jeudi 28 décembre 2017

#5foisNoël - A picture, an hour for Christmas

L'année dernière, ça avait été mon moment préféré du challenge, prendre une photo par heure de ma journée du 25 décembre. J'ai donc récidivé avec grand plaisir cette année.

Comme vous le verrez c'était une journée plutôt tranquille à la maison.

C'est parti !

8h00 : cris de joie des enfants et papiers cadeaux froissés


 9h00 : petit déjeuner en famille


 10h00 : j'aide mon fils a monter son train duplo


11h00 : après m'être douchée je fais des essayages car le Père Noël m'a emmené de nouveaux vêtements

12h00 : Après le train duplo, c'est au tour du train lego de mon fils ainé (Oui le Père Noël était à fond dans les trains cette année ^^)


13h00 : Le Père Noël m'a franchement gâtée, j'ai reçu une tablette. Je la démarre, lance les mises à jour, installe mes applis, la personnalise...


14h00 : A table !


15h00 : temps calme, télé pour les enfants, lecture pour moi




16h00 : Bon c'est pas qu'on a faim, mais...


17h00 : et si on faisait des jeux de société


18h00 : je prends un peu de temps pour lire


19h00 : La famille est repartie et les enfants sont fatigués alors on s’attelle au repas de soir, ne pas trop se décaler et les coucher de bonne heure.


20h00 : incontournable lecture du soir avec les enfants


21h00 : les enfants sont couchés, petite soirée tranquille a 2, devant notre série en cours sur netflix, les Defenders.


22h00 : dernier épisode des Defenders.


23h00 : Je profite de ma nouvelle tablette et traîne un peu sur instagram et youtube.


 Minuit : un petit manga


1h00 : encore quelques pages de ma lecture en cours que j'ai du mal à lâcher et ce sera extinction des feux.

vendredi 15 décembre 2017

Les petites reines - Clémentine Beauvais


J'ai emprunté ce livre à la bibliothèque un peu par hasard car ce n'est pas mon genre de lecture habituelle, mais j'en avais pas mal entendu parler sur la blogo et sur booktube et je cherchais un livre avec du rose sur la couverture pour le challenge des 12 thèmes d'octobre en hommage à octobre rose (on ne s'étendra pas sur le fait que ma chronique n'arrive que mi-décembre, hmm).

A Bourg-en-Bresse, 3 jeunes filles d'un collège viennent de gagner (bien malgré elle) le « concours de boudins » organisé sur facebook.
Les 3 jeunes filles qui ne se connaissaient pas se retrouvent et un projet un peu fou prend jour : s'incruster à la garden party de l'Elysée, s'y rendre à vélo et pour financer ce périple, elles vendront ... des boudins.

Ce roman est une petite pépite, je ne savais pas trop à quoi m'attendre en commençant ma lecture. Bien que le ton soit tourné vers l'humour, ce concours de boudin, met mal à l'aise, c'est purement et simplement du harcèlement scolaire, aggravé par les réseaux sociaux.
L'autrice trouve le ton juste entre gravité de ce sujet et humour, c'est une vraie aventure humaine avec des personnages haut en couleurs. Mireille surtout, boudin d'argent cette année, après avoir été plusieurs fois boudin d'or a un sens de la réparti qui fait mouche.

J'ai trouvé ces jeunes filles admirables, ce qu'elles vivent est difficile, mais elles s'investissent dans ce projet un peu fou, elles surmontent les épreuves et vont de l'avant, se montrant ainsi plus fortes que ceux qui se moquent d'elles.

Il y a une vraie réflexion sur les réseaux sociaux que j'ai beaucoup aimé, sur les médias aussi.
Sous couvert d'une fausse légèreté et d'une bonne dose d'humour, on a un récit d'une vraie profondeur avec de beaux personnages, c'est touchant, c'est juste, c'est drôle.
Ce roman est à mettre dans toutes les jeunes mains.

mercredi 13 décembre 2017

Marie & Claire – La religion






J'ai eu la chance de recevoir lors de la dernière opération masse critique de babelio le livre pour enfant Marie & Claire – La religion de Céline Potard et Bénédicte Voile, aux éditions Marie-Claire.

J'avais choisi ce livre pour le lire avec mon fils ainé qui à 6 ans, ce sont des sujets que je trouve très importants d'aborder avec lui. D'autant plus qu'habitant à la campagne nous sommes nettement moins pluriculturel qu'en ville et ce ne sont donc pas des thématiques dont il entend parler au quotidien.

