mardi 30 avril 2013

Fortune de France - Robert Merle


Fortune de France est le titre de ce roman historique, mais également de toute la série qui suivra (13 volumes).
Le récit commence à la mort de François Ier et nous est raconté par Pierre de Siorac, jeune noble, alors enfant, vivant dans le Périgord.
Il est le témoin de la montée du protestantisme, lui-même étant réformé, et du début des guerres de religion.

Ce roman est vraiment intéressant car il décrit parfaitement cette époque et j'ai appris beaucoup de chose à la fois sur le contexte historique, mais également sur le protestantisme et ses différences avec le catholicisme et comment les deux religions en sont venus à se vouer une telle haine.

La préface de l'auteur est tout particulièrement intéressante, il explique comment il attachait la plus grande importance à n'écrire que des faits historiques avérés, et qu'il ne veut pas être comparé entre autre à Alexandre Dumas pour toutes les libertés qu'il a prises dans ses romans.

Je l'ai déjà dit le contexte et le récit historique sont vraiment intéressants, néanmoins j'ai trouvé que parfois c'était au détriment des personnages et c'est ce qui fait que même si j'ai aimé, ce n'est pourtant pas un coup de coeur et j'ai même eu un peu de mal à en venir à bout sur la fin.

Lu pour le challenge livra'deux pour pal'Addict

4 commentaires:

  1. Contente que cela t'ai plu plus que le premier livre ;) Partante pour une nouvelle session ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis partante :)
      Il faut juste que je mette ma PAL à jour ;)

      Supprimer
  2. ah, j'ai adoré ce tome et le suivant.. beaucoup moins le 3° hélas ( pour plusieurs raisons: l'intrigue se transporte à Paris et perd en saveur périgourdine, et surtout j'ai appris une très mauvaise nouvelle le jour ou je l'avais commencé, donc j'avoue que j'ai du mal à le reprendre.. c'est idiot, mais rien que de le voir.. ben j'en prends un autre en fait!)
    Par contre l'édition que j'ai empruntée à la bibli ne comprenait pas de préface, dommage, j'aurais bien aimé connaître le point de vue de l'auteur sur son histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas encore si je lirai la suite. Ah oui je comprends d'avoir associé une mauvaise nouvelle à un livre, ça motive pas forcément...

      Supprimer