dimanche 17 janvier 2016

Les confessions de Mr Harrison - Elizabeth Gaskell



C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé la plume de Elizabeth Gaskell, romancière anglaise de l'époque victorienne et amie de Charles Dickens.
Le Dr Harrison, jeune médecin venu s'installer dans le petit village de Duncombe, devient le centre d'attraction de toutes les jeunes (et moins jeunes) filles du village. Il lui faut faire ses preuves, mais entre commérages et fausses interprétations, préserver sa réputation tient du miracle.
Il lui faudra également conquérir le coeur de sa bien aimée.

Avant tout, ce roman est celui de la vie quotidienne, tranche de vie et petits détails, autour des habitants de cette petite bourgade. Les personnages sont attachants, le tout est plein de fraîcheur et l'on y retrouve cette ambiance un peu similaire aux romans de Jane Austen.

Le roman est assez court et se lit très bien, je n'y ai cependant pas retrouvé la même force que dans Nord et Sud (du même auteur) que j'avais adoré, il n'en a pas l'ampleur. Mais c'est néanmoins une lecture drôle (même si parfois dramatique) et agréable, un peu dans la même veine que Cranford dont j'avais déjà parlé.


Suite à ça j'ai justement visionné la série Cranford, série de 2007 en 5 épisodes, auxquels s'ajoutent 2 épisodes spéciaux de Noël.
Il s'agit en fait d'une adaptation de Cranford, mais également des confessions du Mr Harrisson et d'un troisième roman, Lady Ludlow que je n'ai pas lu.
Il était facile de regrouper ses romans, car les villages de Cranford et Duncombe sont tellement similaires qu'ils peuvent ne faire qu'un.
Cette série est à l'image des romans, pleine de charme, avec des acteurs très justes, et la vie quotidienne faite de 1000 petits détails.
Une bonne découverte qu'apprécieront les amateurs de Jane Austen.



Le Dr Harrison dans la série Cranford

mercredi 6 janvier 2016

le trône de fer, l'intégrale 1 - George R.R. Martin



Il y a quelques temps déjà, après avoir visionné la saison 1 de l'adaptation de la série par la chaîne américaine HBO, j'avais voulu me lancer dans la lecture de cette saga pour le moins imposante.
Je l'abordais assez confiante, même si un peu intimidée par le nombre de page, mais là j'ai bloqué sur le style du traducteur qui m'a plutôt rebutée, j'ai vraiment trouvé ça lourd et compliqué à lire. Je parle volontairement du style du traducteur et non de celui de l'auteur. J'en avais déjà parlé dans un billet et je sais que la traduction de game of thrones est sujette à polémique. On peut honnêtement se poser la question jusqu'à quel point un traducteur à le droit de retravailler selon son propre style le texte d'un auteur ?
J'avais fini par abandonner ma lecture à regret.
Lorsque j'ai vu qu'une version audio était disponible, j'ai eu envie de retenter, je me suis dit qu'à l'oral le style passerait peut être mieux.
Il ne s'agit pas de l'intégral mais seulement de la 1er partie.


Et bien effectivement j'en suis venue à bout et cela m'a même mis suffisamment le pied à l'étrier pour que je reprenne à l'écrit cette fois-ci la lecture de la seconde partie, le donjon rouge, me permettant d'arriver enfin au bout de l'intégrale 1 !

Comment parler de cette saga ? j'ai l'impression qu'avec la série beaucoup de monde connait déjà l'histoire.
Une fois passé outre le style difficile, on rentre vraiment dans un univers complexe et passionnant.
Le nombre importants de personnages peut poser problème au départ pour s'y retrouver, et de ce point de vue là, avoir vu la série avant m'a énormément aidé.
Evidemment le livre est plus riche en détails et d'une autre ampleur que la série, même si je l'ai bien appréciée, mais je ne veux pas trop m'avancer n'ayant vu que la saison 1 pour l'instant. La série m'a semblé plus racoleuse sur certains points.

Je pense avoir enfin réussi à rentrer dans l'univers de Game of thrones et je suis d'ailleurs en train de lire l'intégrale 2 ce qui n'est pas non plus une mince affaire.
A suivre donc...