dimanche 31 janvier 2016

Cinéma - Star Wars VII le réveil de la Force


Je n'y croyais plus, je m'étais résignée à ne pas pouvoir le voir au cinéma, impossible de trouver un créneau sans enfant pour pouvoir y aller et enfin hier soir ça a été possible. Avantage de le voir si tardivement, il y avait peu de monde dans la salle.

Je suis une inconditionnelle des épisodes IV à VI qui on marqué mon enfance et que j'ai vu et revu à l'infini. Par contre je n'ai que moyennement apprécié les épisodes I à III que j'ai vu au cinéma, puis plus ensuite. Déçue de ce Dark Vador sans charisme...

J'y suis allée sans attente particulière, pour tout vous dire je n'avais même jamais vu la moindre bande annonce et je me suis désintéressée de tout le tapage autour de ce film forcément plus qu'attendu.
Comme je l'ai dit donc je n'avais pas d'attente particulière, à part celle de retrouver Han Solo (love love).

Le premier quart d'heure, je l'ai mal senti. Passé le frisson nostalgique du générique conservé à l'identique, j'ai eu du mal à rentrer dans le film. Mais petit à petit cette impression s'est estompée et j'ai apprécié. Oui je peux dire que j'ai aimé et que je n'ai pas été déçue.
Le plaisir de retrouver les anciens personnages était réel, quand j'ai reconnu le faucon millenium j'étais plus que ravie, et la nouvelle génération ne m'a pas déplu. Il y a des touches d'humour très agréables, mais pas trop donc ce n'est pas lourd.

Je pense que la plus grande réussite de ce film c'est d'avoir ressuscité l'esprit de la trilogie d'origine, oui, tout y est, de ce point de vu, c'est une réussite.
Évidemment il y a des grosses ficelles (je ne ferai pas de spoil), des évènements prévisibles, des scènes ou situations quasi identique au tout premier film, mais il ne faut pas bouder son plaisir, l'essence de la première trilogie est là, modernisée, mais préservée.

Je serai au rendez-vous pour l'épisode VIII.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire