mercredi 31 juillet 2019

Compil de mangas

Je me suis remise à lire pas mal de mangas et je suis très en retard pour vous en parler, voici un petit rattrapage :


Encore des histoires de lycéens et en plus avec un triangle amoureux, de quoi fuir en courant ? Et bien absolument pas, j'ai été attirée par ce titre dès sa sortie et j'ai eu un coup de coeur pour ces deux premiers tomes. Les personnages sont hyper attachants, il y a beaucoup d'émotions, de non-dits frustrants, l'histoire prend son temps et les personnages évoluent, les sentiments restent flous entre amitiés et amour, avec une belle touche de boy's love. Alors même si il n'a rien de révolutionnaire, je trouve quand même qu'il sort du lot.
Le tome 3 sort en septembre, je me rue dessus dès sa sortie !


Voici une série en 10 tomes qui commence à dater (sortie française en 2004) et qui est peu connue. Ce n'est pas un manga, mais un manhwa, donc coréen, l'un des seuls que j'ai lu. C'était en fait une relecture car à l'époque où ça sortait c'était l'une de mes séries préférées. L'histoire d'un groupe de musiciens amateurs, complètement déjantés, des personnages hauts en couleur, un humour décapant, des situations improbables. Ce manga est un ovni délirant.
Je suis totalement fan de cette bandes de potes à la folie douce contagieuse. Les dessins sont superbes dans un style original.
Un coup de coeur à l'époque et une relecture parfaite.
En plus cela m'a permis d'apprendre plein de choses sur la vie quotidienne en Corée.


Un shôjo dans l'univers de l'hôpital, ça change des lycéens, mais en fait non, ce sont toujours les mêmes schémas c'est du vu et revu. Les personnages ne sont guère attachants et je me suis clairement ennuyée. Ce sera sans moi pour la suite.




Emprunté à la bibliothèque, ce shôjo là par contre m'a un peu plus accrochée, car l'héroïne a une personnalité intéressante. Ayant grandi à la campagne et obligée de continuer le lycée à Tokyo, le décalage est rude.
Par contre on reste encore dans le triangle amoureux agaçant et j'ai du mal avec les relations prof/élève, même quand le prof est jeune est mignon, je ne pense pas continuer cette série, sauf si je n'ai plus rien à lire, ce qui n'arrivera jamais soyons réaliste ;)




La encore un emprunt bibliothèque et une trame assez classique, une lycéenne qui débarque dans un autre monde, ici celui des légendes chinoises de Hoshin Engi dont sa mère est ultra fan et lui rebat les oreilles depuis toujours. Mais c'est vraiment drôle, j'ai bien aimé. Les dessins sont superbes, mais c'est surtout l'humour de ce manga qui m'a accrochée. Je ne sais pas encore si je continuerai cette série car il n'avait que le tome 1 à la bibliothèque.

mardi 30 juillet 2019

Ne t'arrête pas de parler - Séverine Balavoine


Norris (sa mère était fan d'un certain Chuck, à son grand désespoir) est dans le coma suite à un accident. Mais il a des sursauts de conscience et entend ses visiteurs sans pouvoir bouger, ni intéragir.
Il y a Linda l'aide-soignante, sa mère et sa soeur, Mark le kiné, et puis il y a Allen, son homme, l'amour de sa vie. Arrivera-t'il à se réveiller ?

Voici une très belle romance, touchante et vraiment agréable à lire. Le point de vue est original, on suit Norris dans son coma et ce qu'il perçoit du monde extérieur durant ses phases de conscience.
On le découvre ainsi que ses proches au travers de leurs visites à l'hôpital.
Il y a de l'humour lorsque par exemple sa soeur entreprend de décorer la chambre avec des photos ridicules, qu'il ne peut évidemment pas enlever, il y a aussi bien sur beaucoup d'émotions quand il sent la douleur de ses proches et ne peux rien faire.
Entre des moments d'espoir et d'autres de colères et de désespoir, j'ai trouvé que ce récit sonnait juste et était réaliste.
Il nous décrit également une belle histoire d'amour et on espère son réveil pour qu'il puisse enfin retrouver Allen.

