vendredi 30 août 2019

Echauffement tome 1 - Jeanne Corolle et Louise Corolle


Caleb Sparkles, 19 ans, appartient à l’un des plus grands clubs de football d’Angleterre. Même s’il est encore loin d’être la star de son équipe, il est habitué à avoir une vie plutôt facile. Les paillettes et les filles qui rêvent de le mettre dans leur lit, il connaît… mais il n’a jamais rencontré le grand amour. Quand il croise Gary Devlin à une soirée chez des amis communs, il est troublé par sa personnalité froide et son regard sévère. Le lendemain, ses amis sont formels : Devlin ne l’a pas quitté des yeux de toute la soirée. Mais pourquoi ce prodige de l’équipe adverse s’intéresserait-il à lui ? Et surtout, pourquoi cette simple idée le met-elle dans un tel état ? Caleb doit absolument percer le mystère. Son cœur en sortira-t-il indemne ?

Je crois que vous commencez à connaître mon amour pour la romance m/m. Alors quand j'ai découvert sur netgalley cette nouveauté dans le milieu du foot, je n'ai pas hésité bien longtemps avant de le demander.
Je sortais tout juste d'une lecture qui m'avait complètement retournée et bouleversée et je ne savais plus quoi lire après cela, en venant même à craindre la panne de lecture, alors je me suis dit qu'une petite romance m/m était l'idéal et effectivement ça l'a été.

J'ai beaucoup aimé cette lecture, l'histoire d'amour est belle, pas exempte de quelques clichés, mais ce n'est pas grave, on sait ce qu'on lit.
J'ai adoré Caleb, vraiment il est jeune et se pose plein de questions et j'ai aimé suivre ses craintes et ses doutes. Le récit est à la première personne et uniquement de son point de vue, ce qui laisse planer le doute sur ce que ressent Gary, mais permet de vraiment découvrir Caleb et s'attacher à lui.

Le style du roman m'a vraiment plu, c'est moderne et percutant, une façon d'écrire qui m'a bien accrochée. Beaucoup des interactions entre Caleb et Gary passent par des conversations via messagerie instantanée, avec tous les problèmes que cela peut poser de malentendus et de non-dits. J'ai vraiment aimé cet aspect de l'intrigue.

C'est donc une romance sans prétention, mais qui fait parfaitement le job pour un très bon moment de lecture. S'il y un tome 2 je suis totalement partante.

Merci aux éditions BMR (Hachette) pour l'envoi de cet ebook via netgalley.

#ÉchauffementTome1
#NetGalleyFrance

jeudi 29 août 2019

[PLIB2019] Terre de Brume, tome 1 : Le Sanctuaire des dieux - Cindy Van Wilder


C'est la première fois que je lis cette autrice, même si d'autres de ses livres me tentent beaucoup, notamment la lune est à nous. Mais Terre de Brume fait partie des cinq finalistes du PLIB, c'est donc avec celui-ci que je découvre la plume de Cindy Van Wilder.

La couverture est vraiment magnifique.

Le Bouleversement est survenu et depuis le monde a été recouvert d'une brume toxique, éradiquant une grande partie de la population et changeant radicalement le mode de vie des survivants.
Héra est une prêtresse de l'eau, elle vit dans un sanctuaire avec d'autres prêtres et apprend à maîtriser sa magie. Intissar est une soeur du feu et elle peut communiquer avec les esprits. Les deux jeunes filles vont se rencontrer alors qu'une gigantesque vague de brume les menace.

Ce fut une bonne lecture et j'ai trouvé l'univers original. C'est une série plus orientée jeunesse et elle a tout pour plaire, les deux jeunes filles sont fortes et courageuses, il a de l'action, des rebondissements, la plume est fluide et agréable.
Mais il m'a quand même manqué un petit quelque chose, un soupçon d'âme pour en faire une lecture marquante. L'univers créé est assez riche avec un message écologique à peine caché, mais la trame de l'histoire est des plus classiques et l'histoire ne réserve pas vraiment de surprise.

J'ai passé un bon moment, mais j'ai refermé ce livre sans être totalement convaincu de lire la suite.

#PLIB2019
#ISBN9782700259230

lundi 26 août 2019

Turn me wild - Marie H.J.


