dimanche 30 octobre 2016

les magasines jeunesse

Je voulais faire un petit tour de la presse jeunesse et de ce que je lis avec mes fils.




Pour mon fils de bientôt 3 ans, sa grand-mère l'a abonné à Popi. Dans cette revue, on trouve tous les mois une histoire avec Popi, une BD de petite ours brun, une petite BD de cocotte et le loup.
Un imagier sur le thème du mois, ainsi qu'une petite histoire interactive, souvent avec Lily Souris que l'enfant peut manipuler avec des petits montages simples et bien pensés.
Je trouve ce magasine toujours bien fait et mon fils l'adore.
Pour les petits de de 1 à 3 ans (mais son grand frère lui pique toujours pour le lire aussi).






Il a également un 2e abonnement au magasine tralalire, ici ce sont des histoires. J'aime bien parce qu'elles sont souvent originales et drôles.
Très bien pensés pour de si jeunes lecteurs, une porte ouverte sur l'imaginaire.
Pour les petits de 2 à 5 ans.




Mon ainé de 5 ans 1/2 à lui aussi ses abonnements, tout d'abord youpi j'ai compris, qui tente répondre au 3 millions de questions que se posent les enfants sur tout.
A chaque fois, des petits documentaires illustrés, une rubrique sur les animaux du monde, une expérience à réaliser...
Sur tous les sujets, histoire, science, culture...
Nous le recevons depuis peu, donc je n'ai pas forcément beaucoup de recul, mais le 1er numéro reçu était sur les chevaliers et les châteaux forts, donc forcément ça ne pouvait que lui plaire.
Le deuxième numéro était sur le thème des escargots, maintenant nous savons tout sur ce gastéropode et sa cousine la limace.
Youpi pour les enfants de 5 à 8 ans



 Il reçoit également tous les deux mois Pomme d'Api soleil qui est un magasine d'éveil à la fois.
A la maison nous ne sommes pas pratiquants, mais sa grand-mère l'est et il pose beaucoup de questions à ce propos, il me semble important d'y répondre, mais c'est un sujet difficile à aborder je trouve, car complexe à expliquer, avoir tous les 2 mois un magasine comme support est donc une très bonne aide.
A chaque numéro, un thème spécifique est abordée à travers des petites histoires, on y trouve également un moment dans la vie de Jésus, une présentation d'un personnage de la Bible...
Pour les enfants de 4 à 8 ans.



J'achète également le magasine Histoires pour les petits mais uniquement lorsqu'il y a le CD, ce qui n'est pas systématique.
Mon grand adore écouter des histoires, il a son lecture CD dans sa chambre et en écoute tous les matins, parfois aussi en voiture quand les trajets sont un peu longs. A certains moment ça peut remplacer très avantageusement la télé.
Les histoires sont de qualité, les CD aussi, interprétation, musique. On ne s'en lasse pas.
Son petit frère s'y met ici (quoiqu'il préfère la musique aux histoires).

J'achète très occasionnellement des magasines avec des coloriages, des gommettes ou des petits jeux, mais ils ont tendance à s'entasser sans jamais être terminé. Mon grand n'est pas très coloriage et son petit frère ne fait encore que des gribouillis ^^

jeudi 27 octobre 2016

Mes séries du moment



Vikings - saison 2
J'avais déjà adoré la saison 1 et la 2 ne m'a pas déçue.
On suit les aventures de Ragnar Lodbrok et son groupe et leur soif de conquête qui les mène en Angleterre.
Ragnar est vraiment un personnage très intéressant, je ne sais pas jusqu'à quel point cette série est romancée (elle est diffusée sur la chaîne History), mais la reconstitution de cette époque et des moeurs vikings est bien faite en tout cas. Dans la saison 1 nous avions eu un sacrifice humain, dans cette saison-ci il y un rituel de mise à mort particulièrement recherché.
J'aime tout particulièrement l'ambiance de cette série et ces personnages, Ragnar, Lagertha, Loki, Athelstan... Enfin des femmes qui se battent et tiennent tête aux hommes qui les respectent pour la plupart. Ca fait plaisir.
Dans les scènes de bataille on sent parfois le manque de budget, mais ce n'est pas grave.
Cela reste une série vraiment prenante et si la qualité se maintient ainsi dans les prochaines saisons, elle fera très certainement son entrée dans le top de mes séries favorites.