A la maison on est catholique (même si assez peu pratiquant) et les enfants sont baptisés. Il y a peu de temps j'ai eu une discussion avec l'un de mes collègues, athé convaincu, me disant que ses enfants ne sont pas baptisés et qu'ils choisiront leur religion quand ils seront grands comme ils voudront. Je me rappelle lui avoir demandé si il abordait ce sujet avec ses enfants, car pour pouvoir "choisir", il me semble qu'il faut déjà savoir de quoi on parle. Quel vrai choix auront des enfants auxquels on n'a jamais rien expliqué ?

J'ai tendance à dissocier dans mon esprit la croyance religieuse qui est une question de foi et la culture religieuse qui est une question de connaissance (histoire et valeurs). Pour pouvoir choisir sa croyance (peu importe laquelle), il faut déjà avoir une culture religieuse, cela me parait même d'une importance capitale.

Ce livre part d'un fait tout simple, Maïssa nouvelle élève à l'école n'a pas pris de saucisse à la cantine et ses nouveaux amis se demandent bien pourquoi.
Ce sera le prétexte pour chaque enfant d'évoquer les spécificités de sa religion. Catholicisme, Islam, Judaïsme et même le Bouddhisme et l'Hindouisme sont évoqués.
Ce que j'ai beaucoup aimé dans ce livre c'est qu'il se met vraiment à la porté des enfants, on n'y abordera pas de questions théologiques, mais plutôt la vision concrète de chaque enfant, c'est très ancré dans le quotidien, sans jugement. Ce que chacun mange ou ne mange pas, ceux qui vont à l'Eglise, à la Mosquée ou la Synagogue, ou encore rien de tout ça.
Les grandes fêtes propres à chacuns sont évoquées, quelles soient religieuses bien sur ou non (comme Halloween par exemple).

Mon fils a plutôt bien aimé ce livre, ça l'a intéressé, nous ne l'avons lu qu'une fois, car il est encore jeune et il y a tout de même pas mal de texte, Mais je compte bien lui reproposer régulièrement.

Si je voulais pinailler, je dirais juste que j'ai regretté qu'au départ il n'y ait que des filles qui se posent des question et que celui qui a le plus de connaissance sur le sujet soit un garçon. Cela aurait mérité d'être plus équilibré et moins genré.
Mais le ton du livre est très bienveillant et j'espère qu'il peut permettre une belle ouverture d'esprit sur ce sujet. Il me parait donc très intéressant pour aborder ce thème avec les enfants et je suis ravie de compter ce livre dans la bibliothèque de mes fils.

Un grand merci à Babelio et aux editions Marie-Claire.

lundi 4 décembre 2017

#5foisNoël défi photo

Voici le défi photo du challenge il était 5 fois Noël.
Le thème d'aujourd'hui est "chaleur".

Voici la photo que cela m'a inspirée


Mon chéri m'a offert un calendrier de l'avent de tisanes. Je suis ravie de découvrir ses nouvelles variétés chaque soir. En effet j'adore commencer mes soirées avec une tisane bien chaude en hiver, c'est le top départ d'un soirée cooconing devant une série ou avec un bon bouquin.
C'est donc la chaleur réconfortante et sucrée d'une infusion, mais également j'ai pensé à ma lecture en cours, Amours de Léonor de Récondo. Je suis tombée amoureuse de cette couverture que je trouve d'une sensualité folle, d'ailleurs il se dégage beaucoup de sensualité de ce roman, qui me fait penser à la chaleur d'une étreinte.

samedi 2 décembre 2017

#5xnoël et cold winter challenge

Bonjour à tous !

Je suis toujours là, mais allez savoir pourquoi ces temps-ci je n'arrive plus à écrire de chroniques, les mots ne viennent pas, je n'ai même pas envie de m'y mettre. Pourtant je lis et j'ai même fait de belles lectures dernièrement. Je suis en panne de chroniques.

Hier j'ai passé la journée au salon du livre jeunesse de Montreuil, c'était sympa mais épuisant. J'ai fait très peu d'achats pour moi mais j'ai ramené des chouettes albums pour mes enfants avec de jolis dédicaces. Un petit aperçu :


Ce week end c'est aussi le top départ pour 2 challenges que j'adore !


Tout d'abord le  #5xnoël de Chicky Poo et Samarian, qui est aussi un merveilleux challenge de Noël qui m'avait accompagné l'année dernière et que j'attendais avec impatience cette année.

Cela commence avec un marathon de lecture ce week end, que je ne peux malheureusement pas faire.

Je ne vous mets pas tous les rendez-vous, mais ceux auxquels je pense participer :

🎅 Lundi 4 décembre :  
Tiens mais c'est lundi, le jour du défi photo. Tous les lundis, nous vous proposons un thème à illustrer en photo, à partager sur vos blogs ou sur Instagram. Pour commencer, le thème du jour : « Chaleur ».
🎅 Mercredi 6 décembre :
Au chalet, nous sommes certaines que dans ce que vous aimez en décembre, il y a les cadeaux (qui n'aime pas les cadeaux ?). Mais tous les cadeaux ne sont pas toujours à notre goût. Alors pour que le vieux barbu ne se trompe pas, il va falloir lui envoyer une lettre de ce qu'on aimerait recevoir.