Quatrième de couverture :
Qui veut la peau de Kay Tardam ? 
Figurez-vous que nous aimerions tous le savoir. C’est d’ailleurs un peu le sujet de ce roman… 
Il s’agit d’une enquête. Mais pas uniquement. Vous y trouverez deux hommes (un garde du corps ultra intelligent et super sexy, et une Rockstar siphonnée), un mec qui cherche les noises, des jumeaux mercenaires, un agent suicidaire, un groupe hard métal Shock-rock un peu ravagé, une poupée en silicone nouvelle génération à bouche aspirante, des rats morts et deux chiens. On y parle d'hippopotames aussi, mais c'est un détail. 
Pour le reste, à savoir, s’il y aura de la romance… La vraie question à se poser serait plutôt : est-il possible de rester indifférent face à Kay Tardam ? Et je répondrais… que le découvrir pourrait bien signifier ma perte…Quant aux questions subsidiaires, du genre : les deux héros vont-ils finir ensemble ? Y aura-t-il du sexe et de l'action ? J'ai envie de dire que le mieux c'est de lire. Désolé, mais tout ceci est classé confidentiel. 
Bon, allez, un petit indice quand même... Je ne suis pas gay. Lui, par contre, il l’est... Voilà voilà... On dira que je n'ai rien dit...
H. Meyer


J'ai beaucoup aimé ce roman, mais ce n'est pas un coup de coeur comme d'autres lectures de Marie HJ. Je trouve que ce roman souffre un peu la comparaison avec Play with fire, que j'avais lu il y a quelques temps avant et adoré.
Les deux histoires se passent dans le milieu du rock et Jared et Kay ont pas mal de points communs, mais j'ai préféré Jared de play with fire, Kay est un peu trop déjanté à mon goût et trop porté sur la drogue (j'ai toujours du mal avec le fait de banaliser la drogue).
La romance m'a moins embarquée, l'ambiance du bouquin aussi. Il y a l'enquête qui ajoute un vrai plus et que j'ai appréciée, même si certaines situations sont assez prévisibles.

Je ne suis pas du tout en train de dire que je n'ai pas aimé, parce que je suis fan de Marie HJ et que j'ai passé un chouette moment, mais d'autres titres ont mis la barre plus haute je trouve et turn me wild ne sera pas dans mes préférés.
Mais si vous aimez les personnages déjantés et les ambiances un peu barrées, foncez le lire.

samedi 24 août 2019

The book of Ivy, tome 2 : The revolution of Ivy - Amy Engel


J'avais lu le tome 1 de cette duologie il y a environ un an et j'avais beaucoup aimé, j'ai mis un peu de temps à sortir ce deuxième tome de ma PAL, mais j'ai enfin réussi à terminer cette série.

Comme souvent pour une série, je peux difficilement parler du tome 2 sans évoquer le 1, donc si vous ne l'avez pas lu, vous allez être spoilé par la suite.

Nous avions laissé Ivy dans une fâcheuse posture et le début du roman montre comment elle s'en sort, il va lui falloir survivre dans un premier temps, trouver des alliés ensuite, car l'hiver arrive et seule elle n'y arrivera tout simplement pas.

J'ai bien aimé cette lecture, c'est une belle saga et l'histoire m'a plu. Malgré tout et même si le début du roman est extrêmement difficile pour Ivy, j'ai trouvé que les événements s'enchaînaient un peu trop facilement, sans réel surprise.
La fin peut paraître choc, mais finalement c'était plutôt la solution de facilité.
Le dénouement est satisfaisant, mais ce tome 2 est clairement en dessous du un.
Néanmoins ça se lit très bien et ça reste intéressant.

vendredi 23 août 2019

ABC illustré 2019 #6

Voici quatre nouvelles lectures pour mon ABC illustré, j'en suis à 16/26.


Voici une BD jeunesse achetée un peu par hasard pour un prix dérisoire lors de la promo 48HBD, où nous allons suivre le jeune Milo, poursuivi par un homme à tête de crapaud depuis qu'il a découvert un mystérieux poisson d'or. Le poisson va le faire passer de l'autre côté du lac dans un autre univers...
L'histoire est plutôt sympa et c'est agréable à lire, mais c'est vraiment trop jeunesse à mon goût pour que j'accroche vraiment. D'ailleurs après l'avoir terminé je l'ai donné à mon fils de 8 ans.



Je ne suis pas fan des shojo en général, mais il arrive que certains sortent du lot, c'est le cas avec celui-ci. L'héroïne Kuko cache ses blessures derrière un sourire et une bonne humeur permanents, tout le monde n'y voit que du feu, sauf Outa, étudiant en art. Mais que se passerait-il si elle montrait sa peine ? Son monde s'écroulerait...
Le thème de ce shojo change de ce qu'on voit d'habitude et Kuko m'a touchée, il y une profondeur et une interrogation sur ce qu'on laisse voir au autre et ce que l'on cache au fond de soi, que j'ai rarement trouvé.
Je suis vraiment conquise pas ces deux premiers tomes et en dépit de l'habituel triangle amoureux agaçant, je compte lire la suite.



Cette BD est adapté du roman du même nom de Alain Damasio, malheureusement je suis totalement passée à côté, déjà à cause du style de dessins, ce n'est carrément pas mon style et l'histoire et les personnages m'ont laissée complètement indifférente.