Une belle romance, avec une approche originale, que j'ai beaucoup aimé.
Merci aux éditions Mxm Bookmark.

#NetGalleyFrance
#NeTarrêtePasDeParler

samedi 27 juillet 2019

Écrire l'histoire des sexualités - Jeffrey Weeks



Quatrième de couverture :
Si l'histoire de la sexualité est apparue avec celle des mentalités dans les années 1960, l'histoire des sexualités minoritaires pris son envol dans les années 1970. Féminisme et militantisme LGBT, combats politiques et débats scientifiques ont profondément transformé la société et avec elle le regard porté sur le passé, le présent et l'avenir des rapports de sexe et de genre. Dans ce livre, Jeffrey Weeks, auteur majeur du champ, décrit de façon claire et systématique les évolutions récentes de l'histoire des sexualités et en expose les enjeux actuels. Opposé à tout déterminisme biologique, il passe en revue les principales approches de l'historiographie anglo-saxonne et internationale, tant mainstream que queer, LGBT, féministe ou postcoloniale. La traduction française de ce livre est un guide indispensable dans les méandres des débats contemporains.

L'auteur Jeffrey Weeks est un sociologue anglais, réputé pour ses écrits dans le domaine des études de la sexualité humaine.
Dans ce livre de nombreux thèmes sont abordés et je l'ai trouvé vraiment riche et intéressant, soulevant de nombreux sujets de réflexions.

Il nous explique à quel point entreprendre d'écrire l'histoire des sexualités, à partir des années 1970, a contribué à construire le présent, en définissant le genre, la binarité homme-femme, l'opposition hétorosexualité-homosexualité..., des catégories figées et surtout essentiellement occidentales, qu'on a ensuite tenté d'appliquer au passé, alors qu'elles n'existaient pas forcément avant et encore moins partout dans le monde.
J'ai été marquée par cette réflexion qu'on ne peut comprendre totalement le passé car on y projette nos mentalités présentes qui ne sont pas celles des époques révolues. Il n'y a pas un passé, mais de multiples récits dont nous avons forcément une vision limitée, voir carrément fausse.

L'auteur nous présente les grandes étapes de l'histoire de la sexualité, puis un chapitre est dédié à l'homosexualité, son histoire, les grands mouvements de contestation, l'importance de l'épidémie de sida des années 1980/90, la naissance de la théorie queer.
Un autre chapitre traite du lien entre sexualité et pouvoir, comment la violence sexuelle, impose la domination masculine. L'histoire du féminisme est alors abordée, mais ce chapitre parle aussi de la domination dans le domaine racial et du colonialisme.
J'ai été surprise de réaliser à quel point la sexualité entre en compte et détermine les rapports sociaux.

Finalement ce livre m'a vraiment interpellée et m'a fait me poser plein de questions, sur le genre, le lien entre la sexualité et la société, sur le côté très politique des questions liées à sexualité.
Néanmoins pour un novice il faut s'accrocher pour le lire, le style est loin d'être accessible à tous et je reconnais être probablement passé à côté de beaucoup de choses.
C'est également la première fois que je lisais un livre écrit en écriture inclusive et je dois dire que ça ne m'a pas vraiment dérangée, même si c'est surprenant, je m'y suis vite fait.

J'ai reçu ce livre dans le cadre d'une opération masse critique de Babelio, merci à eux et aux Editions Presses universitaires de Lyon.

jeudi 18 juillet 2019

Ma virée à Japan Expo


Du 4 au 7 juillet dernier c'était la vingtième édition de Japan Expo. Cela faisait bien 15 ans que je n'y étais plus allée. Qu'est ce qui m'a décidée cette année ? La présence de mon autrice préférée, Lily Haime. Elle a écrit entre autre Clair obscur, Malibu ou encore l'effet papillon, trois merveilleux coups de coeur, des romans bouleversants que je n'oublierai pas de si tôt.

