vendredi 5 février 2010

Le Monde de Sophie - Jostein Gaarder


Voici la suite de mon tri : les livres que je ne finirai jamais...
Alors celui-ci je crois qu'il détient la palme de la durée d'un livre commencé jamais fini.
Je pense l'avoir commencé il y a plus de 5 ou 6 ans, laissé en plan, recommencé début 2009 et laissé tombé à nouveau pendant un an, toujours avec l'idée de le finir un jour. Je pensais enfin me plonger dedans à l'occasion d'une lecture commune (c'était motivant), mais ma binôme a finalement renoncé à le lire, je crois que c'est vraiment un signe, j'arrête de traîner ce livre comme un boulet.

Et pourtant je serais incapable de dire ce qui m'a vraiment déplu, je l'ai peut être trouvé trop scolaire, trop "leçon de philosophie", mais je n'ai rien de spécial à reprocher à ce livre, c'est juste que je ne suis pas arrivée à m'y intéresser vraiment.

pas grande chose de plus à en dire.

16 commentaires:

  1. pas réussit a le terminer !
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas la seule alors. C'est rassurant :)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu ce livre il y a bien longtemps... et effectivement j'avais été un peu déçue, je l'avais trouvé plutôt artificiel...

    RépondreSupprimer
  4. surtout que ça été un succès en librairie malgré tout.
    C'est pas le genre de livre qui me donne envie, donc j'ai jamais tenté et vu ce que tu en dis ça donne de toute façon pas envie ^^

    RépondreSupprimer
  5. Je l'avais lu au lycée (et l'avais également traîner longtemps, comme un boulet). Comme j'ai la (mauvaise) habitude de terminer même les livres que je n'aime pas, j'étais aller au bout (mais en sautant des pages, en regardant la tv et en finissant en diagonale). Je crois que le style était assez lourd et qu'il manquait de vie.

    RépondreSupprimer
  6. Et bien il semblerait que ce livre ne fasse vraiment pas l'unanimité, malgré le bon écho qu'il a eu dans la presse.

    RépondreSupprimer
  7. Je me souviens l'avoir lu et ne pas avoir accroché plus que ça non plus. Ceci dit, si ça te tente de réessayer cet auteur, je te recommande "le mystère de la patience". Celui là, m'avait beaucoup, beaucoup plus.

    RépondreSupprimer
  8. Je ne connais pas ce livre. Merci pour le conseil, je le note pour plus tard :)

    RépondreSupprimer
  9. Pareil que toi! Impossible de le terminer et pourtant je ne saurais pas dire non plus ce qui m'avait déplu... Bizarre! Depuis, ce livre traine toujours sur ma bibliothèque mais j'avoue n'avoir aucune envie de m'y remplonger...

    RépondreSupprimer
  10. Décidément j'ai du mal à trouver quelqu'un qui l'ai aimé.

    RépondreSupprimer
  11. C'est un de mes livres préférés, je l'ai lu d'une traite. Mais après je pense que c'est le genre de livre qu'on adore ou qu'on déteste, mais pas vraiment de juste milieu

    RépondreSupprimer
  12. J'ai pas vraiment détesté, mais plutôt ça ne m'a pas vraiment intéressé.

    RépondreSupprimer
  13. Moi j'ai bien aimé, surtout à partir du milieu où il y a un revirement de situation qui m'a accrochée! Et pourtant la philo et moi, au collège, ça faisait deux!

    RépondreSupprimer
  14. Bonjours,
    Moi je viens de le finir, ca fais 5 ans que je suis dessus, parce que je ne suis pas une grande lectrice et surtout parce que je ne comprenais pas tout et avais du mal a suivre. Je ne l'ai pas fini par sentiment d'obligation mais par envie parce qu'il libère des messages que nous connaissont mais que nous n'arrivons pas forcément a exprimer, et nous comprenons certaines choses qui semblait pourtant évidente quand nous en prenons concience.
    De plus l'auteur ne cesse de nous manipuler en enoncant tout ce que les philosophes certifiaient au fil des années ce qui nous oblige a ouvrir notre esprit pour comprendre les differents point de vue de chacun sans pour autant le prendre pour un imbécil, de meme qu'il nous fait comprendre que les certitudes d'une époque sont différente de celle que nous avons aujourd'hui ce qui fait que nos propres certitudes seront remis en causes par les générations future.
    Peut etre que les personnes qui n'ont pas apprécier ce livre ou n'ont pas vu l'interet de continuer la lecture, n'ont tout simplement pas eut l'interet de le lire, ce n'est pas spécialement une histoire de gout mais plutot un besoin.

    PS: pardon pour les fautes d'orthographes

    RépondreSupprimer