🎅 Lundi 11 décembre :  
Thème du défi photo : « Blanc comme neige ».
🎅 Mercredi 13 décembre :
Noël, c’est la fête des enfants (il paraît, mais nous ne savons toujours pas qui a décidé ça...), alors aujourd’hui on vous propose de découvrir et faire découvrir des albums jeunesse autour de l’hiver et/ou de Noël .
🎅 Vendredi 15 décembre :
J- 10 avant Noël, il est plus que temps de décorer votre maison. Vous avez une couleur favorite ? Vous ne jurez que par les bonshommes de neige ? Vous appartenez à la « team » vrai sapin ou faux sapin ? Nous avons hâte de voir à quoi ça ressemble chez vous !
🎅 Lundi 18 décembre :
Thème du défi photo : « Ça brille ! »
🎅 Samedi 23 décembre :
La veille du réveillon, tout en faisant les derniers préparatif, au chalet nous aimons écouter des musiques de saison. On partage nos playlists ?
🎅 Mercredi 27 décembre :
Nous adorerions passer Noël avec vous ! Alors pour avoir l'impression d'y être, partageons une photo toutes les heures de notre Noël suivant le principe du « A picture an hour ».
🎅 Vendredi 29 décembre :
Avez-vous été gâté ? Et si vous nous présentiez ce qu'il y avait pour vous au pied du sapin ?

🎅 Dimanche 31 décembre :
Et voilà, c'est fini. C'est fou comme le temps passe vite quand on est en bonne compagnie. Demain, le chalet sera fermé, demain les volets seront refermés, les plaids repliés. Demain, nous serons en 2018. Demain, il sera temps de se tourner vers l'avenir et vers cette nouvelle année dont on attend toujours beaucoup. Nous vous proposons donc de présenter vos résolutions, vos inspirations ou ce que vous souhaitez réaliser en 2018.

Le 2e challenge que j'attendais avec impatience est le Cold Winter Challenge, organisé par Margaud Liseuse. Vous trouverez ici, sa vidéo de présentation avec les différents menus du challenge.

J'avais adoré faire ce challenge doudou de l'hiver l'année dernière et je remets ça avec grand plaisir. J'ai fait ma "petite" PAL pour l'occasion, que voici :


 
 
Pour le menu la magie de Noël :
Il faut lire un livre en lien avec cette fête (de près ou de loin)

Noël: Une si longue histoire

Et pour le menus Flocons Magiques :
Un livre du genre fantasy, fantastique...bref magique, mais pas forcément en lien avec Noël ou l'hiver.

dimanche 29 octobre 2017

Mousseline la sérieuse - Sylvie Yvert


A 70 ans, la fille de Marie-Antoinette et Louis XVI prend la plume pour raconter son histoire. Sylvie Yvert, l'autrice nous livre ce récit, écrit à la première personne, ce destin incroyable d'une enfant prise dans le tourment de la Révolution française.
A son enfance dorée à Versailles, succède les horreurs de la Révolution. Elle verra périr tous les siens les uns après les autres, ses parents, sa tante, son frère... Puis elle connaitra une longue période d'isolement complet qui la marquera profondément, mais comment peut-il en être autrement ?
Toute cette partie occupe une bonne moitié du livre, la seconde se déroule après sa libération, son exil et son retour en France avec son oncle Louis XVIII.

J'ai toujours été très intéressée par cette période de l'Histoire et tout ce qui se rapporte à Versailles. La fille de Marie-Antoinette est un personnage assez méconnu et j'étais très contente de la découvrir.
J'ai vraiment adoré cette lecture et lors de la première partie sur la révolution, j'ai ressenti beaucoup d'émotions, très touchée par ces atrocités commises. Ca avait déjà été le cas lorsque j'avais lu une autre biographie, celle de la soeur de Louis XVI, lue il y a quelques années et qui m'avait bouleversée.

Mais contrairement à tout le reste de sa famille, Marie-Thérèse, survivra, et connaissant assez mal la période qui a suivi, j'ai appris énormément de choses, notamment sur les règnes de Louis XVIII et Charles X. Cette seconde partie m'a vraiment beaucoup intéressée.