J'y suis allée le vendredi afin d'éviter la foule du week end (et j'ai bien fait car c'était déjà blindé de monde).
Parti de chez moi par le train à 5h44 (oui ça pique), je suis arrivée à Paris vers 8h30 et arrivée à Japan Expo vers 10h00.
Le matin j'étais toute seule, même si dans le RER j'ai échangé avec une fille très sympa qui s'y rendait en tant que professionnelle sur le stand de Kurokawa :
J'ai fait le tour des stands de mangas et fait pas mal d'achats et je me suis baladée un peu au hasard, admirant les stands et les goodies.

Mes achats manga, principalement du boys love.


Une première pour moi, j'ai également acheté un young novel édité par les éditions Akata, qui traite de transidentité par l'un des auteurs du manga celle que je suis dont je vous ai parlé courant juin pour le mois des fiértés.


Je suis passé sur le stand de MxM Bookmark, et j'ai discuté avec Camille Wright l'autrice de la ballade du roi et de son chevalier. Je l'avais acheté et elle me l'avait dédicacé à livre Paris et depuis l'ayant lu je suis allée lui dire que j'avais beaucoup aimé et que j'attendais la suite avec impatience.

Après m'être posée un peu et avoir mangé, je suis retournée sur le stand MxM Bookmark où je devais retrouver d'autres fans de Lily Haime rencontrées sur Instagram, on s'était donné rendez-vous pour attendre nos dédicaces ensemble. Nous avons passé le reste de l'après midi ensemble, fait connaissance et discuter lectures. Un chouette moment.

J'ai pu rencontrer Lily Haime, qui m'a dédicacé trois livres, Clair obscur évidemment, c'est celui qui me tenait le plus à coeur, son tout dernier et tu marcheras vers les étoiles qui était vendu en avant première à cette Japan Expo, il ne sortira en librairie que fin août et le tome 1 de Smoke & Mirror qu'elle a coécrit avec Rohan Lockart, qui me l'avait dédicacé à livre paris, j'ai donc leurs deux dédicaces sur mon exemplaire !


"Personne ne vous prévenait que si vous parveniez un jour à toucher les étoiles, vous devriez vous méfier... Sam a grandi pour devenir un champion de gymnastique ; il a ce sport dans les veines, dans le coeur. Il n'a jamais imaginé devenir autre chose. Après un accident survenu aux Internationaux d'Estaires, qui laisse son meilleur ami dans un fauteuil roulant, il n'y arrive plus. Malgré le soutien de ses proches, il se fait renvoyer de l'INSEP et retourne à Bordeaux, son rêve en miettes. 
Léo aime cuisiner, tient un blog, et veut faire le tour du monde pour découvrir de nouvelles recettes. Lorsque Sam le rencontre, il tombe dans un autre univers. Un univers fait d'excentricités, de yuzu et de tous ces masques que Léo aime tant. Quoi qu'il cache, Sam finit par se laisser emporter par ce garçon étrange et par son regard bleu, toujours accroché à lui. Sur les trottoirs de ces rues bordelaises, ils abandonneront les derniers mois de leur adolescence. 
De vérités arrachées en espoirs reconquis, de désirs murmurés en peurs à peine avouées, Sam et Léo se lanceront à la poursuite d'eux-mêmes. Et cette course - la vie - lèvera le voile de toutes leurs illusions. Je suis tombé amoureux d'un garçon qui se promenait dans les étoiles, et moi, j'étais le type paumé, assis par terre qui regardait vers le ciel... "



