lundi 27 février 2017

Sanditon - Jane Austen et Marie Dobbs


A sa mort en 1817, Jane Austen laissait un livre inachevé, il s'agit de Sanditon. Marie Dobbs, auteure contemporaine a entrepris de donner une fin à ce roman.

L'histoire se déroule à Sanditon, village prêt de la côte où vivent les Parker qui ambitionnent d'en faire la station balnéaire à mode. Pour cela ils sont associés avec lady Denham une veuve tyrannique mais courtisée par ses neveux et nièces, issus de deux mariages et attirés par son héritage.
Cet été là, les Parker reçoivent la jeune Charlotte, et malgré les apparences toujours convenables imposées par le carcan social de l'époque, les intrigues amoureuses et chasses au meilleur parti vont bon train.
Charlotte de nature posée et raisonnable, aura fort à faire avec Sidney Parker à la personnalité complexe.

Jane Austen n'a réellement écrit que 11 chapitres de Sanditon, environ une cinquantaine de pages. Ce début est vraiment délicieux à lire, c'est léger, plein d'humour, de charme et de dérision.
J'ai bien senti le changement d'auteur, malheureusement n'est pas Jane Austen qui veut. J'ai trouvé quelques longueurs et le charme opère moins.
Mais j'ai quand même beaucoup apprécié cette lecture où on suit les péripéties d'un petit groupe de jeunes gens qui passent leur été à Sanditon.
Charlotte, l'héroïne m'a bien plu, elle a du caractère et met la raison au dessus de tout, mais quand elle commence à éprouver des sentiments pour Sidney, la voici perdue.
Sidney est très perspicace, sur de lui et manipulateur mais malgré tout charmant.
Les autres personnages apportent de l'humour car beaucoup sont tournés en dérision.
Même si l'intrigue apporte peu de suspens, elle est plutôt agréable à suivre et j'ai passé un bon moment de lecture. Par contre il y a à la fin un évènement que j'ai trouvé un peu tiré par les cheveux.

Sanditon est plutôt un bon roman, mais il est vraiment frustrant de se dire que sous la plume de Jane Austen, cela aurait eu une toute autre ampleur.
Il existe une autre version, achevée par Juliette Shapiro, mais elle semble nettement moins faire l'unanimité que celle-ci.

Cette lecture compte pour mon challenge ABC et mon challenge des 12 thèmes.

2 commentaires:

  1. Hum, je suis pas sûre que ça me tente ça. Je crains les reprises d'auteurs, j'avais moyen aimé la "suite" donnée à Orgueil et Préjugés (même si c'est pas tout à fait la même chose)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vraiment délicat. Quand je l'ai commencé je ne pensais pas que Jane Austen en avait écrit si peu...

      Supprimer