jeudi 5 avril 2012

Renaissance...

Aujourd'hui je compte parler de quelque chose de très personnel, j'ai d'ailleurs hésité à le faire, mais comme cela peut toucher toutes les femmes et qu'on n'en parle pas beaucoup, j'ai envie de le faire à titre d'informations et aussi parce que finalement ça fait du bien d'écrire et de partager certaines choses vécues.

Il s'agit de contraception et plus particulièrement de contraception hormonale.
Prendre la pilule nous parait un geste presque anodin de nos jours et pourtant ça ne l'est pas. personnellement je l'ai prise pendant plusieurs années avant d'avoir mon fils, mais j'avais plusieurs effets secondaires, notamment celui d'avoir des migraines, et j'ai eu beau en essayer pas mal, rien n'y a fait.
Après mon accouchement j'ai donc opté pour le stérilet car je voyais la tranquillité de ne plus avoir la pilule avec le risque d'oubli et surtout ne pas retrouver ces fichues migraines.
Je ne connaissais que le stérilet au cuivre qui existe depuis longtemps, mais celui-ci bien que toujours vendu n'est plus remboursé par la sécurité sociale, qui favorise une nouvelle sorte de stérilet délivrant des hormones.
Sur le coup je n'ai pas vraiment réfléchi à la différence, mon gynéco me l'a posé en me disant que pour lui c'était le meilleur moyen de contraception, et après quelques jours un peu douloureux, il s'est fait insidieusement oublier.

Quelques mois passent et je me sens mal, je suis toujours nerveuse. J'ai un tempérament nerveux à la base, mais c'est pire que jamais, je me sens abattue, fatiguée, plus d'énergie, sous tension permanente...
Plus le temps passe plus je me sens mal et en plus je culpabilise car j'ai un merveilleux bébé et un mari super, en théorie tout va bien, mais dans ma tête ça ne va pas fort du tout, je n'ai qu'une envie rester avachie devant mon ordinateur et qu'on me laisse tranquille.
Je mets ça sur le compte du chamboulement de la naissance... mais au bout d'un moment je trouve qu'il y a quand même quelque chose qui ne va pas du tout.

Prise d'une doute, j'ai alors la bonne idée de retrouver la notice de mon stérilet, que je n'avais pas vraiment lue à l'époque et principalement la charmante liste des effets indésirables. Le premier cité (donc le plus fréquent) : DÉPRESSION. S'ensuit une loooooongue liste d'autres troubles bien réjouissants, et sur la fin il est même précisé : quelques rares cas de cancer du sein, rien que ça !!!!
Je fais également le tour de quelques forums sur internet et constate que de nombreuses femmes ont subies cela, parfois pendant des années, avant de comprendre que tout cela vient du stérilet qui diffuse en continu des hormones : dépression, agressivité, fatigue chronique, forte prise de poids, perte de la libido, acné, chute des cheveux et j'en passe...
J'ai échappé à la prise de poids et à l'acné, mais pas au reste.

Je dois dire que dans la foulée j'ai pris rendez-vous avec mon gynéco pour me faire enlever ce truc, le mois d'attente avant ce rendez-vous m'a paru long, surtout que j'étais plus mal que jamais, j'ai vu revenir mes crises d'angoisses et j'étais dans un état de stress permanent.

Maintenant ça fait un peu plus d'un mois que je ne l'ai plus et c'est le jour et la nuit. J'ai l’impression d'avoir été libéré d'un poids. Je passe des moments beaucoup plus sereins avec mon fils. J'ai à nouveau envie de faire des choses (de la cuisine par exemple comme j'en parlais dans mon billet d'hier, du sport, du point de croix...)

Mon but n'est pas de diaboliser ce système de contraception car il y a également beaucoup de femmes qui en sont pleinement contentes. Juste dire que ça peut arriver et de faire attention, surtout si comme moi on est assez sensibles à ce genre de choses (j'arrivais déjà pas à trouver une pilule qui m'aille).
Les gynéco ne nous disent pas ça et la plupart de ces effets secondaires peuvent concerner également la pilule !

Alors non une contraception hormonale c'est vraiment loin d'être quelque chose d'anodin !

6 commentaires:

  1. Ca ne me surprend absolument pas, car je suis plutôt renseignée. Mais combien de femmes prennent-elles le temps de lire la notice ? Combien ont choisi une contraception hormonale en âme et conscience ? :/
    En tout cas, je suis ravie que tu ailles mieux, on sent bien que cela était plus qu'un poids pour toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me méfie un peu donc j'ai eu l'idée de penser au stérilet mais combien de femmes sont dépressives et mal à cause de ça sans le savoir ?

      Supprimer
  2. J'ai tendance à apprendre les notices par coeur (comme dans la série Bref : je ne suis pas hypocondriaque, je fais juste attention! ;) ) mais je trouve ça choquant que ta gynéco ne t'ai pas avertie... surtout si elle savait que tu avais quelques pbs avec les pilules. En tout cas, contente que tu ailles mieux! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon gynéco ne m'a rien dit mais par contre il m'avait bien recommandé de lire la notice tout de même.
      Mais la plupart des gynéco n'en parlent pas :(

      Supprimer
  3. Je ne prenais pas de contraception avant mon fils car, j'ai eu des problèmes avec les pilules que j'ai essayé (malaises, vertiges, migraines, règles encore plus douloureuses, infections urinaires... Bref, la joie) et j'avais tout arrêté car ras-le-bol.

    Après mon accouchement, on en a reparlé avec le gynéco. Le problème, c'est qu'à chaque fois qu'il me parlait des effets secondaires, je lui répondais "Mais, c'est déjà le cas !"... Tu vois le problème ? Du coup, il ne savait pas quoi me donner parce qu'il ne voulait pas faire empirer le truc et, moi, tellement peur de retomber dans une spirale que j'étais pas motivée !

    Du coup, bah, préservatif, quoi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je comprends tout à fait, c'est pas simple dans ces cas là. Moi aussi du coup...

      Supprimer