Un être immortel a été envoyé sur Terre. Il rencontre d’abord un loup puis un jeune garçon vivant seul au milieu d’un paysage enneigé. Ainsi commence le voyage de l’Immortel, un voyage fait d’expériences et de rencontres dans un monde implacable...

Je ne m'attendais pas du tout à ça en lisant ce manga, je pensais découvrir une histoire d'amitié plutôt douce et en fait pas du tout, ce manga dégage beaucoup de poésie, mais il est en même temps dur et cruel, percutant et marquant. Je compte lire le tome 2 pour me faire une idée plus précise.

mercredi 21 août 2019

Viou - Henri Troyat


J'avais étudié le premier tome de cette série en classe de français lorsque j'étais au collège et il fait partie de ces lectures qui m'ont laissé une trace et qui ont marqué ma vie de lectrice.
J'avais toujours eu envie de le relire, c'est chose faite à présent.

L'histoire est celle de Sylvie, surnommée Viou par sa mère, dans le premier tome elle a 8 ans et nous sommes au tout début des années 50, encore peu de temps après la guerre.
Son père est mort durant cette guerre et sa mère tente de refaire sa vie, pour cela elle a laissé sa fille chez ses grands-parents paternel, au Puy.
Ici elle va vivre son enfance, entre le manque de sa mère, la perte de son père et l'austérité de sa grand-mère qui ne vit plus que pour le souvenir de son fils disparu.
Dans le second tome, Sylvie a 15 ans et vit à Paris avec sa mère qui s'est remariée, c'est le tome de l'adolescence, du premier amour et de sa passion dévorante pour la danse classique. Le troisième tome est celui de ses 21 ans, son entrée dans l'âge adulte, l'âge des choix et parfois des désillusions.

J'ai adoré chacun de ces tomes, même s'ils sont courts et qu'il se passe finalement peu de chose, les sentiments et les différentes étapes de la vie de Sylvie sont si bien décrits, l'enfance, l'adolescence... C'est beau et prenant et superbement écrit.
L'un des thèmes principaux, le fil conducteur des trois tomes c'est la relation entre Sylvie et Jilou, sa mère, une relation complexe, oscillant entre amour démesuré et rejet, fusion et incompréhension, comme cela peut l'être dans la vraie vie entre une mère et sa fille, avec ce père mort trop tôt qui a laissé peu de souvenirs à Sylvie et un beau père qu'elle accepte difficilement au départ.

Cette série est magnifique, pleine d'émotions, la plume est profonde, cela m'avait laissé de forts souvenirs lorsque je l'avais lu adolescente et je suis très heureuse de l'avoir redécouvert avec un regard adulte.

lundi 19 août 2019

[#Weekendà1000] Mon bilan

J'ai tenté mon premier week end à mille, verdict ?

Le vendredi soir j'ai terminé mes 2 lectures en cours :


Soit 30 pages pour Summer Lovin' et 75 pages pour le Henri Troyat.

Le samedi et le dimanche je me suis fait un petit marathon manga :


Pour un total de 990 pages.
Puis j'ai terminé mon week end avec Lily Haime, dont j'ai lu 85 pages


Ce qui m'amène à un total de 1150 pages 😃

samedi 17 août 2019

[#PLIB2019] le dieu oiseau - Aurélie Wellenstein


Ce roman est un des cinq finalistes du PLIB et en tant que juré je devais le lire. Mais j'avoue qu'il était celui des cinq qui me tentait le moins, j'y allais même à reculons. D'après ce que j'en avais entendu dire et son résumé, je craignais que ce soit trop violent et trop trash à mon goût. Alors avais-je tort ou raison ?

Voici sa quatrième de couverture :
Une île. Dix clans. Tous les dix ans, une compétition détermine quel clan va dominer l'île pour la décennie à venir. Les perdants subiront la tradition du « banquet » : une journée d'orgie où les vainqueurs peuvent réduire en esclavage, tuer, violer, et même dévorer leurs adversaires. Il y a dix ans, Faolan, fils du chef de clan déchu, a assisté au massacre de sa famille. Sauvé par le fils du chef victorieux, Torok, il est depuis lors son esclave et doit subir ses fantaisies perverses. Sa seule perspective d'avenir est de participer à la compétition de « l'homme-oiseau », afin de renverser l'équilibre des pouvoirs en place et de se venger. Qui du maître ou de l'esclave va remporter la bataille ? Quel enjeu pour les habitants de l'île ? Quel est le prix à payer pour la victoire ?

