vendredi 26 février 2010

Henri IV et les femmes - Marylène Vincent


Il s'agit d'une biographie de Henri IV, mais l'auteur a adopté un point de vue original, celui de faire le portrait du roi à travers les 8 femmes qui ont le plus compté dans sa vie.

Il s'agit de Jeanne d'Albret, sa mère, reine de Navarre, Catherine, sa soeur.
Puis ses deux épouses successives, la célèbre Marguerite, dite Margot et Marie de Médicis, mère de Louis XIII.
Les 4 autres femmes sont parmi les maîtresses de Henri (fort nombreuses), Corisande, son premier véritable amour, Gabrielle d'Estrées à qui il avait promis le mariage mais qui est morte juste avant (empoisonnée ou mort naturelle ? mystère de l'histoire), Henriette d'Entragues, qui complotera contre lui et qui pourrait être liée à son assassinat et Charlotte de Montmorency (qui sera plus tard la mère du Grand Condé).

J'ai beaucoup appréciée cette lecture très intéressante, j'ai enfin compris par le jeu de la généalogie comment Henri est devenu roi de France.
Le récit est bien sur ponctué de guerres de religion, la Saint Barthélémy, amour et de trahisons, c'est un vrai roman que cette vie.

Je ferais quand même deux reproches, le récit n'est pas toujours chronologique d'un portrait à l'autre c'est parfois un peu dure de s'y retrouver.
De plus pour quelqu'un qui serait novice sur le sujet, cela risque d'être un peu confus. Je pense qu'il faut déjà un minimum de connaissance sur l'époque pour s'y plonger.

J'ai reçu ce livre dans le cadre de l'opération masse critique et
je remercie vivement Babelio et les éditions Sud-Ouest pour cette lecture très intéressante.

J'ai également lu ce livre pour mon challenge ABC 2010.

samedi 20 février 2010

Tous les enfants m'appellent maman - Kathy Harrison

Kathy, l'auteur, et son mari sont une famille d'accueil américaine, cela signifie que les services sociaux les appellent, la plupart du temps dans l'urgence, pour placer chez eux des enfants que l'on vient de retirer de leur famille pour une durée variable de quelques jours à plusieurs mois.

Kathy nous parle donc ici de ses enfants, de son organisation, de sa vie...
Des enfants elle en a gardés pas loin d'une centaine, que des filles par soucis d'organisation, c'est plus facile d'organisée les chambrées. Des très jeunes enfants jusqu'aux ado.
Il y a les enfants terriblement attachants et demandeur d'amour, il y a les enfants tellement perturbés que les conflits, provocation et disputes sont inévitables, chaque enfant arrive avec son lot de violence subies (trop souvent sexuelles) et de traumatismes.

Elle s'attarde un peu plus sur le cas de Daisy, arrivée chez elle, annoncée comme déficiente mentale, qui à force de patience et d'amour et d'avoir pu mettre des mots sur les viols subies s'est révélée être une petite fille vive et intelligente.

Cette lecture est forcément touchante et émouvante. L'auteur essaye surtout de mieux expliquer ce qu'elle fait car souvent les familles d'accueil ont mauvaise réputation.
Il faut surtout admirer l'incroyable courage et la patience pour gérer tout ce petit monde, gérer les crises et le quotidien, épaulée bien sur par son mari tout aussi méritant.

C'est une belle lecture, peut être pas par le style, mais par le contenu.

jeudi 18 février 2010

Au bord des cendres - Jean-François Bouygues


Je finis avec mon tri des livres que j'abandonne, après les avoir traînés pendant des mois.

Vincent a perdu sa femme et son fils dans un accident de voiture et a du mal à refaire surface.
Sa mère lui confie une boîte contenant des lettres et des papiers ayant appartenu à sa grand-mère paternelle qui a mystérieusement disparue pendant la seconde guerre mondiale.
Très vite il acquiert la certitude que sa grand-mère est en vie et il part à sa recherche.
Ce roman nous entraîne dans les souvenirs des années 40, durant la guerre et l'occupation.

Le thème semblait prometteur, même si cette période de l'histoire n'est pas de celle qui m'intéresse le plus. J'ai aimé le tout début, mais le style m'a vite agacée.
J'ai trouvé l'écriture assez amateur, dans les tournures de phrase cela m'a paru maladroit et scolaire. Alors ce n'est qu'un premier roman, donc pour ceux qui accroche vraiment à l'histoire cela pourrait passer et être une lecture agréable, mais le sujet ne m'intéressant finalement pas plus que ça, j'ai décroché assez rapidement.

samedi 13 février 2010

Cesar Imperator - Max Gallo



Je continue avec mon tri des livres que j'abandonne, après les avoir traînés pendant des mois, celui-ci depuis l'été dernier et j'en ai à peine lu un tiers...
L'Histoire est l'un de mes sujets de prédilection et j'affectionne tout particulièrement la période Louis XIV, jusqu'à la révolution, et les rois de France en général.
Mais l'année dernière la série Rome m'a donné vraiment envie d'en savoir plus sur l'histoire romaine.
Alors j'ai voulu commencer par une biographie du célèbre Jules César.
Mais j'ai beaucoup de mal à apprécier le style de Max Gallo, ma lecture est vraiment laborieuse. Je ne critique pas l'historien, mais son style d'écriture.
Je lis cela pour ma culture, mais avant tout pour mon plaisir, alors je me tournerai vers un autre auteur.

vendredi 5 février 2010

Le Monde de Sophie - Jostein Gaarder


Voici la suite de mon tri : les livres que je ne finirai jamais...
Alors celui-ci je crois qu'il détient la palme de la durée d'un livre commencé jamais fini.
Je pense l'avoir commencé il y a plus de 5 ou 6 ans, laissé en plan, recommencé début 2009 et laissé tombé à nouveau pendant un an, toujours avec l'idée de le finir un jour. Je pensais enfin me plonger dedans à l'occasion d'une lecture commune (c'était motivant), mais ma binôme a finalement renoncé à le lire, je crois que c'est vraiment un signe, j'arrête de traîner ce livre comme un boulet.

Et pourtant je serais incapable de dire ce qui m'a vraiment déplu, je l'ai peut être trouvé trop scolaire, trop "leçon de philosophie", mais je n'ai rien de spécial à reprocher à ce livre, c'est juste que je ne suis pas arrivée à m'y intéresser vraiment.

pas grande chose de plus à en dire.

mardi 2 février 2010

Aimez-vous Bhrams - Françoise Sagan


J'ai fait un peu de tri dans mes livres en cours dont certains le sont depuis très longtemps. Lorsque je me rends compte que j'ai commencé un livre depuis plusieurs mois, l'ai mis de côté en pensant le finir plus tard et que je l'ai soit oublié, soit qu'à aucun moment je n'ai eu envie de m'y replonger, il faut être réaliste et arrêter de me dire que je le finirai un jour.
C'est le cas avec ce livre et pourtant il est court, alors c'est que vraiment il m'a déplu pour que je n'en vienne pas à bout.

J'avais envie de découvrir Françoise Sagan et j'avais lu Bonjour tristesse que j'avais aimé et qui m'avait marquée (mais c'est peut être aussi lié au fait que je le lisais sur un lit d'hôpital, en attendant de me faire opérer il y a de cela plus d'un an...)
J'ai voulu continuer sur ma lancée avec Aimez-vous Bhrams, choisi pour son titre et sa référence à la musique classique, et là... et bien rien, l'ennui complet, le désintérêt total, de la peine à lire 3 pages d'affilés.

J'aurai même du mal à vous faire un résumé de l'histoire, c'est dire...