samedi 20 août 2011

Les cosmétiques bio et guérir l'anxiété pour les nuls

Début juin nous sommes partis pour le mariage d'un couple d'amis qui avait lieu dans le sud, petit bonhomme avait tout juste deux mois et nous voici partis pour 4 jour, c'était la grande aventure. Tellement préoccupée de ne rien oublier pour le petit (c'était un vrai déménagement), j'en ai totalement oublié de glisser ne serait-ce qu'un livre dans mon sac.
Quoi 4 jours sans livres ?? Catastrophe ! A la première pause sur une aire d'autoroute, entre un café, un biberon et un changement de couche, un présentoir de livres s'est imposé à moi.
Je suis repartie avec ces deux titres qui m'ont donc suivie durant le reste du séjour :



Le titre de ce livre est parfaitement trompeur, car le sujet du bio n'est abordé qu'à la toute fin, il aurait plutôt dû s'appeler histoire des cosmétiques. Je ne comprends pas vraiment.
La première partie est donc véritablement l'histoire des cosmétiques, les modes, les produits utilisés, de l'antiquité jusqu'à nos jours, c'est la partie que j'ai le plus aimée et qui m'a vraiment intéressée.
La deuxième partie est consacrée à l'industrie des cosmétiques, comment agissent les produits, comment ils sont fabriqués, leurs composants. Un peu plus technique avec des notions de chimie, cette partie m'a nettement moins plu et je l'ai survolé par moment.
Le bio n'est évoqué qu'à la toute fin lorsqu'il est question de l'avenir des cosmétiques.
Donc un livre intéressant pour certains aspects, mais finalement assez anecdotique.



Je suis une anxieuse chronique, ce livre est donc fait pour moi. Cependant pas de recette miracle (mais ça n'existe pas de toute façon), mais des pistes de réflexion pour prendre son stress en main et tenter de le dompter/l'accepter...
Assez intéressant pour des gens qui n'auraient jamais réfléchi sur le sujet, mais pour des personnes vraiment très angoissée ou a qui cela pourri vraiment la vie, ça ne remplacera pas une vraie thérapie.
Mais j'ai bien aimé le lire.

2 commentaires:

  1. Partir sans livres, quelle angoisse ! Voilà en tout cas des lectures bien constructives !

    RépondreSupprimer
  2. Mélopée> Oui il fallait vraiment que j'ai la tête ailleurs pour oublier ça.

    RépondreSupprimer