Le style d'écriture est agréable, tout en retenu. Vraiment très abordable, ce n'est pas une biographie formelle qui risque de rebuter des lecteurs peu aguerri à ce genre de lecture.
Ce livre a vraiment su me toucher et capter mon intérêt. C'est une vraie plongée dans l'histoire de France, j'ai bien aimé que soit mis en avant l'injustice des exécutions de Louis XVI et Marie-Antoinette, ainsi que le sort affreux réservé au jeune Louis XVII, mort à 10 ans.
Le reste du récit m'a énormément appris sans rentrer dans des détails politiques trop compliqués qui auraient pu me rebuter.

Je n'ai vu aucun point négatif lors de ma lecture, alors si le sujet vous intéresse, n'hésitez pas.
Je l'ai reçu dans le cadre d'une opération masse critique et je remercie babelio et les éditions pocket pour cet envoi.

tous les livres sur Babelio.com

jeudi 26 octobre 2017

mes amis devenus - Jean-Claude Mourlevat


Jean-Claude Mourlevat est un auteur que j'avais très envie de découvrir. Plusieurs de ces romans me tentaient, tel que le chagrin du roi mort ou encore Terrienne mais finalement c'est avec nos amis devenus que j'ai commencé, j'ai choisi celui-ci parce qu'il est court et en ce moment comme je manque un peu de temps pour lire (déménagement, cartons, rangement, blablabla), j'ai un peu de mal à me lancer dans des livres au nombre de pages plus conséquent (ça reviendra vite j'espère, parce que c'est frustrant !!!).

Contrairement aux autres titres que j'ai cités qui sont classés en littérature de l'imaginaire, mes amis devenus s'ancre dans notre réalité : Silvère à la soixantaine et il va bientôt retrouver ses amis de jeunesse. Voici 40 ans qu'ils ne se sont pas vus pour la plupart et ils ont loué une maison pour quelques jours. Il les attend.
Durant cette attente, tous ces souvenirs remontent à la surface, son adolescence, amitiés, premier amour. Il nous raconte tout cela.

Silvère est un personnage attachant et j'ai aimé suivre le récit de sa vie et les retrouvailles avec ses amis. Parmi eux il y a son premier et grand amour, il appréhende autant qu'il désire ce moment où il va la revoir. Il y aussi Jean l'ami indéfectible de toute une vie.

J'ai passé un très bon moment avec ce roman, le style de l'auteur est très agréable, j'ai ressenti pas mal d'émotions, on passe parfois du rire aux larmes.
Il y a une vraie authenticité dans ce récit et dans ces personnages, vous savez parfois ce moment où on lève les yeux au ciel en se disant que dans la vraie vie, personne ne parle ou ne se comporte ainsi, rien de tout ça dans ce roman, bien au contraire, et j'ai été touchée par sa justesse.

Je vous le recommande donc si vous avez besoin d'une lecture douce et tendre, emprunte de nostalgie. Je lirai encore cet auteur, c'est sur.

C'était ma lecture pour le challenge des 12 thèmes.
Au mois de septembre, « Grande Découverte » soit un livre d'un auteur dont on découvre l'oeuvre.
Oui c'était le thème de septembre, ne nous étendons pas sur ce très léger de rien du tout retard ;)

jeudi 19 octobre 2017

mini chroniques mangas

J'ai pris beaucoup de retard dans mes chroniques mangas, j'ai un bon petit rythme de lecture d'environ 2 par semaines, majoritairement des mangas et quelques BD ou comics, mais j'ai fait plusieurs lectures decevantes et je n'ai pas pris le temps de faire des chroniques régulièrement. Du coup ça s'est empilé et certaines lectures ne sont plus très fraîches dans ma mémoire, je vais quand même rassembler mes souvenirs pour vous en parler rapidement, ce sont donc plutôt des mini-chroniques, un peu en vrac.

Le Japon : Un pays, des hommes, une culture - Jean-Pierre Joblin et Guillaume Loiret


Avant d'en arriver aux mangas, mais en restant sur la thématique du Japon, j'avais emprunté à la bibliothèque, cet excellent documentaire, plutôt jeunesse, mais vraiment intéressant et complet.
On y aborde aussi bien les aspects géographiques, historiques que culturels ainsi que les traditions, mais les aspects plus modernes ne sont pas oubliés. On y parle donc du Nô et du Kabuki, mais également des manga et de la j-pop, du bouddhisme et du shintoïsme, mais aussi de l'amour des japonais pour les robots...
Je recommande vraiment cet ouvrage à tout ceux qui souhaitent en apprendre plus sur ce pays fascinant.

Averses turquoises, tome 1 de de Kô Yaginum


Ce manga nous plonge en pleine époque des samouraï. Rintaro et son ami Fusuke suivent les entrainements pour devenir samouraï, malgré les moqueries et le rejet des autres car le père de Rintarô mort lors d'un combat est accusé d'avoir fuit, déshonneur ultime.
J'ai trouvé que c'était un joli manga, les dessins sont beaux et les jeunes héros plein de bravoure et d'honneur. C'est agréable à lire, mais il m'a manqué un petit quelque chose pour être vraiment captivée.
J'avais emprunté ce 1er tome à la bibliothèque et comme ils n'ont pas la suite, je ne pense pas continuer.