« Quand deux hommes se trouvent… »
Les rayons de soleil éclairaient ce jour d’hiver…
Kimon débarque à Jackson, au cœur du Mississippi, avec une seule idée en tête ; y rester le moins longtemps possible. Keeper entraîné, et particulièrement habile, il se lance à la recherche d’une Stray ; une âme vagabonde qu’il est missionné pour récupérer. Après des mois sur la route, à faire gronder le moteur de sa moto, il n’aspire qu’à une chose; régler cette histoire au plus vite et retrouver son monde. Celui des Nébuleux.
« Quand deux âmes se rencontrent… »
Seulement Kimon n’avait pas prévu de tomber sur Sullivan Murray, un journaliste free-lance, un humain étrangement intuitif, un peu trop doué pour deviner les voiles derrières lesquels il est obligé de se cacher. Il n’aurait jamais cru, non plus, se laissait happer si facilement par ses yeux ambrés. Et encore moins, trouver en lui quelques échos du passé.
Un jour après l’autre, de mensonges en vérités, Kimon et Sullivan avancent côte à côte sur un chemin escarpé ou ils vont devoir se comprendre et, plus que tout, apprendre à se faire confiance.
« Quand deux monde se téléscopent… »

Après cette rencontre forte en émotion, j'ai aussi rencontré F. V. Estyer qui m'a dédicacé son dernier roman sorti, Désirs défendus, une histoire d'amour impossible entre un étudiant et son professeur et Jessica Naide avec son roman de SF mm la noirceur des étoiles.


Depuis ce jour d'été qui à fait basculer son monde, James part à la dérive. Son travail est la seule chose qui l'empêche de sombrer : professeur d'anglais dans le supérieur, l'enseignement est sa vocation.
Mais quand il croise les yeux vert sombre de Noah le jour de la rentrée, et perc?oit la détresse qui émane du jeune homme, il comprend immédiatement que cette année, les choses seront différentes. Car jamais encore il n'avait désiré un étudiant... Prendra-t-il, par amour, le risque de transgresser les interdits ?


L’univers est vaste, la Nature n’y a plus sa place, et la Deuxième Ethnie n’y voit que source de profit et de conquêtes. N’étant plus le bienvenu dans la plupart des galaxies, le capitaine Iwata Kazuya arpente l’univers en compagnie de son équipage à bord de son vaisseau, le Sekai. Jusqu’au jour où son voyage lui fait croiser la route d’un vaisseau en perdition et qu’il sauve d’une mort certaine un jeune homme à la mémoire évanouie. Le passé à ses trousses, et confronté à lui-même, Kazuya peut-il faire confiance à cet homme qui ignore d’où il vient et ce dont il est capable ?
Des souvenirs douloureux aux visions prophétiques, Kazuya tentera à ses côtés de trouver la réponse à la question qui le hante depuis toujours : dans un univers où la Nature n’est plus qu’une légende, pourquoi celle-ci continue-t-elle de l’appeler sans relâche ?

Le retour a été un peu laborieux, déjà j'étais hyper chargée et il faisait très chaud et le rer B a été bloqué un long moment à cause d'un colis suspect. On nous a fait descendre, j'ai du choper un bus bondé, puis un métro et j'ai loupé mon train. Au lieu de rentrer à 21h00, je n'ai finalement pu revenir chez moi qu'à 1h00 du matin.
Mais c'était tout de même une chouette journée et malgré les galères du retour je suis très heureuse.

samedi 13 juillet 2019

Un petit mojito ?


L'été est là. Profitez bien tous de ces moments pour vous reposer, vous ressourcer ou vous évader. En famille, en amoureux, entre amis ou en solo et même si vous travaillez, bel été à tous.

Le blog ne sera pas en pause, mais devrait tourner un peu au ralenti.

mardi 9 juillet 2019

Mon blog à 10 ans !!!


