lundi 31 octobre 2011

Tuer le père - Amélie Nothomb

J'ai participé avec grand plaisir à l'opération les matchs de la rentrée littéraire organisé par priceminister et j'ai choisi parmi leur sélection Tuer le père, le dernier titre de Amélie Nothomb.
Et oui que serait une rentrée littéraire sans Amélie Nothomb ?

Cette année, elle nous emmène dans le Nevada, pour suivre Joe Whip, un jeune garçon sans père et délaissé par sa mère qui se découvre un goût et un don pour la magie.
Il part vivre chez Norman Terence, un magicien de grand renom qu'il a réussi à convaincre de devenir son professeur.
Mais la femme de ce dernier est belle et désirable et alimente vite les fantasmes adolescents de Joe...

Le début de cette lecture a été plutôt agréable, mais j'ai vite été surprise car on ne retrouve pas vraiment les délires et les personnages extravagants auxquels nous a habitués l'auteur.
Les personnages ne sont guère attachants et leurs motivations plutôt obscures, cela aurait mérité plus de développement car finalement c'est une espèce d'indifférence qui s'est installée au fur et à mesure de ma lecture.
On ne sait pas trop où l'auteur nous emmène et pourquoi cette histoire l'a tant marquée. Le rebondissement final ne m'a pas du tout convaincu et laisse un sentiment d'incompréhension.

Je reproche parfois son exubérance à Amélie Nothomb, mais pour le coup j'ai trouvé ce titre un peu fade, Il manque le petit grain de folie que l'on trouve habituellement chez l'auteur et la fin ne m'a pas plu.
Ce livre est à classer dans la catégorie, vite lu, vite oublié.

Cette histoire se déroulant dans le Nevada, je le compte pour le challenge 50 états = 50 billets.


les matchs de la rentrée littéraire

vendredi 14 octobre 2011

Comment regarder un tableau - Françoise Barbe-Gall

Présentation de l'éditeur Qui n'a pas éprouvé, devant un tableau, ce sentiment de ne pas posséder les clés pour le décrypter ? Nous ressentons des émotions, mais l'œuvre semble se dérober. Tournant résolument le dos à l'enseignement traditionnel de l'histoire de l'art, Françoise Barbe-Gall prend pour point de départ les impressions ressenties face à la toile et nous entraîne dans une exploration passionnante. Quel rapport le tableau entretient-il avec la réalité ? L'artiste a-t-il idéalisé la nature ? l'a-t-il déformée ? Le peintre a-t-il voulu provoquer un choc chez le spectateur ? Lui apporter une vision réconfortante ? Grâce à la clarté du propos et à la simplicité de la démonstration - pour subtile que l'analyse soit en réalité - tout devient lumineux et accessible : l'œuvre s'offre progressivement comme une évidence. Aux textes consacrés aux œuvres, anciennes ou contemporaines, s'ajoutent des " repères " qui précisent en quelques lignes certains points de référence. Très abondamment illustré, l'ouvrage est aussi un magnifique livre d'art.

La peinture est un domaine avec lequel j'ai un peu de mal parce que je manque de connaissance et je me laisse souvent intimider. Je trouve que c'est un domaine difficile à percer pour les néophytes.
Ce livre m'intéressait beaucoup car il propose des analyses de tableaux de peintres célèbres sur des époques très différentes et il s'adresse au grand public et non a des historiens d'art.

J'aurais préféré que ce livre nous donne des pistes pour faire nos propres analyses, mais j'imagine que cela dépend trop de l’œuvre.

J'ai bien aimé et j'ai appris pas mal de chose, mais cela m'a bien confirmé cette impression d'inaccessibilité. Ce que je veux dire c'est que les interprétations des tableaux sont intéressantes, mais je manque de sens de l'observation et le sens donné à un éclairage, à un objet ou un personnage particulier parce qu'il a tel ou tel position, ne me viendrait souvent même pas à l'idée. Bon je ne sais pas si je suis très claire.
Je crois que la peinture ne sera jamais l'un de mes domaines de prédilection, mais je crois aussi que je l'aborde de façon beaucoup trop intellectuelle.

En tout cas les reproductions de peinture dans ce livre sont d'une belle qualité.

mercredi 12 octobre 2011

L'imagerie des bébés


Le livre que j'aime bien regarder avec mon petit bonhomme en ce moment, des fleurs, des arbres, la lune, le soleil, un arc en ciel, des étoiles...
Ca l'intéresse, il essaye d’attraper les images, c'est rigolo. Bon ensuite il attrape le livre pour essayer de le mâchouiller, mais c'est parce qu'il a mal aux dents le pauvre.


Le mercredi journée des enfants est rendez-vous organisé par Liyah.

dimanche 2 octobre 2011

les rois maudits tome 3 ; les poisons de la couronne - Maurice Druon


Ce troisième tome se déroule sous le règne de Louis X, surnommé le Hutin. Il est le premier des fils de Philippe le Bel et donc le deuxième après son père à être frappé par la malédiction lancée par le templier Jacques de Molay sur le bûcher.
Son règne sera très court, quelques mois, mais n'ayant malheureusement pas hérité des qualités de son père, on sent déjà les prémices d'une période difficile pour la France.

Tous les moyens sont bons pour arriver à ces fins et le poison est partout.

Quel plaisir que de lire cette série, c'est passionnant. Certains lui reprochent de ne pas être complètement fidèle à l'histoire, bien sur c'est avant tout un roman, mais malgré tout on apprend tellement de choses sur l'époque.
Une excellente leçon d'histoire.

Et ce sera ma première lecture pour la deuxième session du challenge histoire qui se déroule maintenant chez Lynnae.
Et également ma première participation au challenge Moyen-Age.