Shuriken & Pleats tome 1 de de Matsuri Hino



Dans ce manga on suit Mikage, une jeune ninja des temps modernes. Après l'échec d'une de ses missions, elle tente de se construire une vie normale en allant au lycée. Mais rien n'est moins simple et elle est vite rattrapée par sa vocation de ninja.
Un manga assez court en 2 tomes, sur un sujet qui sort un peu de l'ordinaire. C'est divertissant, mais pas passionnant.
J'ai eu un peu de mal à accrocher avec l'héroïne, en complet décalage avec la réalité. Là encore je l'ai emprunté à la bibliothèque mais ils n'avaient pas le tome 2, alors tant pis.

arte tome 1 de Kei Ohkubo



Nous voici embarqué au XVIe siècle à Florence en pleine période Renaissance. Arte est une jeune aristocrate qui rêve de devenir une artiste peintre, mission impossible pour une femme. Mais elle n'a pas l'intention de renoncer à son rêve.
Voici un manga très intéressant qui aborde à la fois le thème historique de la Renaissance et la richesse artistique de cette époque mais également le thème du féminisme. Arte est un personnage peu banal et c'est un grand plaisir de la suivre, elle déborde d'énergie et ne se laisse jamais abattre alors que tout est contre elle.
J'ai vraiment aimé, même si il y a un coté un peu trop naïf et prévisible, mais ce n'est que le premier tome et l'histoire vaut le coup et il y a du potentiel. Enfin un tome 1 dont je compte bien lire la suite.

Sans aller à l'école, je suis devenu mangaka de Syoichi Tanazono


Dans ce manga autobiographique, l'auteur nous raconte son enfance et comment à l'école primaire il a développé une phobie scolaire après avoir reçu une gifle de son enseignante.
Sa scolarité chaotique, ses difficultés à se rendre à l'école, ses longues périodes d'isolement où il s'est raccroché à sa passion pour le dessin et notamment Dragon Ball qui l'amèneront à finalement surmonter tout cela et devenir mangaka.

Voici un manga fort sur le thème de la phobie scolaire, qui change vraiment de ce qu'on peut voir d'habitude, j'ai adoré et été vraiment édifiée de la façon dont cela se passe, du manque d'accompagnement dans cette situation, de l'impuissance des parents. Combien d'enfant en souffrance psychologique dans le même cas ?
A lire, vraiment.

la photographe tome 1 de Kenichi Kiriki




Ce manga est un peu particulier car il n'a pas vraiment d'histoire, mais c'est une ballade culturelle dans Tokyo, vu par les yeux de Ayumi, lycéenne et faisant partie du club de photographie car c'est sa passion. Elle passe son temps libre en vadrouille dans les différents quartiers de Tokyo à prendre des photos, visiter.
Un chapitre = un quartier, c'est vraiment intéressant et on apprend pleins de choses et des anecdotes.
Par contre à ne pas lire d'une traite car cela peut être un peu lassant ou indigeste au bout d'un moment.
C'est un joli manga à réserver aux amoureux de Tokyo.

Hano Hana tome 1 de Mitsu Izumi


Ils étaient un petit groupe d'enfant  à jouer ensemble, mais un drame a eu lieu et l'une d'entre eux est morte. Jintan a grandi et ne sort plus de chez lui, traumatisé par cet évènement, un jour le fantôme de la petite fille lui apparait.
Je n'ai pas du tout aimé, beaucoup trop mièvre à mon goût. Je n'en ai lu qu'1/3.

vendredi 22 septembre 2017

les valises - Sève Laurent-Fajal


Ce roman fait partie de la sélection pour le prix des incorruptibles 2018, dans la catégorie des lycéens. Il me tentait tout particulièrement à cause de son thème :
En 1982, Sarah part avec sa classe en voyage scolaire à Auschwitz, elle vit mal la visite du camp de concentration qui lui laisse un terrible sentiment de malaise.
Elle n'a jamais connu son père et sa mère refuse de lui en parler, cette dernière s'est murée dans le silence et la solitude et cela devient insupportable à Sarah. De retour de son voyage scolaire elle est décidé à obtenir des réponses.