Mr Robot - saison 1

Je suis assez mitigée, j'ai été assez emballée par les deux premiers épisodes, j'ai bien aimé l'ambiance et l'histoire qui sort de ce qu'on peut voir d'ordinaire en matière d'informatique (qui fait souvent doucement rigoler côté crédibilité)
Mais à partir du 3e épisode ça part un peu en cacahouète, et j'ai un peu décroché, dommage.
Mon mari lui n'a clairement pas aimé, du coup je l'ai mise de côté pour l'instant. Je verrai si je la reprends un jour ou pas.






Idem pour Sense8 la série de Netflix dont le pilote ne m'a absolument pas convaincue et pourtant je m'attendais à aimer. On passe d'un personnage à l'autre sans rien comprendre, sans s'attacher.
Je lui donnerai peut être une seconde chance en visionnant le 2e épisode, mais pas tout de suite.





Shameless US
A l'origine c'est une série anglaise dont les américains ont fait un remake et qui suit le quotidien de la famille Gallagher, composés de 6 enfants livrés à eux-mêmes avec un père alcolique.
Je n'ai vu que le pilote, mais je n'ai pas aimé du tout, je n'ai pas trouvé ça drôle. Ce n'est clairement pas mon genre de série.

mardi 25 octobre 2016

Pour en finir avec le Moyen Âge - Régine Pernoud


Nos connaissances sur le Moyen Age se résument souvent à quelques clichés qui ont la vie dure. Hors cette période à duré 1000 ans et pourtant on serait tenté de croire que le Moyen Age n'est qu'obscurantisme, guerres entre seigneurs, misère et illettrisme.
Régine Pernoud, historienne et médiéviste entend nous montrer que cela est faux et archi-faux.
Art, vie quotienne, invention, place de la femme, de l'Eglise, tout est analysé et toutes nos croyances s'écroulent.

J'ai beaucoup aimé ce livre plutôt court, érudit, très riches, pas toujours simple, mais réellement enrichissant.
On sent que l'auteur souhaite vraiment réhabiliter ce Moyen Age qui la passionne, elle n'hésite pas à remettre en cause la façon dont est abordé cette époque dans le milieu universitaire, réglant quelques comptes au passage.

Ce livre date de 1977, mais je pense que nous avons toujours cette vision sombre et caricaturale du Moyen Age, peut être encore renforcée par l'image qu'en propose certaines séries tel que Game of Thrones.
comme le dit l'auteur l'adjectif moyenâgeux et sa connotation négative parle pour lui-même.

J'en profite pour renouer avec le challenge histoire de Lynnae.



vendredi 21 octobre 2016

Mon boycott des médias

Cela fait déjà plusieurs années (au moins 3 ou 4 je ne suis plus sur) que j'ai banni les médias de ma vie. Cela pourra paraître un peu excessif, voir même certains ne comprendront pas, mais j'assume totalement ce choix et j'avais envie d'en parler ici.
Je suis quelqu'un de nature anxieuse, j'ai longtemps souffert de crises d'angoisse avec une grande peur de l'avenir.
Il m'a fallu du temps pour comprendre la part de responsabilité des médias dans cette histoire, je parle pour moi, mais aussi au sens plus large, de la morosité ambiante actuelle de notre société.

