samedi 29 septembre 2012

Le Conflit : la femme et la mère - Elisabeth badinter


Présentation de l'éditeurElisabeth Badinter reprend la plume pour un nouvel essai. Elle constate un repli inquiétant sur le terrain des droits des femmes, lequel se manifeste, par exemple, par la forte  baisse de la natalité dans tous les pays développés (bien moins nettement en France comme on sait), la hausse conjointe du nombre de femmes qui ne veulent pas avoir d'enfant (en dix ans, la proportion a doublé), le regain des discours naturalistes visant à river les femmes à leur rôle de mère, et plus spécifiquement par le biais d'un diktat concernant l'allaitement
La barque de la maternité est aujourd'hui chargée de trop d'attentes, de contraintes, d'obligations. Il y a péril tant pour la femme et le couple que pour le lien social : quelle perspective offre une société où le fait d'avoir un enfant serait le lieu d'un clivage fatidique ?
Agrégée de philosophie et spécialiste du siècle des Lumières, Elisabeth Badinter a publié plusieurs études philosophiques et historiques, ainsi que des essais sur l’évolution des mentalités et des mœurs.



J'ai acheté ce livre peu de temps après la naissance de mon fils, je crois que j'étais en pleine interrogation sur ce sujet, la naissance d'un enfant apportant son lot de chamboulement.
Le titre m'a donc vraiment accroché, mais finalement cette lecture m'a plutôt mise mal à l'aise, car il s'attarde sur les cas extrêmes. D'un côté les femmes rejetant la maternité (soit parce qu'elles refusent d'avoir des enfants, soit parce qu'elles sont dans la maltraitance), de l'autre les femmes qui ne vivent que pour ça : une partie du livre traite de la leache legue dont certains membres (principalement aux Etas Unis) prônent le retour des femmes à la maison, sont anti-biberon, anti-péridurale... personnellement ça me fait froid dans le dos.
Je ne critique pas, tant que c'est un choix personnel, je conçois tout à fait qu'on puisse ne pas vouloir d'enfant, tout comme je conçois qu'on puisse s'épanouir dans la maternité au détriment du reste (à commencer par la vie de couple). Ce que j'ai du mal à admettre c'est que l'on juge et que l'on veuille imposer ses idées et même en faire une politique.
Finalement je n'ai pas souhaité finir cette lecture car je la trouvais perturbante.
En ce qui me concerne je cherche plutôt l'équilibre, j'essaye d'être à l'écoute et de faire au mieux pour mon fils, mais hors de question tout lui sacrifier systématiquement, de plus je ne pense pas du tout que ce soit lui rendre service.

mercredi 26 septembre 2012

Angélique, marquise des anges - Anne Golon






Ahhh, Angélique ! Tout le monde connait n'est-ce pas ? J'ai vu les adaptations un nombre incalculable de fois depuis mon enfance. J'ai toujours aimé ce côté romanesque. Bien sur les telefilms ont bien des défauts mais ils m'ont fait rêver gamine, peut être même ont-ils beaucoup contribué à mon goût pour la période Louis XIV, Versailles...

Ma mère a toute la collection dans sa bibliothèque depuis aussi longtemps que je me rappelle. J'ai lu les premiers tomes durant un été, je devais avoir 14 ou 15 ans et je me suis arrêtée à Angélique et son amour, parce que je trouvais que ça s'éloignait trop de la trame des telefilms, de plus cela ne se passait plus à Versailles. Mais j'ai quand même toujours gardé en tête qu'il faudrait que je lise la série dans son intégralité.

Avec la sortie de la nouvelle édition, puis son arrêt car Anne Golon est (encore) en difficulté avec son éditeur, j'ai hésité. Mais finalement j'ai décidé de lire ce tome 1 de la nouvelle édition (correspondant à peu prêt à un quart du tome 1 de l'ancienne), indiqué comme étant revu et enrichi. Il se déroule pendant l'enfance d'Angélique, avant son (premier) mariage.

Le baron de Sancé est un de ces nobles désargentés qui subvient tant bien que mal aux besoins de sa nombreuse famille, sa femme, leurs enfants (8 ou 9 il me semble dont Angélique) et un père acariâtre, dans leur chateau du Poitou, bien loin de l'agitation parisienne en cette période de Fronde, où une partie de la noblesse s'est révoltée contre Mazarin et la reine-mère, Louis XIV étant encore trop jeune pour régner.