Je n'en reviens pas moi-même, mais mon blog a 10 ans aujourd'hui !
Est-ce que je me doutais quand j'ai publié le 9 juillet 2009 mon premier article sur au bonheur des dames de Emile Zola que j'étais partie pour 10 ans ?
10 ans et presque 1200 publications, pas mal non ?
En fait ça fait beaucoup plus que ça, car j'ai eu un autre blog avant, dont il ne reste aujourd'hui aucune trace, où je partageais ma passion pour le Japon, X Japan, Dir en grey, les mangas...

Il s'en est passé des choses durant ce temps, j'étais déjà mariée à l'époque, mais sans enfant.
Au départ je n'ai parlé que de livres, il y a eu l'euphorie de découvrir cette communauté de blogueurs-lecteurs et de partager, de découvrir les lectures communes, les challenges et livraddict.
Et puis je me suis un peu diversifiée, j'ai commencé à parler de séries, de ciné... ensuite j'ai partagé ici de façon un peu plus personnelle ma première grossesse, postant même tous les jours avant l'arrivée de mon fils ainé, parlant de mon accouchement et de mes joies et difficultés de nouvelle maman. 2011, l'année de naissance de mon fils a été la plus prolifique avec 258 publications.
J'ai aussi eu des grosses remises en question, et l'arrivée de mon deuxième fils a un peu tout bousculé, j'ai eu une panne de lecture qui m'a duré presque 2 ans quand même, du coup le blog était un peu à l'abandon (seulement 8 publications en 2015) et puis c'est revenu, l'envie de lire et de partager.
Depuis mon retour, fin 2016 je me suis vraiment recentrée sur la lecture et presque exclusivement la lecture. Cela me convient pour l'instant.

Je sais que mon blog a peu de visibilité, à une époque ça m'a beaucoup frustrée, mais maintenant ça me convient, je le fais avant tout pour moi. De toute façon les blogs ne sont plus aussi porteurs qu'ils l'ont été, le renouveau vient de booktube. Je m'y suis essayée mais je n'ai pas trouvé l'envie de continuer. Je n'aime pas m'exposer autant en fait et c'est beaucoup trop chronophage. De plus je ne suis pas assez présente sur les réseaux sociaux pour m'assurer une véritable visibilité.

Je n'ai aucune idée du nombre de personnes qui me suivent régulièrement, est-ce que j'ai des fidèles lecteurs ? un grand merci à vous si c'est le cas et n'hésitez pas à vous faire connaître, que l'on puisse faire connaissance (avec un commentaire sous ce poste, où on peut aussi me contacter par mail dans la colonne de droite), ça me ferait extrêmement plaisir.

Je pense être encore fidèle au poste un moment :)

Rendez-vous dans 10 ans, même jour, même heure, même pomme ? ;)

samedi 6 juillet 2019

Ma vie de Bacha Posh - Nadia Hashimi


Ce livre a attiré mon attention au rayon jeunesse de ma bibliothèque municipale. J'avais déjà entendu parler des bacha posh, c'était l'occasion d'en apprendre davantage.
bacha posh, peut se traduire par "habillée comme un garçon" en langue afghane. C'est une pratique culturelle plus ou moins tolérée en Afghanistan qui consiste pour une famille n'ayant pas eu de fils à élever une de leur fille comme un garçon, au plus tard jusqu'à l'âge de la puberté, après elle devra obligatoirement revenir à sa condition de fille.

L'autrice Nadia Hashimi est américaine, ses parents sont originaires d'Afghanistan et elle y a vécu.
Ma vie de Basha Posh est un roman jeunesse où l'on va suivre la jeune Obayda qui va devenir une bacha posh. C'est vraiment édifiant de constater la différence de traitement entre les enfants selon leux sexe.
Obayda devenu Obayd aura du mal à se faire à la transition et trouver sa place parmi les garçons, mais son amitié avec une autre Basha Posh va lui ouvrir les yeux sur la liberté qu'elle a gagnée.
Malheureusement elles savent toutes les deux que ce ne peut être définitif et que cette liberté leur sera un jour reprise.
Sans être un coup de coeur, je ne peux que conseiller la lecture de ce roman, pour ces thèmes importants, pour son questionnement sur la place de la femme dans un des pays où elle ne vaut pas grand chose. J'ai trouvé que l'histoire était intelligemment menée.
Voici le genre de lecture nécessaire à faire lire à ses enfants.

jeudi 4 juillet 2019

Bilan du premier semestre


Nous voici début juillet, l'été est enfin là et les vacances arrivent à grand pas.
C'est le moment idéal pour un bilan livresque de cette moitié d'année.

