mercredi 28 novembre 2012

De l'art de la prise de tête

En ce moment je m'interroge beaucoup sur la question d'un deuxième enfant.
Je trouve que c'est une décision vraiment dure à prendre, plus dure que d'avoir le premier en ce qui me concerne.

Notre petit bonhomme vient d'avoir 20 mois et tout se passe bien, il est adorable, il grandi de jour en jour, apprend pleins de nouvelles choses, à toute vitesse, ce n'est plus du tout un bébé, mais déjà un petit garçon.

Alors je me dis un deuxième pourquoi pas ? Mon mari est plutôt partant, même si pas forcément pressé.
Et puis je repense à tous les moments difficiles, les nuits, les pleurs, la fatigue... la grossesse qui n'est quand même pas une partie de plaisir, tout recommencer avec en plus un premier à s'occuper. Et si je dois rester allongée comme pour ma première grossesse ? Et puis on a trouvé un équilibre à 3, pourquoi tout chambouler ?

Moi j'ai été élevée comme fille unique, alors ce n'est pas naturel chez moi d'imaginer mon petit bonhomme avec un frère ou une soeur.
Comment gérer la jalousie inévitable, comment être sur que je les aimerais pareil, comment s'organiser avec deux enfants quand je vois le temps qu'en demande un seul ? Les problèmes de nounou, la course le matin...

Mais ensuite je vois sa frimousse et je suis sur qu'il serait tout heureux avec un petit frère ou une petite soeur, et puis quelque part n'est ce pas dommage de n'en avoir qu'un ? de ne vivre cette expérience exceptionnelle qu'une seule fois ? De ne pas tenter d'avoir une fille (même si je serai très heureuse si c'est un deuxième garçon)  Qu'il soit tout seul à porter le poids de la famille (et là je parle en connaissance de cause...) ?

Alors oui ? non ? Est-ce le bon moment ou faut-il attendre encore ?
Je me prends trop la tête ? (oui ça c'est sur, je le sais ^^)

9 commentaires:

  1. J'ai deux garçons : l'aîné à 9 ans, le second 6 ans. Quand tu te demandes si tu aimeras le second autant que le premier, je peux te répondre que OUI ! Ils auront chacun leur personnalité, ils seront différents, je te dis cela car c'est quelque chose dont je n'avais pas réellement conscience avant mon deuxième. Après, je peux te dire que l'organisation avec deux est bien moins difficile qu'avec un. Quand on a son premier enfant c'est vraiment tout notre mode de vie qui est bousculé, avec les deuxième, il n'y a guère de changement et en plus tu maîtrise davantage, la première expérience aidant. Le seul truc c'est que je te conseille d'attendre que le 1er entre à l'école. Quand j'ai eu Eliot, Antoine avait 2 ans et demi et donc n'allait pas encore à l'école et j'étais super fatiguée. Quoiqu'il en soit quand je vois mes garçons jouer ensemble, se faire des bisous, Antoine lisant des histoires à Eliot, je me dis que deux c'est mieux qu'un ! Voilà c'est mon expérience mais c'est à toi de voir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message :)
      C'est vrai qu'avec un premier la vie change carrément. mais on acquiert l'expérience.

      Supprimer
  2. et 4 c'est mieux que 2 !!!!! LOL ! au niveau de la différence d'a^ge chacune a ses avantages, enre mes 2 premiers il y a 4 ans d'écart, puis 16 mois puis 20 mois. Pour les jeux c'est mieux d'avoir moins d'écart c'est clair. Après, fait comme tu le sens !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 4 ! Tu as une belle famille :)
      Merci pour ton message.

      Supprimer
  3. Moi je me pose la même question pour un troisième ! ;-)
    Mais une chose est sure, c'est qu'on aime autant (mais différemment) ses enfants, que chaque enfant est différent et que chaque grossesse l'est aussi. Ça ne t'aide pas beaucoup ce que je te dis, hein ?! Quand l'envie sera trop forte tu ne te poseras plus de questions ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, j'imagine qu'on se pose le même genre de question pour un 3e :)
      Quand on a connu ça qu'une fois, on s'attend a des chose un peu identiques, mais c'est vrai que cela peut être totalement différent, du coup on ne sait jamais à quoi s'en tenir. Pff.

      Supprimer
  4. C'est claire qu'un nouvel enfant c'est aller vers l'inconnu mais c'est ça aussi qui est beau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me demande souvent quel caractère il/elle aurait et surtout tout ce qu'il aura de différent avec son ainé.

      Supprimer