Et bien contre toute attente, j'ai adoré cette lecture. Certes c'est violent et glauque, avec esclavage, viol et cannibalisme, mais il n'y a pas tellement de description gore alors ça passe, même si l'univers décrit est angoissant. Je me suis vraiment attachée au personnage principal, Faolan, il est psychologiquement brisé et j'ai compris ses tourments. Du coup il peut être imprévisible et toujours sur la brèche, jusqu'au bout je n'étais pas sur du côté vers lequel il pencherait et vers quelle fin nous allions.
J'ai trouvé ce récit, prenant et addictif, avec une petit côté Hunger Games. Ca parle de résilience et du fait de survivre à ses traumatismes en essayant de ne pas devenir à son tour un bourreau.
Un roman brutal et dérangeant, très sombre, une lecture marquante et fascinante que je garderai en tête un bon moment. Faolan est un personnage complexe et le tout est bien écrit.
Et je trouve la couverture vraiment magnifique.

#PLIB2019
#ISBN9782367405827

vendredi 16 août 2019

[#Weekendà1000] Je tente le coup

Ce week end est organisé un week end à mille qui consiste à lire 1000 pages entre le vendredi 19h (il me semble que c'est 19h, j'espère ne pas me tromper) et le dimanche soir minuit.
D'habitude je n'y participe pas, mais à chaque fois je suis tentée, seulement cet objectif de mille pages me parait vraiment haut et me décourage un peu. Mais aujourd'hui je me suis dit que si j'en avais envie l'important c'était de participer et si je ne lis pas mille pages, franchement est-ce si important ? (oui j'essaye de lutter contre l'auto-pression 😅).

Alors pour ne pas me débiner à la dernière minutes, voir en cours de week end, comme ça m'est déjà arrivée, je viens en parler ici et vous présenter ma PAL du week end.
Comme ça je ne pourrais pas faire genre, ah bon, c'était ce week end 😇 ? parce que je n'aurais lu que 200 pages arrivé samedi soir 😄

Je compte déjà terminer mes deux lectures en cours :


Ensuite je mise sur des mangas et comics, pour faire monter le nombre de pages (et non ce n'est pas de la triche, on a le droit, non mais 😉)


Et je compte commencer la prochaine lecture que j'ai prévu pour la semaine prochaine.
Un Lily Haime 💖


Je vous tiens au courant de l'avancée de mon week end.

mardi 13 août 2019

Play with fire - Marie H. J.


Marie H. J. est de ces rares autrices dont chaque sortie rejoint directement ma PAL peu importe le résumé. Il y a quelques jours je vous parlais de sa saga de l'été, sweet summer, mais aujourd'hui changeons de registre avec Play with fire que j'ai lu il y a déjà quelques temps.

Jared est le chanteur d'un groupe de rock en pleine ascension, il est en train de réaliser son rêve, devenir une rock star. La musique, la scène est ce qui compte le plus à ses yeux.
Mais derrière tout ça, il y a une profonde solitude et un énorme manque de confiance en lui qu'il fuit en accumulant les conquêtes féminines et ce n'est pas difficile vu sa notoriété.

Corey était guitariste dans un groupe à succès, mais sa carrière s'est achevée net quand il a fait (bien malgré lui) son coming out. Les autres membres du groupe et les fans l'ont violemment rejeté suite à cette révélation. Désabusé et meurtri, il s'est retiré du monde de la musique et ne veut plus en entendre parler, mais se retrouvant en galère d'argent il accepte à contrecoeur d'être roadie sur la nouvelle tournée du groupe de Jared.
Jared est immédiatement fasciné par Corey et espère apprendre de ce grand musicien, mais celui-ci n'est pas prêt à se laisser approcher...

Vous l'aurez surement compris, il s'agit d'une romance m/m dans le milieu de la musique rock. Comme à chaque fois avec Marie H. J. c'est beau et fort, les personnages sont touchants, chacun a son histoire et sa fragilité. Jared a eu une enfance difficile et Corey a été très éprouvé par la vie, ce qu'il a vécu est même révoltant. Au passage j'ai appris certaines choses sur des lois américaines encore en vigueur et totalement homophobe, je n'en revenais pas.

J'ai eu un coup de coeur pour cette romance, pour ces personnages et pour leur histoire d'amour qui parait un peu bancal au départ mais devient peu à peu une évidence, leur évidence.
Ce ne sera pas forcément simple car le passé les rattrape et Jared est en pleine ascension, alors que Corey veut fuir ce milieu une fois la tournée finie.
Une romance passionnée et passionnante et une plume addictive que je recommande.

lundi 12 août 2019

le gang des rêves - Luca Di Fulvio


Ce roman d'un auteur italien a beaucoup fait parler de lui et les critiques a son sujet sont dithyrambiques. De quoi attiser ma curiosité, même si le sujet ne m'emballait pas plus que ça. Mais comme j'aime régulièrement sortir de ma zone de confort, j'ai pris mon courage à deux mains et sorti ce pavé de 945 pages de ma PAL.

