mercredi 11 février 2015

Faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi - Dominque Loreau


Dominique Loreau vit au Japon depuis 15 ans et prône la simplicité, la recherche d'une vie simple sans possession excessive, remettant en cause notre société de surconsommation.
Un minimalisme visant à simplifier sa vie.
Le livre qui l'a fait connaître est l'art de la simplicité. Elle a également écrit entre autre, l'art de l'essentiel et l'art de la frugalité et de la volupté...

Pourquoi un livre sur le ménage ? Ici l'auteur nous explique à quel point un intérieur encombré et poussiéreux est signe de désorganisation et entraîne stress et perte de temps.
Elle donne de nombreux conseils pour tenir sa maison propre et faire du ménage un moment agréable et efficace. Elle prône également l'utilisation de produits simples et écologiques (vinaigre blanc, savon noir, bicarbonate de soude, huiles essentielles...), plutôt que tous ces produits chimiques qui polluent nos intérieurs et coûtent chers.

Je fais partie de ces gens qui détestent plus que tout faire le ménage, depuis toujours c'est une véritable corvée et pour couronner le tout je suis la reine du bazar, je ne sais pas ranger, j'ai fait beaucoup de progrès par la force des choses car le fouillis qu'on peut se permettre seul ou en couple n'est tout simplement plus gérable dès que des enfants arrivent.
J'ai résolu (en parti) le problème il y a quelques années en prenant une femme de ménage. J'ai souvent du mal à l'avouer, je me dis que ça fait un peu "snob" tout de même de parler de sa "femme de ménage", mais sachant qu'on a droit à des déductions d’impôts en la payant avec les chèques emploi service, finalement cela ne revient pas si cher que ça et je ne m'en passerais plus pour rien au monde, surtout que j'ai trouvé une perle, elle vient un après midi tous les 15 jours et fait des miracles.

En fait, Je ne sais pas vraiment pourquoi ce livre totalement à contre courant de mes préoccupations, m'a attirée. J'y cherchais peut être une réponse à mon aversion pour le ménage, peut être allais-je enfin m'y mettre et apprécier cela (!?).
En tout cas je l'ai trouvé assez intéressant. Suite à sa lecture, j'ai fait plus d'effort de rangement et apprécié d'avoir des pièces moins encombrées, j'ai trié pas mal pour faire de la place.
J'ai apprécié également l'approche écologique.
Par contre je trouve les propos un peu extrêmes, affirmer qu'il est impossible d'être heureux si sa maison n'est pas rangée, comment peut-on affirmer quelque chose d'aussi radicale ?
Et quand on travaille et qu'on a des enfants on fait comment ? Ah mais l'auteur à la solution, ne plus rien avoir chez soi ! C'est sur sans meubles et sans objets, c'est plus simple.
C'est un peu triste non ? Sans tomber dans l'excès bien sur, je conçois assez peu ce minimalisme.

Finalement je suis contente d'avoir lu ce livre plutôt surprenant, un peu radical et sans concession il faut l'avouer, mais c'est pas mal de temps en temps de bousculer un peu ses habitudes et de réfléchir à notre rapport aux objets et à notre lieu de vie.

2 commentaires:

  1. C'est un livre dans ce genre que j'aimerais lire je crois mais peut-être pas aussi extrème! En fait, ce serait plus le côté tri qui m'attirerait... Hum...
    Merci pour ta chronique en tout cas!
    A bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il se lit très vite, donc tu peu tenter, tout le livre n'est pas si extrême il y a quand même beaucoup de conseil.

      Supprimer