Ce roman a été un joli coup de coeur. On suit Sarah dans sa quête d'identité. Le trouble qui l'a saisie à Auschwitz laisse entendre que l'histoire de sa famille est liée à la shoah et j'ai énormément aimé découvrir tout cela.
En parallèle, Sarah vit sa première histoire d'amour, c'est extrêmement touchant, bien écrit, avec justesse.
Sarah est le genre d'adolescente à se prendre la tête et ça m'a vraiment parlé, je l'ai beaucoup aimée.
L'histoire est plutôt simple, mais m'a tout de même réservée des surprises.
J'ai aussi apprécié que cela se passe dans les années 80, il y a un petit côté rétro que j'ai trouvé agréable.

Vous l'aurez compris, tout m'a plus dans cette histoire juste et touchante et je crois bien que je tiens mon premier coup de coeur de 2017.


lundi 4 septembre 2017

Nymphéas Noirs - Michel Bussi


Je lis assez peu de roman policier mais celui-ci me tentait car l'histoire se déroule à Giverny, là où habitait Monet. La peinture, l’impressionnisme et Giverny sont au coeur de ce récit et je trouvais que c'était une belle façon d'en apprendre plus sur le sujet tout en suivant une enquête policière.

L'intrigue est basique pour ce genre de roman, un meurtre à eu lieu à Giverny et nous allons suivre l'enquête.
Du côté des personnages, nous avons 3 femmes, d'âges différents, l'une est une fillette que j'ai bien aimée, elle m'a touchée et émue, elle est douée pour la peinture s'est liée d'amitié avec un vieux peintre américain.
Il y a aussi l'institutrice du village, jeune femme dans la trentaine, elle m'a plutôt agacée, elle est assez clichée et trop romanesque à mon goût, et nous avons pour finir une vieille dame, du genre acariâtre. J'ai bien aimé son franc parlé.

Et comme dans tout bon roman policier, il faut également un inspecteur, mais malheureusement je ne l'ai pas aimé et il m'a un peu énervée. Sa façon d'enquêter est plutôt douteuse, mêlant vie privée et enquête.
Il y a également son adjoint, lui m'a plus plu.

Finalement concernant cette lecture j'ai trouvé beaucoup, beaucoup de longueurs, le tout début est intrigant, mais ensuite rien n'avance. J'ai failli abandonner.
Mais plusieurs personnes m'ont dit que la fin était vraiment très surprenante et que ça valait le coup d'aller au bout. Je me suis laissé convaincre, et je cherchais à deviner quelle pouvait être cette fin si surprenante, du coup j'avais un peu deviné, mais pas tout. Mais j'ai surtout eu l'impression que l'auteur nous avait mené en bateau et je n'ai pas spécialement apprécié.

Je reste vraiment sur cette impression de longueur et d'un brin d'ennui.

J'ai écouté cette histoire en livre audio et rien à redire sur la qualité. Audiolib est toujours une valeur sure.

Vous pouvez également retrouver mon avis sur ce livre en vidéo.

Et cette lecture compte pour le challenge des 12 thèmes, au mois d'août il fallait lire un roman policier.

mercredi 23 août 2017

Retour à Cedar Cove, tome 1 : La Maison d'hôtes - Debbie Macomber



Nous suivons dans ce roman Jo-Marie, une jeune femme qui a perdu son mari moins d'un an après leur mariage. Elle décide de changer de cadre de vie, repartir sur de nouvelles bases pour tenter d’étouffer sa peine.
Elle reprend une maison d'hôte dans la petite ville de Cedar Cove.
Ses deux premiers clients arrivent et chacun semble porter un lourd passé.

Ce roman est souvent désigné comme un feel good, l'un de ses romans doudous où il fait bon se réfugier. Il est vrai qu'à Cedar Cove tout le monde est sympa.
J'ai trouvé les personnages plutôt touchant, Jo-Marie, mais également Josh l'un des clients qui est là parce que son beau-père est mourant, une réconciliation est-elle possible malgré leurs différents de toujours ?
Quant a Abby ? elle a fuit Cedar Cove après avoir provoqué le mort de sa meilleure amie dans un accident de voiture, évènement qu'elle n'a jamais pu se pardonner. Contrainte de revenir à Cedar Cove, peut-elle trouver le pardon ?

C'est effectivement une petite lecture agréable et touchante, idéale pour l'été. Néanmoins sur la fin j'ai trouvé ça un peu convenu. Certains passages m'ont fait lever les yeux au ciel, on est un peu chez les bisounours, mais ça fait du bien de temps en temps ce genre de lecture je l'admets.

mardi 15 août 2017

Rg Veda - Clamp


Aujourd'hui je voulais vous parler d'une série manga, il s'agit de Rg Veda de Clamp, série en 10 volumes publiée au Japon de 1990 à 1996 (ça nous rajeunit pas ^^).