Ces 6 derniers mois j'ai lu ou écouté 48 livres (surtout lu, j'ai un peu ralenti le rythme des livres audios) et 35 mangas ou bandes dessinées, je suis plutôt contente de mon rythme de lecture, qui reste sensiblement le même que l'année dernière.
Une chose est sure mon amour pour le m/m ne se dément pas et je peux vraiment dire que j'ai développé une addiction pour ce genre.

J'ai noté 7 coups de coeur parmi ces 48 titres, mais sans hésiter ma plus belle lecture c'est les deux tomes de l'effet papillon de Lily Haime.

Parmi les autre coups de coeur, il y a
Hors jeu de Amélie C. Astier et Mary Matthews
Inside lines de Amélie C. Astier et Mary Matthews
Devenir de Michelle Obama
With Love, tome 3 : Zachary de Marie H.J.
Play with fire de Marie H. J. dont je n'ai pas encore écrit la chronique.

L'un des temps forts a été ma virée à livre Paris et je remets ça dès ce week end car je serai à Japan Expo, j'y vais car Lily Haime y sera en dédicace !!
Je vais rencontrer mon autrice préférée, inutile de dire que je suis impatiente et un peu stressée aussi.

Côté challenge, j'ai adoré faire le challenge du printemps avec ses 15 consignes et j'ai entamé celui de l'été.
J'ai participé au challenge #AvrilenAlbums2019 et vous ai présenté une petite sélection d'album jeunesse que j'ai lu avec mes enfants.

Je fais également un 1/2 chalenge ABC spéciale m/m, j'en suis à 9 lectures sur 13.


J'ai lu pour l'instant :
A. Amheliie - Inside lines
C. Crow Kirby - Scarlet et le Loup Blanc, tome 1
E. Estyer  F. V. - Seconde chance
H. Haime Lily - l'effet papillon tome 1
K. Kaye Renae - Aimer..., tome 1
L. Lockhart Rohan - Teamplay (A chroniquer)
M. Maryrhage - Hors jeu
N. Northcote Jay - Rien de spécial (A chroniquer)
S. Silvera Adam - Pourquoi pas nous ?

Reste à lire :
F. Frank Ella - Tentations, tome 1
O. Osborn Jaclyn - Axios
R. Reru - Quand la nuit tombera
U. Ulrik Candice - Changer de bord

Et j'avance doucement mais surement sur mon challenge ABC illustré, avec 13 lectures faites sur 26.

Je suis également juré pour le PLIB et à l'heure actuelle j'ai lu deux des cinq romans finalistes, cet été je lis les trois autres, ils sont déjà dans ma PAL.

En parlant de PAL d'ailleurs, je n'arrive définitivement pas à la faire baisser, je crois qu'il faut que j'en prenne mon parti et ce n'est pas avec toutes les opération de promos sur le numérique en ce moment en prévision de l'été (comment résister à des titres m/m à 1,99 euros...), ni avec ma virée à Japan Expo et la liste indécente de manga que j'ai prévu d'acheter que ça va s'arranger...

En 2019 je me suis également assidument mise à la liseuse, j'ai même l'impression que je lis plus vite sur liseuse que sur papier et c'est tellement confortable.