Les médias ne sont plus dans l'information, mais dans le sensationnalisme et ça s'est clairement aggravé sur internet.
ils jouent avec nos peurs, cherchent le buzz et la polémique à tout pris, il faut être le premier à publier l'info la plus choc. Qui prendra encore le temps de vérifier de façon certaine ses sources dans ces conditions ? Donc quel crédit peut-on leur accorder sachant cela ?
Et je ne parle pas des chaînes dédiées à l'information qui vont passer en boucle la même bouillie indigeste à longueur de journée, polémiquer sur les mêmes sujets jusqu'à l'abrutissement et chercher des responsables à tout prix, entretenant ainsi le ressentiment des gens.
Ce n'est pas la vie ! Ce n'est pas ma vie ! Et j'ai rejeté tout cela, pour ma santé mentale. Quel soulagement !

Avez-vous déjà remarqué que lorsqu'on s'intéresse vraiment à un sujet, qu'on le connait plus que la moyenne des gens et que les infos en parlent, à chaque fois j'ai relevé des erreurs, des imprécisions, voir même je me suis demandée si le journaliste savait de quoi il parlait. Donc suite à ça, comment croire que ce n'est pas pareil pour tous les sujets ?

Alors vous me demanderez peut être comment je me tiens au courant de ce qui se passe dans le monde ? Sur les sujets les plus importants ou les plus graves (je pense malheureusement aux attentats évidemment), il y aura toujours quelqu'un autour de moi qui m'en parlera, au détour d'une conversation, familles, amis ou collègues.
Et pour le reste et bien je ne le sais pas et je m'en passe très bien !
Quand un sujet m'intéresse, je vais chercher l'information à sa source dans les livres ou magasines ou sites internet spécialisés et je me fais ma propre opinion qui ne sera pas celle que veulent m'imposer les médias.

Parfois je pense à ces familles qui prennent leur repas le soir devant le journal de 20h, pour peu qu'il y ait des enfants, ça me fait froid dans le dos.
Vraiment on ne s'est pas vu de la journée, chacun à été au travail, à l'école et le moment familial par excellence, on va le passer à regarder toutes les horreurs du monde, et on va râler que nos enfants font des jeux vidéos trop violents, mais ça ne dérange pas qu'ils voient des images d'attentat, de meurtre, peur, peur, peur...
Et on n'aura pas le temps de les rassurer, ni de répondre à leurs questions, parce que tout le monde baille du bec devant l'écran.
Comment vont grandir ces enfants ? comment peuvent-ils garder joie de vivre et optimisme et profiter de leur enfance ?
Je ne dis pas qu'il faut élever les enfants dans une bulle, mais il y a d'autre moyen d'aborder ces sujets que de leur infliger des images aussi négatives. Et vu les défis qu'ils auront a relever, ne vaut-ils pas mieux cultiver au maximum leur optimisme et leur créativité ?

Je préfère me couper de tout ça et essayer de cultiver mon petit bonheur, regarder autour de moi et me dire que finalement tout ne va pas si mal.
Pour certain cela paraitra surement être la politique de l'autruche, peut être un peu, mais être angoissée et mal dans ma peau, je ne vois pas ce que ça apporte à qui que ce soit, au contraire je contribue à la morosité ambiante.
En prenant de la distance, également grâce au yoga et à la méditation, je trouve un peu plus d'optimisme, j'essaye de réduire mes déchets, de réduire notre consommation d'énergie, d'acheter bio quand on le peut... Ca me parait plus intéressant et productif que de me lamenter devant ma télé sans rien faire, en accusant les autres, sur les problèmes écologiques.

mercredi 19 octobre 2016

Walking dead - comics jusqu'au tome 12



Attention, ce billet contient des spoilers sur la série (saison 6) et les comics (jusqu'au tome 12).

Si vous êtes seriephile et plus particulièrement fan de Walking dead, vous n'aurez pas échappé à l'envolé de boutique qu'à suscité le dernier épisode de la saison 6.
Qui n'a pas laissé échapper un cri de frustration en s'apercevant que nous ne saurons pas qui va être tué par Negan.
Depuis chacun y va de sa théorie (moi je pense que c'est Abraham) et enfin nous saurons dans quelques jours la réponse. Le 23, ce sera parti pour la 7e saison !