Clamp, c'est un groupe de mangaka au féminin. Durant la période Rg Veda, je crois qu'elles étaient 7, elles sont 4 maintenant. Elle sont également les autrices (entre autre) de Card Captor Sakura, X, xxxHOLiC, Tsubasa-Rerservoir Chronicle, Tokyo Babylon...
Les Clamp ont vraiment marqué le monde du manga dans les années 1990, même si j'ai l'impression qu'elles sont moins connues maintenant.

Avant de parler du manga en lui même, il me semble intéressant d'apporter quelques précisions historiques. Les védas à l'origine sont 4 livres sacrés, les livres fondateurs de la religion hindouïste. Le Rigveda (ou RgVeda) est l'un de ses livres, une collection d'hymnes sacrés.

Avec ce manga nous faisons une plongée dans le royaume céleste, le monde des dieux où Taishakuten règne en maître par la force et la violence après avoir pris le pouvoir et tué l'empereur précédent ainsi que Ashura-ô, le dieu de la guerre pourtant réputé invincible.
Taishakuten envoi Yasha-ô, l'un des dieux gardiens, tuer la prophétesse de l’ancien empereur, mais elle lui fera une étrange prophétie qui sera le point de départ de la rébellion contre Taishakuten.

Pour moi ce manga est culte ! Je l'ai découvert dès sa sortie en France dans les années 1990, et je viens de le relire, ce que je souhaitais faire depuis longtemps.

L'intrigue est dense, complexe et passionnante, il y a de nombreux personnages et certains sont juste inoubliables (Kujaku, Taishakuten...). J'ai adoré que ce manga ne soit pas manichéen, oublié les gentils, les méchants, vous trouverez juste des personnages profonds et parfois prêt à tout pour leur cause. Les relations entre les différents protagonistes sont fortes, souvent torturées, et tellement belles.
Attention toutefois pour les âmes sensibles, c'est gore par moment et la violence est très présente.
Tout cela est magnifié par un graphisme exceptionnel.

La fin est sublime, tragique ! Quel choc lorsque l'on découvre les vrais motivations de Taishakuten, cette remise en perspective incroyable de tout le récit, je m'en rappelle encore très bien et pourtant c'était il y a 20 ans...

J'ai adoré faire cette relecture, redécouvrir pleins de choses que j'avais oublié, me rendre de compte à nouveau de la beauté, de la violence de ce récit (je me suis rendue compte que j'avais un peu édulcoré cet aspect dans mes souvenirs).
Ma première lecture m'avait laissé une très très forte impression, je me rappelle en avoir parlé et parlé pendant des jours, des mois avec mes amies. Oui ce manga m'a obsédée et a vraiment laissé une trace en moi.

samedi 12 août 2017

Les lionnes de Venise - Mireille Calmel



4e de couverture
Venise, campo Santa Fosca, octobre 1627. Lucia, jeune et espiègle Vénitienne, se retrouve au milieu des flammes qui dévastent la modeste imprimerie familiale. Sous ses yeux, son père est enlevé par trois hommes armés. Qui donc se cache derrière ce crime ? La veille, la magnifique Isabella Rosselli, la plus rouée des espionnes de la cité des Doges, est venue faire reproduire une étrange gravure.
Lucia est décidée à percer cette énigme et à sauver son père. Dans une quête effrénée, elle s'immisce parmi les puissants, se mêle au bal des faux-semblants du carnaval, s'enfonce dans les arrière-cours des palais. Une Venise fascinante, oppressante, où le pouvoir se confond avec l'amour, où les étreintes succèdent aux duels et les baisers aux complots.
Dans ces bas-fonds de la cité lacustre, amis et ennemis avancent masqués. Lucia joue de ses charmes, de son épée, de son poignard aussi qu'elle porte au mollet. Elle ruse, croise le fer avec Giorgio Cornaro, le fils du doge, homme corrompu et dangereux, prête à tout pour découvrir la vérité sur cette gravure dont tous, à Venise, sont convaincus qu'elle recèle le secret du pouvoir absolu.


Pourtant amatrice de romans et récits historiques, je n'avais encore jamais lu de romans de Mireille Calmel. Elle est principalement connue pour son travail sur Aliénor d'Aquitaine avec le lit d'Aliénor qui est dans ma PAL et j'ai également depuis un bon bout de temps le tome 1 de sa série le chant des sorcières.
Mais c'est finalement avec une nouveauté, son dernier roman sorti cette année, que j'ai découvert la plume de cette autrice et grâce à un partenariat sur livraddict, que je remercie ainsi que les éditions XO.

Les lionnes de Venise est un roman historique d'aventure nous emmenant à Venise au XVIIe siècle. La 4e de couverture me semblait très prometteuse et je trouve la couverture très réussie, mais finalement je ressors de ma lecture avec un avis plutôt mitigé.
Parlons d'abord des points positifs, c'est un vrai roman d'aventure, très rythmé, en cela une lecture parfaite pour l'été. on ne s'ennuie pas une seconde. Les chapitres sont très courts, cela renforce le côté dynamique du récit et on a vraiment envie de les enchainer sans s'arrêter. L'écriture est très fluide, ça se lit tout seul, c'est agréable.