Voici mon petit bilan.

mardi 2 juillet 2019

Je veux devenir moine zen ! - Kiyohiro Miura


Ce livre est arrivé dans ma PAL totalement par hasard, il appartenait à l'ancienne propriétaire de la liseuse que j'ai acheté d'occasion. Elle avait laissé tous ses ebook dessus et celui-ci a attiré mon attention.

Quatrième de couverture :
Un livre comme un kôan zen: d'une simplicité désarmante, il raconte avec une allégresse et un humour dévastateur comment la décision d'un petit garçon de devenir moine zen va bousculer toutes les certitudes de ses parents, changer leur rapport au monde et les éveiller malgré eux à des vérités qu'ils n'avaient jamais soupçonnées.
Ce roman largement autobiographique a obtenu en 1988 au Japon le prestigieux prix Akutagawa.


Depuis sa plus tendre enfance Ryôta accompagne tous les dimanches son père au temple où celui-ci pratique la méditation zen. Un jour il annonce à son père qu'il deviendra moine zen. Il n'est qu'un enfant et son père ne le prend guère au sérieux, mais le temps passe et Ryôta n'en démords pas.
Quand le père prend conscience que son fils, maintenant adolescent, est en train de mal tourner, il décide qu'il deviendra bien moine. Il n'avait cependant pas envisagé que cela impliquait de quitter purement et simplement sa famille et de couper les ponts avec ses parents.

Ce court roman est écrit du point de vue du père, je l'ai trouvé intéressant car il soulève vraiment plein de questions. Le thème de la religion et du zen ne sont pas au coeur du récit, on parle surtout d'un enfant qui s'en va et des difficultés des parents à l'accepter.
J'ai beaucoup aimé suivre le questionnement de cet homme et de sa femme, savoir si ils ont pris la bonne décision ou non et la souffrance de l'absence définitive de leur fils, le fait de se sentir rejeter.
Comme on n'a pas le point de vue de Ryôta, il est difficile de trancher et cela m'a plu, et m'a fait réfléchir à la notion de vocation et de choix.
Une lecture enrichissante, tout en étant accessible.

lundi 1 juillet 2019

Maman, je pèse quelle heure ? - Anne-Laure Jousse


Les enfants peuvent être vite perdus avec toutes les notions de mesures, le poids, la taille... mais aussi tout ce qui est lié au calendrier, jours, semaines, mois, leur perception du temps est parfois confuse.
Cet album jeunesse est un documentaire sous forme de bandes dessinées qui passe en revue les différents types de mesures et les instruments correspondants, le tout avec humour.

En recevant cet album je pensais surtout, au départ, à mon fils de 5 ans, mais finalement il n'y a pas été très réceptif et n'a pas voulu le lire, je ne veux pas le forcer je lui reproposerai plus tard.
C'est finalement mon fils de 8 ans qui a voulu qu'on le lise ensemble. Je continue toujours à faire une lecture du soir avec mon grand, même s'il sait lire (il termine son CE1), car il est demandeur et on lit tous les deux des choses différentes de ce qu'il lit de son côté (surtout des BD).
Ca l'a intéressé et je pense qu'il a appris des choses. En ce qui me concerne je l'ai trouvé agréable à lire et pas trop compliqué, mais pas simpliste non plus. J'ai bien aimé que l'on parle des anciennes mesures, comme le pouce, le pied, ou encore la lieue et mon fils a beaucoup aimé car on a fait le rapprochement avec les bottes de sept lieus des contes.
C'est vraiment un documentaire très ludique et intéressant pour les enfants.

Edit :
Finalement je l'ai reproposé à mon fils de 5 ans et nous en avons lu la moitié. Pas plus car il est quand même assez dense pour un petit, on le finira une prochaine fois.
Ca l'a intéressé, on a vu les mesures de taille, de poids et de distance. pas facile de savoir vraiment ce qu'il en retenu, mais dans tous les cas il m'a écouté le lire très attentivement et a bien aimé les illustrations.

Merci à Babelio et aux Editions de l'Isatis pour cet envoi.