Synospis :
New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d’Européens, la ville est synonyme de « rêve américain ». C’est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils.
Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L’espoir d’une nouvelle existence s’esquisse lorsqu’il rencontre la belle et riche Ruth. Et si, à ses côtés, Christmas trouvait la liberté, et dans ses bras, l’amour ?


Je l'ai senti presque tout de suite, on a vraiment à faire à un grand roman et à un grand auteur, de ceux qu'on n'oublie pas. J'ai plongé dans ce New York des années 20, entre gangsters et prohibition. D'un côté la rue, les bas-fonds, de l'autre le luxe, la richesse, mais qui ne protègera pas la jeune Ruth du malheur.
On assiste au début de Hollywood, aux sirènes du rêve américain avec toutes ses dérives.
C'est beau, c'est révoltant parfois, on oscille entre noirceur et lumière.
En plus de son contexte historique riche et passionnant, la force de ce roman est dans ses personnages attachants, incroyablement profonds et humains, si authentiques.
Je suis tombée amoureuse de Christmas, ce personnage magnifique, qui m'a embarquée.
Violence, Sexisme, racisme, injustice, rien ne nous est épargné et certaines scènes sont très difficiles, ce livre nous ébranle, nous touche, c'est un vrai bijou.
N'ayez pas peur du nombre de pages, ça se lit tout seul, ça se dévore même.

vendredi 9 août 2019

Cinq fois où mon meilleur ami m'a embrassé - Anna Martin


J'ai déjà lu deux romans de Anna Martin et je les ai tous les deux bien aimés, il s'agissait de Au-delà des apparences et Engrenage. C'est donc logiquement que j'ai eu envie de continuer à lire sa plume et je trouvais la couverture de celui-ci, cinq fois où mon meilleur ami m'a embrassé, parfaite pour une lecture d'été, non ?

L'histoire est celle, assez classique pour une romance m/m, de deux amis d'enfance dont l'un tombe amoureux de l'autre. Depuis son plus jeune âge Evan King aime passionnément son meilleur ami, Scott Sparrow, surnommé capitaine en référence à un certain pirate bien connu, ainsi qu'à sa position dans l'équipe de foot du lycée. Malheureusement cela ne semble pas réciproque et Scott s'intéresse aux filles. Au lycée, faire son coming out terrifie Evan et il garde donc cela pour lui. Mais il y a ce baiser, un soir de fete...

Ce qui fait l'originalité de ce roman c'est sa construction non linéaire, axée sur ces cinq baisers annoncés dans le titre, cinq baisers, cinq chapitres, cinq étapes dans la vie de Evan et Scott, de leur enfance à l'âge adulte, mais pas raconté dans l'ordre chronologique.
J'ai bien aimé cette approche, même si cela perturbe un peu nos habitudes, on est déjà spoilé sur certaines choses car par moment on sait ce qu'il va arriver, mais revenir en arrière permet également de mieux comprendre certains évènements. C'est un peu frustrant également, car en changeant de chapitre on peut avoir la suite de l'histoire, mais aussi être revenu totalement à une autre époque.

Néanmoins, j'ai été un peu déçue par ce roman, car je n'ai pas tellement aimé Scott, je l'ai trouvé arrogant et égoïste, il faut dire aussi que le récit est uniquement du point de vue de Evan et donc il est plus difficile de savoir exactement ce que ressent et pense Scott, ce qui le rend parfois difficile à cerner. Malgré tout, la fin est belle et j'ai passé un bon moment de lecture.

En conclusion, c'est une romance plutôt sympa, mais qui ne m'a pas non plus transportée. Une lecture en demi-teinte malgré une approche originale.

mercredi 7 août 2019

Heartless - Nishin Masumi


J'ai lu beaucoup de yaoi (manga avec romance gay, mais à destination d'un public féminin) à une époque, quand c'était quasi impossible de trouver des titres traduits et qu'on se contentait de trad amateurs en anglais sur internet ou sans trad du tout parfois, certaines scènes ne nécessitent pas de traductions ;)
Et puis j'ai arrêté d'en lire, j'ai arrêté les mangas en général un bon moment et je m'y suis remise et avec mon addiction récente pour le m/m (ça va bientôt faire un an quand même), je suis très logiquement revenu au yaoi, qu'on appelle plutôt boy's love maintenant.
J'ai été surprise de constater que les publications françaises se sont démultipliées et que deux éditeurs s'y consacrent pleinement, IDP Hana et Taifu Comics (qui fait aussi du yuri et du hentai).
C'est plutôt cool, enfin sauf pour mon porte-monnaie.

