vendredi 29 octobre 2010

Une étude en rouge - Arthur Conan Doyle

Encore une lecture que je voulais faire depuis longtemps : découvrir les aventures de Sherlock Holmes. Une étude en rouge est le tout premier roman, celui où Arthur Conan Doyle a créé son personnage mythique du grand détective de Baker Street et son acolyte, Watson. C'était en 1887.

On assiste donc à la première rencontre de Holmes et Watson, à leur installation en tant que co-locataire, et à leur première enquête commune.

J'avais un peu peur, j'avoue, de trouver le style vieillot, que cela manque d'action, que cela soit trop anglais à mon goût, mais pas du tout ! J'ai adoré, j'ai plongé tête la première, il faut dire que déjà tout y est, la personnalité hors norme de Holmes, celle de Watson, les personnages secondaires (Lestrade notamment).
J'aime beaucoup la façon dont l'enquête est construite et comment tout nous est révélé.

Le roman est assez court, une centaine de page et je l'ai dévoré d'une traite lors du read-a-thon.
Je n'ai qu'une envie à présent, continuer et lire toutes les aventures de Sherlock Holmes !!

Petite précision, la version que j'ai lue est celle inclue dans l'intégrale des oeuvres de Sherlock Holmes écrites par Arthur Conan Doyle, en deux volumes, ce qui représente 4 romans et 56 nouvelles (d'après wikipédia) qui forment ce qu'on appelle le canon (ensuite d'autres auteurs se sont appropriés le personnage de Sherlock Holmes et il existe donc beaucoup d'autres enquêtes)

Le volume 1 contient une étude en rouge (1887), le signe des quatre (1890), Les Aventures de Sherlock Holmes (1891), Les Mémoires de Sherlock Holmes (1892-1893), Le Retour de Sherlock Holmes (1903)

vendredi 22 octobre 2010

Mon cauchemar et moi - Yohan Sacré


Cette BD nous plonge dans le cauchemar d'un petit garçon, il y rencontre un monstre.
Dans cet univers fantasmagorique où il se sent seul et perdu, le monstre veut être son ami, mais il reste un monstre, et fait du mal malgré lui...
Je préfère ne pas en dire plus sur l'histoire, pour ne pas dévoiler le principal.

J'ai apprécié de lire cette BD, elle est touchante, mais cruelle.

J'ai juste regretté à deux reprises l'emploi de terme grossier qui dénote je trouve, mais c'est un avis tout personnel.
Finalement je me pose la question du public visé par cette BD, le style est enfantin, mais l'histoire ne l'est pas vraiment, n'est-ce pas un peu sombre pour un petit, mais le style n'attirera peut être pas les adultes ?
Il n'empêche que cela reste une BD originale, que j'ai pris plaisir à découvrir.

Un grand merci à Babelio et l'opération masse critique et à l'éditeur Manolosanctis qui m'ont permis cette lecture.

mardi 19 octobre 2010

Les Rois maudits, tome 1 : Le Roi de fer

Moi qui adore les lectures historiques, cette série était dans ma liste des incontournables à lire depuis déjà bien longtemps.

Ce premier tome retrace la fin du règne du roi de France Philippe le Bel, celui qui fit détruire l'ordre des templiers.
Lorsque le livre commence, le sort en est déjà jeté, Jacques de Molay le chef des templiers n'est plus que l'ombre de lui-même après des années de prisons et de torture, mais il a gardé suffisamment de forces pour s'opposer encore publiquement au roi ce qui lui vaudra d'être condamné au bûcher.
Sur son lieu de mort, ses dernières paroles seront pour maudire le roi qui a causé sa perte et ses générations futures. Ainsi débute la lignée des rois maudits.

On découvre rapidement les problèmes de succession, le roi a trois fils, mais l'aîné ne semble guère avoir les épaules suffisantes pour succéder à son père (l'Histoire le prouvera d'ailleurs, mais ceci est raconté dans les tomes 2 et 3) et bientôt le scandale s'abat sur tous les 3, car les trois reines sont reconnues coupables d'adultère.

J'ai beaucoup aimé cette lecture, je n'ai vraiment pas été déçue, le style est agréable et vraiment accessible à tous. On découvre ainsi toute une époque de notre histoire, les intrigues politiques, les intrigues de cours, les moeurs et vie de l'époque. Il y a plusieurs personnages secondaires dont on suit également les aventures, qui donnent du dynamisme au récit.
Vraiment un agréable moment de lecture, j'ai déjà lu le tome 2 (billet prochainement) et compte commencer le 3 rapidement.

Compte pour mon challenge ABC et le challenge Histoire.

samedi 2 octobre 2010

Les couches lavables... ça change tout ! - Christelle Beneytout


Pour ceux qui n'auraient pas suivi je suis enceinte (dans mon 4e mois). Et je me posais beaucoup de questions sur les couches lavables. Bonne idée ou grosse galère ?
Bien sur c'est l'aspect écologique qui m'interpelle avant tout, mais aussi l'aspect économique.

Les couches jetables classiques, c'est 520 000 tonnes de déchets par an et un budget moyen entre 1000 et 2000 euros par bébé.
Sur ces deux points, aucun doute les couches lavables sont les grandes gagnantes.

Ce petite guide était fait pour moi, son petit prix le rendant très attractif.
L'auteur est une fervente adepte des couches lavables et elle sait de quoi elle parle.

Je m'interrogeais par exemple sur le fait que même si l'on ne jette plus une couche, il faut la laver est-ce que l'utilisation d'eau et de lessive ne remet pas en cause l'aspect écologique.
Et bien non car les industriels utilisent beaucoup plus d'eau et d'énergie pour fabriquer une couche jetable que nous pour laver des couches lavables.

L'auteur insiste également tout particulièrement sur les quantités de produits chimiques contenus dans les couches jetables, ce sont des gels qui garantissent l'effet "au sec", sachant qu'un bébé sera à leur contact 24h/24 pendant de nombreux mois et que certains de ces produits sont avérés nocifs pour la santé. D'ailleurs les industriels se refusent la plupart du temps à révéler exactement les produits qu'ils utilisent. Bref sans devenir parano, ce n'est pas rassurant du tout.

La seule chose que je reproche aux couches lavables et que l'on ressent bien dans le livre, c'est la diversité des modèles qui fait que tant que l'on n'utilise pas on se sent un peu perdus. Difficile de choisir le bon modèle tant qu'on n'a pas testé sur son bébé, il faut donc investir un peu au hasard au départ.

Finalement j'avoue que j'hésite encore un peu. Mais j'essayerai très certainement les couches lavables pour me faire ma propre opinion.