mardi 30 avril 2013

Fortune de France - Robert Merle


Fortune de France est le titre de ce roman historique, mais également de toute la série qui suivra (13 volumes).
Le récit commence à la mort de François Ier et nous est raconté par Pierre de Siorac, jeune noble, alors enfant, vivant dans le Périgord.
Il est le témoin de la montée du protestantisme, lui-même étant réformé, et du début des guerres de religion.

Ce roman est vraiment intéressant car il décrit parfaitement cette époque et j'ai appris beaucoup de chose à la fois sur le contexte historique, mais également sur le protestantisme et ses différences avec le catholicisme et comment les deux religions en sont venus à se vouer une telle haine.

La préface de l'auteur est tout particulièrement intéressante, il explique comment il attachait la plus grande importance à n'écrire que des faits historiques avérés, et qu'il ne veut pas être comparé entre autre à Alexandre Dumas pour toutes les libertés qu'il a prises dans ses romans.

Je l'ai déjà dit le contexte et le récit historique sont vraiment intéressants, néanmoins j'ai trouvé que parfois c'était au détriment des personnages et c'est ce qui fait que même si j'ai aimé, ce n'est pourtant pas un coup de coeur et j'ai même eu un peu de mal à en venir à bout sur la fin.

Lu pour le challenge livra'deux pour pal'Addict

dimanche 28 avril 2013

Les bals de Versailles - Michel Peyramaure



J'avais ce livre dans ma PAL depuis un temps considérable (pas loin de 10 ans peut être, oui ça fait peur). Et c'est Sofynet qui me l'a fait enfin sortir. Pour le challenge Livra'deux pour pal'Addict, elle avait choisi 3 livres dans ma PAL dont celui-ci.

Ce roman nous retrace la vie de Louis XIV et plus particulièrement sa vie amoureuse.
Malheureusement, je dois dire que ce ne fut pas une réussite et je l'ai abandonné bien avant la fin.

J'ai trouvé le procédé complètement artificiel : pour ne pas écrire un récit purement historique, l'auteur a créé un personnage principal virtuel qui, côtoyant Mme de Maintenon, est le témoin des évènements de cette époque et nous les raconte.
Cela n'a pas du tout marché avec moi, je n'ai pas aimé le style d'écriture, et je n'ai pas réussi à m'attacher au "héros".
Mais ce qui m'a surtout terriblement gênée, ce sont les dialogues qui sonnent faux, j'avais l'impression de lire un roman Arlequin parfois tant ils m'ont parus artificiels, anachroniques et nunuches.
Je dois dire qu'ayant déjà lu sur le même sujet le merveilleux livre de Françoise Chandernagor, l'allée du roi, qui est d'une écriture magnifique, les bals de Versailles ne peut tenir la comparaison.

Déçue, j'ai décidé de ne pas en rester là pour le challenge Livra'deux pour pal'Addict et j'ai lu un autre livre que m'avait choisi Sofynet, Fortune de France de Robert Merle, mais ceci sera pour le prochain billet.

samedi 20 avril 2013

Magasin général, tome 1 - Loisel et Tripp



Présentation de l'éditeur :
- Ben voyons, Marie, tout le monde profite de toi, et puis on dirait que tu le vois pas... - Faut bien rendre service, Jacinthe... Je l'ai toujours fait. - Oui, mais avant, c'était Félix qui s'occupait du magasin ! - Je sais bien, ma petite Jacinthe... Je sais, mais j'ai toujours été comme ça... 
Une comédie truculente dans la campagne québécoise des années 20, premier volet de la trilogie distillée par Régis Loisel (La Quête de l'oiseau du temps, Peter Pan) et Jean-Louis Tripp (Jacques Gallard, Paroles d Anges). Réalisant ensemble le scénario aussi bien que le dessin, Loisel et Tripp ont conjugué leurs talents pour donner naissance à un auteur virtuel. 



J'ai lu cette BD il y a déjà un moment et je n'ai pas pris le temps d'écrire un billet. Aujourd'hui ce n'est plus très précis dans ma mémoire, mais je me rappelle tout de même d'une BD que j'ai trouvée originale et bien faite. Une histoire du terroir avec des personnages intéressants et une véritable authenticité.

Néanmoins je ne me l'explique pas vraiment, mais malgré toutes les qualités que je cite je suis restée un peu en dehors du récit et je ne pense pas lire la suite.
Je crois que cela tient beaucoup du format BD en couleurs, moi qui ai été nourrie quasi exclusivement au manga noir et blanc, cela choque à chaque fois mon oeil.

lundi 15 avril 2013

Miss Charity - Marie-Aude Murail



Miss Charity est un roman inspiré de la jeunesse de Beatrix Potter, célèbre illustratrice anglaise du début des années 1900.