J'ai profité de cette longue pause de la série pour me replonger dans les comics.
J'avais eu du mal à démarrer, (j'en avais parlé dans plusieurs billets, ici, ici et ici), mais cette fois c'est parti.
J'ai lu les comics jusqu'au tome 12, qui correspond au moment de leur installation à Alexandria. Je n'ai pas encore rattrapé la série pour l'instant. Ce que j'apprécie dans les comics c'est que le rythme est plus dynamique que dans la série, il y a une vraie intensité dans l'histoire et c'est parfois plus violent, on sent que la série a été édulcorée sur certains points. Par exemple ils n'ont pas hésité à tuer le bébé de Rick, ce qui n'est pas le cas dans la série.

j'ai été assez déstabilisée par la période Alexandria car l'ambiance change du tout au tout, il n'est plus question de survie pur, mais de trouver sa place dans un nouveau monde, peut-on encore vivre comme avant, comme tente de le faire les personnes vivant à Alexandria ?
Rick et sa bande ne sont-ils pas allés trop loin pour retrouver une vie tranquille, le vrai danger pour les gens d'Alexandria ne vient-il pas justement d'eux ?

Concernant les comics le tome 26 vient tout juste de sortir, j'ai donc encore de nombreux tomes à découvrir.
La série entame sa 7e saison dans quelques jours, quand à son spin of Fear the walking dead, je ne l'ai pas du tout aimé, je ne suis pas allée au bout de la saison 1, j'ai trouvé les personnages plutôt insupportables et me suis désintéressée de leur sort.

Je vais continuer ma lecture des comics et suivre avec grand intérêt la saison 7 qui arrive.


dimanche 16 octobre 2016

Suggestion manga

Vous l'aurez remarqué, après 2 années de blog au ralenti, j'ai retrouvé un rythme de publication un peu plus soutenu et j'ai pas mal d'idées de billets.
J'arrive à lire plus également. Le yoga apporte un réel équilibre à ma vie et il faut vraiment que j'aborde ce thème sur le blog, mais comme c'est un sujet dense et qu'il y a beaucoup a en dire, je veux prendre le temps d'écrire cela tranquillement.

Je me suis également remise à lire des mangas, je n'en lisais plus alors qu'à une époque c'était ma seule lecture ou presque. Le plus difficile, c'est de s'y retrouver dans la quantité de titres proposés. Je suis restée plusieurs années sans me pencher sur le sujet et à présent je me sens un peu perdue dans l'univers des mangas qui m'était pourtant si familier.
Ma libraire ne connait pas Clamp et j'ai l'impression d'avoir pris un coup de vieux ^^

Alors pour ceux qui en lisent n'hésitez pas à me laisser vos titres ou vos mangaka préférés en commentaire :)

jeudi 13 octobre 2016

Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent - Adele Faber et Elaine Mazlich


Ca fait un moment déjà que je voulais vous parler de ce livre. L'éducation bienveillante aussi appelée non violente, ça me tient à coeur, même si il faut avouer que ce n'est pas toujours facile à mettre en application. J'ai tendance à m'énerver assez vite et c'est surement plus facile pour des mamans plus calme et sereine que moi.

Dans tous les cas ce livre est une référence sur le sujet et je le recommande vraiment, il est d'une lecture aisée, avec des exemples et des cas concrets.
De petites BD illustrent ces exemples, on peut y voir quels sont les réactions habituelles face aux problèmes avec les enfants (sermonner, punir...) et pourquoi ça ne fonctionne pas comme on le voudrait.
quels effets ont sur eux nos réactions et surtout comment faire autrement ?

L'objectif est d'améliorer la communication entre les parents et les enfants et résoudre les problèmes de façon positive. Il ne prône en rien la permissivité, bien au contraire.
Ce que j'ai beaucoup aimé aussi c'est que le ton n'est pas culpabilisant pour les parents.
J'ai déjà lu ce livre au moins deux fois et je m'y réfère souvent.
Pour moi c'est un outil absolument indispensable pour tout parent, ils nous donnent de nouveaux outils de communication avec les enfants.