Je vais maintenant aborder les points qui m'ont chiffonnée, à commencer par le manque de descriptions. J'aurais aimé que le contexte historique soit plus développé, ce n'est pas du tout le cas, j'imagine bien que cela ralentirait l'action, mais quand on lit un roman historique c'est aussi pour en apprendre plus sur une autre époque et là ça manque vraiment je trouve.
Mais le principal soucis en ce qui me concerne c'est l'héroïne, je ne l'ai pas vraiment aimé, on nous présente une héroïne forte, courageuse, qui sait se battre à l'épée, badass quoi, sauf que non, on retombe toujours dans les clichés ou finalement elle ne peut s'en sortir que parce qu'on vole à son secours et quand je dis on, je parle d'un homme évidemment.
Il y a deux scènes d'amour et je les ai détestées. Comment en 2017 on peut encore écrire des scènes ou une jeune fille vierge va jouir en 5 minutes chrono à son premier rapport ? L'autrice étant une femme, c'est encore pire je trouve ! Quel pur cliché éculé et loin de la réalité.

En ce qui concerne l'intrigue, elle se laisse suivre, mais ce n'est pas non plus hyper palpitant.
Néanmoins ce livre a de bonnes critiques, donc si ce titre vous tente n'hésitez pas à vous faire votre propre opinion, je n'ai pas été bon public pour le coup. Je ne pense pas que je lirai la suite.

En conclusion, j'ai trouve que c'était une lecture divertissante, mais j'en attendais plus, surtout plus de détails historiques et moins de clichés.

vendredi 21 juillet 2017

Tag PKJ

Les éditions PKJ proposent régulièrement des tags, celui-ci est sur le thème des vacances, alors mettez vos lunettes de soleil, votre crème solaire et c'est parti.

1) Citer un livre dont l'histoire se déroule loin de chez vous.


La bâtarde d'Istanbul de Elif Shafak, l'une de mes autrices préférées, qui se déroule principalement à Istanbul.

2) Citer un livre où l'intrigue se passe dans un endroit où vous êtes déjà partis en vacances.


Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa. Je suis allez 2 fois au Japon et j'en garde tellement de souvenirs et j'ai énormément aimé Tokyo.

3) Citer un livre que vous avez lu en vacances.

Anna Karénine de Tolstoï lu durant mes vacances à Bangkok.
Le livre était marquant et magistral, ces vacances étaient marquantes par le dépaysement.
Temples, mangue, noix de coco... et Tolstoï.

4) Citer un livre où les personnages sont en vacances pendant tout le livre.


L'été où je suis devenue jolie de Jenny Han, je m'en rappelle bien car c'était ma toute première lecture en VO, d'ailleurs je n'en ait pas fait d'autre depuis, ça ne m'attire pas plus que ça, mais j'avais relevé le défi d'un faire une.

5) Citer un livre dont la couverture évoque les vacances.


Le premier jour du reste de ma vie de Virginie Grimaldi. Une autrice que je n'ai encore jamais lu mais que j'ai très envie de découvrir.

6) Citer un livre où les vacances des héros ne se déroulent pas comme prévues.

Dernièrement j'ai repéré et ajouté à ma wish list, le roman jeunesse 16 ans, 2 étés de Aimee Friedman. Summer doit prendre un avion pour rejoindre son père. Avant d'embarquer elle reçoit un appel, cet appel changera du tout au tout son été, alors va-t'elle répondre ou pas ? On suivra dans ce roman les 2 versions de son été, selon le choix qu'elle aura fait.
J'ai trouvé cette approche originale.

7) Citer un livre que vous aimeriez lire en vacances.


Durant mes vacances qui commence tout juste ce soir, je compte lire les lionnes de Venise de Mireille Calmel, et j'ai hâte de me plonger dans ce roman historique qui s'annonce plein d'aventures.

8) Citer un univers livresque où vous aimeriez partir en vacances.



Je ne l'ai pas encore lu, c'est pour très bientôt, mais je sens que j'adorerais allez m'installer à la maison d'hôte de Cedar Cove, dans retour à Cedar Cove, tome 1 de Debbie Macomber.

9) Citer un livre dans lequel le héros prend l'avion ou le train.


Harry Potter bien sur et le Poudlard Express, même si ce n'est pas pour partir en vacances mais pour la rentrée des classes.

10) Citer un livre avec un roadtrip.



Les raisins de la colère de Steinbeck, un livre puissant qui m'a vraiment marquée.