J'ai fait le plein chez ces deux éditeurs à Japan Expo et parmi mes achats s'est glissée une pépite, un manga coup de coeur et je ne m'y attendais pas car je l'avais acheté sans être convaincue, en me disant que j'allais tester un truc nouveau hors de ma zone de confort.
Il s'agit d'un manga horrifique, Heartless de Nishin Masumi et c'est un one shot.

Bon déjà regardez-moi cette couverture sublime !!



Et voici son résumé :
 
Époque contemporaine.
Un homme, Manuel, vit dans la forêt avec un démon à la beauté si grande que celle-ci lui sert à séduire les proies avant de leur ôter la vie. Leur quotidien est paisible, jusqu'au jour où apparaît devant eux un groupe d'excités, bien résolus à casser de l'hérétique…

J'ai absolument adoré ce manga, beau et fascinant. L'histoire m'a prise aux tripes, les personnages sont hypers intéressants et il n'y a aucun héro dans ce manga et surtout pas de manichéisme, il y a certes d'immondes salopards mais d'autres sont juste simplement humains avec leurs faiblesses et certainement pas mieux que le démon qu'ils pourchassent, capable de tuer bien sûr, mais aussi de belles choses... les monstres ne sont pas toujours ceux qu'on croit.

C'est violent, c'est glauque (il y a des scènes de viol), mais c'est tellement poignant.
J'ai fini ma lecture et je ne voulais pas que ce soit fini, je ne me suis rendue compte qu'après que c'était un one shot, donc grosse frustration, car il y avait matière à faire une suite, certaines choses restent en suspens.

Un manga à ne pas mettre dans toutes les mains, mais un énorme coup de coeur.

mardi 6 août 2019

Scarlet et le Loup Blanc, tome 2 : La chance du marin - Kirby Crow


J'avais lu le tome 1 de cette série il y a quelques mois (je vous renvoie vers ma chronique) et j'avais bien aimé cette réécriture m/m du petit chaperon rouge. Comme se sont des tomes assez courts, je ne voulais pas laisser trainer la suite trop longtemps dans ma PAL et le tome 2 m'a accompagnée durant quelques jours de vacances.

Attention pour la suite, je peux difficilement parler du tome 2 sans spoiler le 1.

Nous retrouvons Scarlet et Liall exactement là ou nous les avions laissés, à bord d'un bateau ramenant Liall dans son pays, loin vers le nord. Scarlet ne devait pas être du voyage, mais des évènements imprévus en ont décidé autrement, seulement sa présence à bord n'est pas acceptée par l'équipage et il n'est pas en sécurité. Liall fait de son mieux pour le protéger, mais il est lui-même menacé, certaines personnes ne souhaitant pas qu'il arrive à bon port. La traversée s'annonce longue et rude. D'autant plus que Scarlet et Liall n'arrivent tout simplement pas à communiquer et la tension s'installe entre eux. Liall garde ses secrets et le fier Scarlet accepte difficilement de dépendre à ce point de lui.

Dans ce second tome l'histoire change d'ambiance et l'intrigue s'étire dans un huis clos un peu étouffant à bord de ce bateau. je me suis attachée aux personnages et je les ai suivi avec le même plaisir que dans le tome 1, même si les choses évoluent lentement et que la romance est vraiment frustrante. C'est quand même une lecture que j'ai trouvé plutôt prenante, malgré quelques longueurs.
Dommage également que l'univers plutôt riche, soit trop peu exploité dans ce tome. Je pense que cela devrait changer dans le tome 3 qui a déjà rejoint ma PAL.
Tout comme le premier tome c'était donc une lecture sympa malgré ses défauts et je n'en ai pas encore fini avec Scarlet et Liall.

dimanche 4 août 2019

Ma petite sélection de romances m/m pour l'été

Pour moi les vacances sont déjà finies, mais nous entamons seulement le mois d'août et même si j'ai repris le chemin du travail, j'ai encore envie de me sentir un peu en vacances et de m'évader. Et quoi de mieux pour ça que la lecture. D'autant plus que les enfants seront souvent absents durant ce mois, chez les différents papys et mamies et que je vais donc avoir un peu plus de temps pour lire. Je vous ai fait une sélection de ces livres que j'ai envie de lire cet été ou que j'ai déjà lu, mais qui se prête parfaitement à cette période.

Je précise pour ceux qui ne seraient pas des habitués, que je ne vais parler que de romances m/m, c'est à dire entre deux hommes avec la plupart du temps des scènes explicites, donc à ne pas mettre entre de trop jeunes mains.

Dans ma dernière chronique je vous parlais de sweet summer, cette série de l'été et donc parfaite à lire en cette saison. J'ai beaucoup apprécié les tomes 1 et 2, je vous renvoie vers mes chroniques et j'espère que les tomes 3 et 4 seront aussi bons.
Valentin est déjà sorti et Dorian arrivera le 14.