Lorsque les deux auteurs écrivaient parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent et qu'elles en sont venues au chapitre sur les relations entre les frères et les soeurs, elles se sont rendu compte qu'il y avait matière à écrire un livre entier rien que sur ce sujet et c'est ce qu'elles ont fait avec un deuxième livre qui s'intitule frères et soeurs sans rivalité.
Je l'ai lu également et il est tout aussi intéressant et utile que le premier.
Comment gérer les disputes entre les enfants, quand intervenir et quand s'abstenir, comment être juste tout en respectant l'individualité et le caractère propre à chaque enfant ?
Autant de réponses et de pistes à explorer pour un peu plus de sérénité à la maison.
De nombreux témoignages de parents enrichissent également ce livre.

Les auteurs Adele Faber et Elaine Mazlish ne se sont pas contentées des livres elles ont également fondés des ateliers pour les parents que l'on peut suivre dans plusieurs pays, dont la France.

mardi 11 octobre 2016

je lis avec mes enfants (2)

Après celles du plus petit, voici les dernières lectures de mon fils aîné.

Nous avons découvert Emile, avec Emile et la danse de boxe.
La maman d'Emile veut qu'il fasse une activité et il a choisi la danse... de boxe.
Nous avons adoré ce titre plein d'humour, je l'ai lu également avec son petit frère et depuis ils s'amusent tous les deux à jouer à la danse de boxe.


A la bibliothèque nous avons emprunté Loup ne sait pas quel jour on est.
Loup a prévu tous les jours une activité avec ses amis Vache, Cochon et Lapin, mais il se trompe tout le temps et ne les attend jamais au bon endroit.
Très bien pour mémoriser les jours de la semaine dans le bon ordre, à 5 ans 1/2 ce n'est pas encore si évident.



Toujours fan des histoires de Simon le lapin et son petit frère Gaspard dans Je veux pas déménager.
Ils ont des expressions qui font rire mon fils.



Il aime toujours autant les p'tits docs et comme on en a plein maintenant on n'a que l'embarras du choix, mais je crois que son préféré, celui qu'il me réclame le plus c'est celui sur les policiers.
Il adore également celui sur les maisons du monde ou encore la piscine.


Dans la même collection je lui achète de temps en temps les p'tits doc à compléter avec des autocollants, il a adoré faire mon premier petit atlas qui nous a permis de passer en revue les continents et les principaux pays.



Je commence aussi à lui lire des livres sur plusieurs jours, pour l'habituer à des lectures plus longues, c'est ce que nous faisons par exemple avec la série de livre mes p'tites questions qui font suite au p'tits docs, à partir de 5 ans.
Ces livres sont plutôt denses et trop long pour être lu en une seule fois.
Il est content parce que du coup je lui ai offert son premier marque page..


samedi 8 octobre 2016

Je lis avec mes enfants

Nous avons lu beaucoup de choses dernièrement, donc je ne parlerai ici que des lectures de mon plus jeune fils qui va sur ses 3 ans, les lectures du grand seront pour un prochain billet.

Comme la séparation à l'école a été difficile, j'ai acheté ce livre sur le sujet justement de la séparation. Des petites scènes parent-enfant, avec des tirettes qu'il peut manipuler.


Et sinon il reste fidèle à T'choupi et petit ours brun, des grands classiques dont on ne se lasse pas et qui se déclinent à toutes les sauces.






Voici un livre sur le zoo avec de beaux dessins pour les petits et Babou le singe coquin qui se cache à chaque page.



A la bibliothèque nous avons emprunté le livre qui dort. Le livre est en train de s'endormir et la petite souris vérifie que chaque étape du rituel du soir a bien été faite (se brosser les dents, faire pipi, lire une histoire, faire un câlin...)
J'aime beaucoup ce livre tout doux, il est rassurant pour les petits, d'autant plus que nous venons tout juste d'enlever le lit à barreaux remplacé par un lit de grand. Les habitudes du couché sont donc un peu chamboulées.