C'est dans ce Poitou rural, dans le château familial tombant en ruine, que la petite Angélique grandi, menant plus la vie d'une petite paysanne toujours par mont et par vaux que celle d'une jeune fille noble. Ses grands plaisirs courir les champs avec son ami Nicolas, entraîner les gamins des environs dans de folles aventures ou encore découvrir les secrets des plantes avec la sorcière Mélusine.
Mais bientôt il lui faudra quitter tout cela pour entrer dans un couvent, afin d'y faire son éducation, même si cela n'est pas vraiment de son goût.

Comme je m'y attendais j'ai énormément apprécié cette lecture, cela vient surtout de la richesse des détails historiques. Au tout début on n'a même pas l'impression qu'Angélique est le personnage principal. Cela se précise petit à petit.
Il y a le grand-père qui a connu les guerres de religion sous Henri IV et n'accepte toujours pas de côtoyer des protestants.
Il y a les cousins de Paris (Philippe !) qui arrivent avec les histoires de Fronde. On y croise Condé complotant contre Mazarin...

Et l'on constate également que la version téléfilm a été bien édulcorée, car le pillage sanglant, accompagné de viols dans le village paysan le plus proche ne nous est pas épargné. Les moeurs dépravés de certains membres du clergé, non plus.

J'ai hâte de poursuivre et de (re)découvrir Joffrey dans le tome 2.






lundi 17 septembre 2012

Les caprices de Miss Mary - Colleen Mc Cullough


Ce livre est une suite de Orgueil et préjugés de Jane Austen. Une austenerie traduite en français c'est assez rare pour être noté.
L'auteur est loin d'être une inconnue, il s'agit de Colleen Mc Cullough qui a également écrit les oiseaux se cachent pour mourir, rendu célèbre par son adaptation télévisée dans les années 80 avec Richard Chamberlain.

L'histoire se déroule 20 ans après la fin du roman de Jane Austen et comme son titre l'indique suit plus particulièrement le personnage de Mary Bennet, mais on y retrouve également la majeure partie des autres personnages.
Mary, la seule des 5 soeurs a être restée célibataire, est toujours restée auprès de sa mère. Elle a 37 ans lorsque celle-ci décède et elle compte bien profiter enfin de cette liberté, au diable les convenances.
Elle lit avec passion les écrits d'un journaliste qui dénonce la pauvreté et décide de faire de même. Elle veut se lancer dans l'aventure, voyager, écrire... Malheureusement son périple sera loin d'être telle que l'espérait.

Concernant les autres personnages, les amoureux du couple Elizabeth / Darcy vont hurler car leur mariage à tourné au fiasco, Darcy monstre d'égoïsme et d'ambition n'a plus que mépris pour sa femme.
Jane épuisée, par de multiples grossesses et Lydia alcoolique, voici un rapide état des lieux.

Finalement j'ai un avis plutôt mitigé, d'ailleurs j'ai bien failli l'abandonner à un moment, certains rebondissements dans les péripéties de Mary paraissant peu crédible.
Mais c'était agréable de retrouver des personnages connus et de les voir évoluer à nouveau.
Néanmoins je n'ai pas vraiment aimé la fin qui règle certains problèmes d'un coup de baguette magique je trouve.

samedi 15 septembre 2012

Métronome illustré - Lorant Deutsch






Je ne sais pas ce qu'il en est de la version non illustrée, le texte est-il le même ou bien est-ce différent ? En tout cas cette version illustrée de l'histoire de Paris selon Laurent Lorant Deutsch est plutôt un beau livre riche en photos et en anecdotes historiques.

Malheureusement il n'est guère pensé pour les provinciaux, si l'on ne connait pas Paris on se sent vite perdu et un peu en dehors.
De plus le format volumineux de ce livre ne permet pas de l'avoir avec soi lors d'une visite à la capitale. Il perd donc beaucoup de son intérêt dans ce cas.

Je l'ai quand même feuilleté avec plaisir, mais cela ne m'a en rien captivé.
Par contre cela m'a donné tout particulièrement envie d'aller visiter Saint Denis et sa crypte où repose les rois et reines de France.

Lecture commune organisée sur livraddict