Museler les fantômes du passé pour enfin avancer.
Vivre ou simplement survivre ? Ne plus laisser passer l’existence, mais y plonger, en profiter. Ouvrir enfin les bras, apprendre à respirer, goûter à la vie… Glisser sur la déferlante et tenter de la dompter… Les vacances de Valentin seront-elles le déclencheur de son bonheur.


Apprendre à respirer, s’autoriser à aimer. 
Bousculer les chaînes et les habitudes qui empêchent d’avancer. Sortir la tête de l’eau, pour enfin respirer, et discerner, comprendre qui l’on est. Repousser les obstacles du passé, marcher à deux sur le même chemin, s’entraider, se dévoiler. Aimer, à ne plus pouvoir s’arrêter.
Dans Sweet Summer, j’ai voulu mettre en avant la romance. Le cœur, la douceur, la passion… J’espère que Marlone, Milan, Valentin et Dorian vous plairont…
Marie HJ

Et maintenant je vous présente ma lecture en cours, où il est question d'un voyage de noces qui n'en est plus un :


Après avoir été planté devant l’autel, Elliott Chandler, planificateur névrotique décide de transformer sa lune de miel à Oahu en vacances pour une personne. Cependant, le destin se mêle de ses projets lorsque son vol est retardé pour cause d’enneigement de l’aéroport.
Dans le terminal, le marié délaissé attire l’attention d’un autre voyageur échoué : le décontracté et très sexy Derek Windsor. Celui-ci brise la glace et entame la conversation et à mesure que la température baisse sur le tarmac à l’extérieur, la chaleur grimpe entre eux. C’est vraiment dommage qu’ils se rendent tous les deux sur des îles différentes, mais si leur avion ne prend pas bientôt son envol, monsieur Calme et Décontracté pourrait bien proposer à monsieur Plan de Secours de faire quelque chose d’imprudent.
Et cet avion ne va nulle part pour l’instant.

Et toujours dans ce thème des vacances, pourquoi ne pas partir en road trip avec Indigo Road de R.J. Jones.


Deux meilleurs amis prennent une année sabbatique afin de se chercher… et se trouvent l’un l’autre.
Joshua Simpson vient de terminer ses études à Purdue University, mais ce n’est pas ce qui le rend si heureux : il s’en va découvrir les États-Unis avec son meilleur ami Alex dans un minivan âgé mais fiable, et ils sont décidés à ne pas voir de neige pendant toute une année.
Josh s’est toujours cru hétéro, alors quand la proximité d’Alex éveille en lui de nouveaux sentiments, il ne sait comment réagir. Est-ce que parce qu’ils passent tout leur temps ensemble, ou quelque chose de plus sérieux ? Et est-ce si important, puisqu’Alex n’a jamais fréquenté que des femmes ?
Rejoignez Josh et Alex durant leur road trip américain, sur un ranch du Montana, dans les rues dangereuses de Los Angeles ou sur une route sombre et isolée de l’Alabama, où ils découvriront non seulement qui ils sont, mais ce qu’ils peuvent devenir ensemble.

A présent un roman qui n'est pas encore sorti, ce sera pour le 15 août, mais je sais déjà que je le lirai très rapidement car j'apprécie cette autrice : Summer Lovin' de FV Estyer.
Prêts pour une romance brûlante sous le soleil du Mexique ?



Et si vous voulez vraiment faire grimper la température, pourquoi ne pas lire la série fucking love de Amélie C. Astier et Mary Matthews, qui se passe dans le milieu du porno gay.
J'ai lu le tome 1, le deuxième attend sagement dans ma liseuse. Le tome 4 sortira ce mois-ci, le 18.
C'est intense, c'est chaud bouillant, très très hot, bref vous avez compris ;) mais ce sont également de très belles romances, avec quand même un petit côté dark.


Continuons dans l'évasion avec de la fantasy, il y a deux romans qui me tentent tout particulièrement :


Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos. Mais lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave de plaisirs au prince d’un royaume ennemi. Beau, manipulateur et mortellement dangereux, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à Vère. Mais dans la toile mortelle de la politique vérétienne, les apparences sont trompeuses. Pris dans les manigances de la cour, Damen doit s’allier à Laurent pour sa survie et celle de son royaume. Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable dentité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr…


Entre l’athlétisme, ses amis et ses parents, Ren avait une vie parfaite et il ne l’aurait changée pour rien au monde. Pourtant, le destin va se jouer de lui et ébranler ses certitudes. Arraché aux siens et vendu au mystérieux Maître des Jeux du Royaume d’Infeijin, Ren va découvrir un nouvel univers où le soleil n’existe pas, où les vampires règnent en maîtres, où les Lunes sont vénérées comme des dieux… et où être humain n’a rien d’une partie de plaisir. Loin de se soumettre à sa nouvelle condition, Ren va se battre pour conserver sa dignité et regagner sa liberté. Mais pour cela, il devra se confronter à un obstacle d’envergure : le prince héritier du Trône de Ferin. À la croisée des chemins, Ren devra pourtant faire un choix qui scellera à jamais le destin de ce monde.