Dans les histoires pour les petits, le loup est souvent présent, j'ai commencé à lui lire une version courte du petit chaperon rouge mais également d'autre livre sur ce thème :

Dans nous, quand on sera grands, les trois petits cochons et le Petit Chaperon rouge enfants, jouant dans le bac à sable, rêvent à ce qu'ils feront quand ils seront grand, avec pour principal objectif d’embêter le loup. Mais le pauvre petit loup les trouve bien méchant.


Où est le loup ?
Le petit cochon part se promener, mais à chaque page attention au loup qu'on croit apercevoir, est-ce bien lui ?

mercredi 5 octobre 2016

Mes derniers visionages de séries

Un petit point sur mes derniers visionnages de séries.



Game of Thrones saison 2
Quand on a lu le livre, je trouve quand même que la série fait pale figure, je m'attendais à mieux.
Les changements sont assez conséquents, je peux comprendre l'envie des créateurs de se démarquer un peu du livre, mais ça perd en précision et en cohérence je trouve.
J'ai été déçue par la prêtresse rouge et je suis aussi mitigée sur Brienne, j'attends d'en voir plus en saison 3.
J'étais tout de même contente de retrouver Natalie Dormer qui avait incarné Anne Boleyn dans The Tudors et également Oona Chaplin actrice espagnole que j'ai adoré dans the Hour et the Crimson field.
Certaines scènes sont franchement racoleuses, étaient-elles bien utiles ?
Ca ne m’empêchera pas de continuer, mais je vais lire l'intégrale 3 avant.


Blindspot saison 1
Une femme amnésique se réveille en pleine rue, enfermée dans un sac, nue et entièrement couverte de tatouages.
L'un d'entre eux sur son dos est le nom d'un agent du FBI.
Qui est-elle ? Que signifie tous ses tatouages ? Cela ressemble à un immense jeu de piste.

J'ai commencé cette série tout récemment sur TF1, mais j'avoue je suis vraiment lassée des séries procédurales (1 épisode = 1 enquête/1 méchant). Elle ne m'a donc pas vraiment inspirée, l'histoire est tirée par les cheveux, les dialogues sonnent faux et sont redondants, les actions son prévisibles, les acteurs sont moyens.
Ce n'est pas forcément mauvais, mais ça n'apporte rien de nouveau au genre.
J'ai vu 4 épisodes et je m'arrête là.

lundi 3 octobre 2016

Jours sans faim - Delphine de Vigan


Dans son dernier roman, d'après une histoire vraie, Delphine de Vigan fait référence à son premier livre, jour sans faim qui est en partie autobiographique et traite de l'anorexie, cela m'a vraiment incité à le lire.

Pour ceux qui ont également lu rien ne s'oppose à la nuit où elle parle de sa mère et de sa famille, on se demande évidemment comment Delphine a pu traverser l'adolescence suite aux problèmes psychologiques de sa mère et son histoire familiale bien lourde à porter pour une petite fille.
L'anorexie ! Le récit débute lorsque Laure entre à l'hôpital, il s'agit d'une hospitalisation de longue durée afin de traiter son anorexie, c'est sa dernière chance, elle a atteint un tel stade de maigreur qu'elle doit choisir à présent entre (re)vivre ou mourir.

Il s'agit avant tout d'un roman sur la souffrance morale, celle qui déchire de l'intérieure et détruit tout, mais également sur une renaissance, finalement la pulsion de vie sera la plus forte.

Jours sans faim, est le premier roman de Delphine de Vigan, publié en 2001, à l'époque elle avait utilisé le pseudonyme de Lou Delvig.
Tout comme dans d'après une histoire vraie on ne sait pas jusqu'à quel point ce roman est autobiographique, dans tous les cas on partage le quotidien, de Laure dans cet hôpital, son combat pour s'en sortir.
Le récit est sobre, il n'est pas larmoyant et le sujet est traité avec pudeur.
Un livre touchant.