jeudi 26 mai 2011

Mes galères de nounou

Le problème de toute maman qui travaille : trouver LA bonne nounou.

C'était un vrai sujet de stress durant ma grossesse, nous nous y sommes donc pris assez tôt, dès le début du deuxième trimestre.
Et je peux vous dire qu'on voit de tout et sachant que nous n'avons vu que des nourrices agréées, c'est pas vraiment rassurant.
De la nounou dont l'appart (pourri et minuscule) empeste la clope, le mari en train de picoler, à la nounou nous présentant son rottweiler comme le plus adorable des chiens, il y a aussi celle où tous les enfants (de 6 mois à 7 ou 8 ans) sont prostrés devant la télé en train de regarder un DVD de Pink se trémoussant sur scène, sans oublier la nounou qui nous reçoit dans son immense maison rutilante, pas un jouet qui traîne, pas un objet qui dépasse, ça en devient limite inquiétant...

Jusqu'au moment où nous avons rencontré notre futur-ex nounou (ou ex-futur ça marche aussi).
Une dame d'un cinquantaine d'année avec 25 ans d'expérience, très professionnelle, son discours nous rassure en tant que futurs parents inexpérimentés et un peu inquiet de ne pas assurer, bref ce sera elle !!

Puis bébé arrive et bien vite l'angoisse de la reprise du boulot et de la séparation se fait sentir chez moi, je décide donc de revoir la nounou pour qu'elle fasse connaissance du petit, je pensais me rassurer... et là c'est le drame.
Le problème étant que je n'ai pas posé certaines questions à l'époque car elles ne me venaient même pas à l'esprit, mais maintenant le petit est là et forcément plein de choses ont changé.

Le dialogue avec cette dame s'est résumé en gros à ça :

(moi :) Je ne laisse pas pleurer mon fils car avant 3 ou 4 mois ils ne font pas de caprice, donc il faut les réconforter.
(réponse de la nounou :) Ca c'est des conneries de psy, ça me fait doucement rigoler, ils ont besoin de pleurer, ça leur fait du bien. De toute façon je le prendrai très peu dans les bras et je vous recommande d'en faire autant.


Alors ça déjà ça m'a calmé net.
Et puis je prends mon fils dans mes bras si je veux et quand je veux, non mais merde alors.

(moi, inquiète :) Et pour son sommeil, il dort assez peu en journée, vous vous organisez comment ?
(la nounou :) un petit il faut le rythmer et puis à son âge il doit dormir 20h/24, à l'heure de la sieste il va au lit, je le laisse pleurer, ça l'aide à s'endormir.


grosse angoisse qui monte...
Et elle peut toujours courir si elle espère le faire dormir 20h/24, il ne l'a jamais fait, alors évidemment si elle le laisse pleurer jusqu'à ce qu'il s'endorme d'épuisement, ça peut marcher, mais c'est absolument et totalement hors de question en ce qui me concerne !

(moi, espérant encore naïvement qu'elle va m'écouter :) Je ne fais pas du tout comme vous...
(sa réponse :) Vous êtes trop sensible et inexpérimentée, vous verrez, vous me remercierez plus tard ! Et il faudra suivre mes méthodes le week end, sinon ça n'ira pas.


Mais bien sur... c'est pas un peu le monde à l'envers là, qui emploie qui ??... Arrivée là, j'en pleurerais presque de dépit.
Donc les enfants sont capricieux dès tout petit, il faut les mettre dans le rang ! Leur donner de l'affection et du réconfort ? c'est des conneries de psy, ils ont qu'à pleurer tout seul et s'endormir d'épuisement et d'angoisse.
Oui, OK je noircis le trait, mais j'étais tellement révoltée !!

S'en sont suivi trois jours de pleurs et d'angoisses (saleté de baby blues).
Mon mari a essayé de tempérer de rappeler nos galères avant de la trouver, qu'on était pas sur de retrouver quelqu'un dans les quelques semaines restantes avant que je reprenne le boulot, qu'elle avait quand même bonne réputation comme nounou et surtout qu'on avait signé un contrat d'engagement avec elle.
Je sais qu'il a raison, mais j'en suis arrivée à la conclusion qu'il m'était viscéralement IMPOSSIBLE de laisser mon enfant à cette femme, j'ai même pensé démissionner là tout de suite maintenant. l'argent ? On s'en fout. Je suis pas faite pour rester à la maison ? c'est pas grave je m'habituerai (on peut dire tellement de stupidités quand le baby blues nous tient) !

Bref je parle de mes malheurs à une copine qui en parle à une autre qui se trouve être une de mes collègues et là miracle, elle me contacte pour me dire que sa nounou à de la place, qu'elle en est super contente..
On la rencontre et c'est vraiment le jour et la nuit par rapport à l'autre.
Même mon mari en convient.
Ouf !! Nous la revoyons la semaine prochaine, mais nous nous sommes engagés verbalement.

Seul hic, annoncer à Mme psychorigide qu'on ne la prend plus (je ne pense pas qu'elle va sauter de joie) et surtout vu que nous allons rompre le contrat il nous en coûtera entre 150 et 200 euros, je ne sais plus exactement, mais j'en suis arrivée à un point où je préfère encore ça que de lui confier mon fils.

Encore un billet perso et défouloir qui me fait le plus grand bien !!

2 commentaires:

  1. Quelle inquiétude !!!!!!! je suis bien contente que tu aies trouvé une solution, et tu as raison ta tranquillité d'esprit vaut bien la somme que tu vas devoir lui verser. Bonne reprise !

    RépondreSupprimer
  2. Sandrine> Merci !! oui c'est ce que je me suis dit, tant pis pour l'argent.

    RépondreSupprimer