Ma dernière sélection sera sortie des sables de Victoriane Vadi, je vous renvoie vers ma chronique, pour ce roman que j'ai adoré et qui se passe en partie dans le désert.


Né dans la cité ensoleillée de Tès où la fortune sourit à ceux qui ont l’audace de défier leur destin, Aspel menait une vie paisible au sein d’une famille heureuse. Seulement, le bonheur a un prix dans le royaume du Sud et Aspel en fait la rude expérience à la mort de son père, lorsque leurs créanciers menacent de livrer sa famille à la misère et à la mendicité.
Pour sauver sa mère et ses frères de la ruine, il vend sa vie à une guilde d’esclavagistes, conscient pourtant du sort funeste qui l’attend. Mais sans autre choix possible, il renonce à sa liberté et est emporté loin de sa ville natale, en direction des mines de fer où l’on meurt d’épuisement. Les routes dangereuses qui y conduisent l’amènent aux portes du Désert Nébether, que l’on dit peuplé de sorciers et de mauvais esprits. Des périls l’y attendent et l’ombre de la mort plane au-dessus de sa tête, aussi fatale que le soleil accablant sur les étendues arides.
Cependant il advient parfois que le sort récompense favorablement ceux qui s’en remettent à lui, et il sourit à Aspel sous la forme envoûtante d’un guerrier du désert.

vendredi 2 août 2019

Sweet Summer, tome 1 : Marlone et tome 2 : Milan - Marie H. J.


Sweet summer c'est une série en 4 tomes qui sort cet été à raison d'un tome tous les 15 jours sur juillet et août.
Un été, quatre amis, quatre romances m/m à découvrir, entre camp d'été, croisière, surf...




J'ai lu sans attendre les deux premiers tomes sortis en juillet, ceux-là n'auront pas trainé dans ma PAL. Marlone, Milan, Valentin et Dorian sont amis, ils se sont rencontrés grâce à une association qui accueille et aide des personnes ayant des difficultés à cause de leur homosexualité.

Le tome 1 est consacré à Marlone, ancien boxeur, dur à cuire, mais au coeur tendre. Entraîneur dans une petite salle de boxe, il s'occupe également d'enfants difficiles, notamment au travers de camp d'été. Cet été là, Marlone tente d'aider un garçon de 10 ans très bagarreur, qui a du mal à accepter l'homosexualité de son père. Père pour lequel Marlone a bien craqué d'ailleurs, mais les relations familiale complexes et le passé de Marlone, leur permettront-t'ils de construire quelque chose ?

C'est une belle romance, parfaite pour l'été, qui vous emmènera en vacances, dans ce camp d'été, avec Marlone et Tristan. Le passé n'est pas simple pour aucun des deux. Le fils de Tristan est également un chouette personnage, et la thématique est intéressante et importante.
On a également les interactions des quatre amis via leur groupe de discussion messenger qui sont hilarantes. Ils sont d'un soutien sans faille les uns envers les autres et c'est chouette.

Un camp d'été, de la romance m/m, de l'amitié, la lecture parfaite de l'été.

Le tome 2 est consacré à Milan, contraint de partir en croisière avec ses parents et leurs amis, il y va à un peu à reculons, mais il y a Émeric, cet ami d'enfance, compagnons de ses étés, qu'il connait depuis toujours, mais n'avait pas revu depuis trois ans. Trois ans qui ont transformé l'adolescent en jeune adulte, mais il l'ignore et le fuit, pourquoi ?
Après le camp d'été avec Marlone, nous voici en croisière sur la mer Egée avec Milan et Émeric.
Émeric est amoureux de Milan depuis son adolescence, mais il n'a jamais osé lui dire et n'a jamais avoué à personne qu'il était gay. Mais sur ce bateau, il est vite percé à jour par leurs deux amies, deux soeurs qui décident de prendre les choses en main pour qu’Émeric avoue enfin ses sentiments.

J'ai craqué pour Milan et Émeric et aussi pour leurs folles de mères et les deux soeurs qui sortiront l'artillerie lourde pour faire bouger les choses. Il y a beaucoup d'humour dans ce tome, mais c'est aussi une romance douce et belle qui m'a fait fondre, même si les mensonges et la timidité d’Émeric sont parfois un peu agaçants.

Et toujours les échanges si drôles entre les quatre amis, qui ajoute un petit grain de folie à cette histoire.

Prochaine étape du voyage, avec le 3e tome consacré à Valentin, le bad boy du groupe qui sort aujourd'hui même.