Au début de cette histoire Charity à 5 ans, elle vit avec ses parents, mais ceux-ci ne s’occupent absolument pas d'elle, elle est reléguée au dernier étage avec sa bonne à moitié folle.
Elle aurait pu avoir deux soeurs, malheureusement celles-ci sont mortes dès leur naissance.
Charity est une petite fille particulièrement intelligente et avide de découverte.
Elle comble sa solitude en se créant une ménagerie, ses amis sont des lapins, souris, hérissons, corbeaux. Elle se passionne tour à tour pour les champignons, l'aquarelle, Shakespeare...
Et les années passent...

Ce livre est une pure merveille, mon premier vrai coup de coeur de 2013, un petit bonheur que j'ai dévoré et qui m'a ravie.
Comment parler de ce livre, de ses personnages attachants, de cette vie racontée avec tant de sensibilité ?
Ce livre arrive à nous faire passer du rire aux larmes au fil des pages, avec un style simple, mais magnifique.

Même si l'on se doute rapidement du dénouement, cela reste un récit beau et touchant et j'étais même triste d'arriver à la fin.
Pour ne rien gâcher l'édition est vraiment très belle avec des illustrations qui accompagnent le récit.
Un très beau livre.

Voici un petit extrait que j'ai beaucoup aimé :


- Qu'est-ce qu'elle a ? Est-elle malade ?
- Elle est folle. Elle récite du Shakespeare au milieu de tout un ramassis de bestioles !

J'ignore d'où elle tenait son information, mais je dus reconnaître que que c'était un assez bon résumé de ma vie.


Cette lecture était une LC organisée chez Lou.

mercredi 10 avril 2013

albums le loup

Mon fils a maintenant deux ans et la lecture du soir est devenue un moment incontournable ce dont je suis ravie. A présent c'est lui qui me la réclame. D'ailleurs on ne dit pas qu'il est l'heure d'aller se coucher mais qu'il est l'heure d'aller lire des livres avec maman et le coucher suit naturellement.

Au tout début c'était des livres d'images, puis des petites histoires avec des livres cartonnés pour qu'il ne les abîme pas, mais maintenant on commence à lire de vrais livres pour les petits.

Parmi ses préférés en ce moment les livres de la collection le loup et notamment :






Ces livres sont un vrai plaisir, les histoires sont drôles et ludiques, les dessins très jolis et colorés.

Dans le premier le loup essaye par tous les moyens de changer de couleur, chaque jour de la semaine, une nouvelle couleur, mais finalement c'est quand même mieux et moins fatiguant de rester soi-même.

Dans le deuxième le loup qui est fatigué d'avoir trop marché, teste tous les moyens de transport, mais cela tourne toujours à la catastrophe.

Ce que j'adore dans ces récits c'est qu'ils sont modernes et ne prennent pas les enfants pour des idiots. Je suis toujours contentes quand mon fils le choisi pour sa lecture et je pense que je lui en achèterai d'autres de cette série.

mardi 2 avril 2013

Les Chroniques de McKayla Lane tome 4, fièvre Fatale - Karen Marie Moning

 

Je ne pense pas pouvoir parler de ce tome sans spoiler, vous voici prévenue

.
.
.
 
Cette fois c'est officielle cette série est complètement addictive.
Ce quatrième tome je l'ai dévoré, je n'ai pas pu le lâcher et c'est vraiment celui que j'ai préféré.
Nous avions laissé Mac en bien mauvaise posture, devenue Pri-ya, esclave sexuelle des princes unseelie, elle a perdu toute sa raison.

J'ai adoré le début et comment Barrons "soigne" Mac. Cette évolution dans leur relation et comment cela sera gérer après que Mac soit redevenue elle-même, m'a vraiment plu.

Dani prend de plus en plus d'importance dans le récit et ce n'est pas pour me déplaire, même si elle est un peu tête à clac par moment.

La dernière partie m'a vraiment prise au dépourvu, je ne m'attendais pas du tout à ce que le récit prenne ce chemin. Et je ne parle pas de la toute fin, qui doit certainement être l'une des fins les plus frustrantes que j'ai pu lire.

Je ne pensais pas porter tant d'intérêt à Barrons, mais je me suis surprise à attendre avec impatience toute ses interventions dans le récit.

Et je n'ai qu'une chose en tête à présent : lire le tome 5 !!!