lundi 23 mars 2020

Blabla, confinement et lectures mangas/comics

J'espère que vous allez tous bien en cette période carrément bizarre.
Une pensée bien sur pour tout ceux qui sont en première ligne, les soignants, ceux qui travaillent dans la grande distribution, les policiers qui doivent gérer ceux qui s'en foutent...
Alors que tu sois au boulot dehors, en télétravail ou en arrêt/chômage technique, que tu sois seul chez toi à te demander comment tu vas occuper ton temps ou à courir partout entre télétravail et école à la maison de tes enfants, prends soin de toi !

Petit bambou à mis gratuitement à disposition sa série de méditation pour mieux gérer l'angoisse et l'anxiété, n'hésitez pas ça aide vraiment.

Et parce qu'on essaye de garder un semblant de normalité, je vais vous parler de quelques lectures graphiques que j'ai faites récemment.



Ce manga est un one-shot, un boy's love avec une histoire touchante entre deux lycéens. Une petite romance douce, très soft, sans drame, ni complication. C'est agréable pour une fois.

 

Ce manga a été écrit par une autrice française. Nourrie depuis son plus jeune âge aux dessins animés japonais, elle  nous raconte cette passion dévorante qui a fait d'elle une illustratrice et une autrice de bande dessinée.

La partie sur son enfance est vraiment drôle et je me suis totalement reconnue, c'était la grande période Récré A2 d'abord, puis le Club Dorothée, la découverte et cette passion pour les dessins animés japonais. Ensuite elle nous explique beaucoup de choses sur son métier, sa façon de travailler, les avantages, les inconvénients et les difficultés.

C'était une lecture vraiment sympa.



Dans ce tome 23, on découvre la vraie nature des chuchoteurs. C'est un tome plutôt intéressant, introductif d'une nouvelle partie de l'histoire. Le personnage de Karl prend de l'importance dans l'histoire et j'ai hâte de découvrir la suite.


Il s'agit d'un manga de vulgarisation scientifique où Einstein en personne vient nous expliquer sa fameuse théorie, mais avant cela d'autres grands noms, tel que Galilée, Newton, Copernic... expliquent comment leurs découvertes ont fait avancer la science et la vision du monde.
C'était parfois un peu brouillon mais néanmoins très intéressant.

vendredi 20 mars 2020

Comment je suis devenue Bo - Bo Van Spilbeeck


Lorsque j'ai vu ce livre dans une opération masse critique, j'ai tout de suite eu envie de le mettre dans ma liste.
Comme vous le savez surement je suis très sensible à la cause LGBTQ+, sans en faire moi-même partie (mais ça n’empêche rien) et également aux questions de genre.
De ce fait le sujet de la transidentité me paraît important et est encore beaucoup trop peu évoqué, y compris au sein de la communauté LGBT.

Bo, autrefois Baudouin, est un reporter très connu en Flandre. A 58 ans il a décidé de faire sa transition et de devenir officiellement une femme.
Il nous raconte ici son expérience, toutes les étapes de son coming out et de sa transition.

Ce genre de témoignage est absolument nécessaire et j'ai vraiment apprécié de le lire, de comprendre ce que peut ressentir quelqu'un qui se sent piégé dans un corps qui ne lui correspond pas, ainsi que les étapes nécessaires à une transition.
Bo a eu la chance d'avoir le soutient inconditionnel de sa famille, sa femme et ses enfants. C'est beau et précieux.
Par contre j'ai été moins convaincue par l'écriture et des dialogues restitués de façon un peu artificielle.
Néanmoins le message et le contenu me paraissent des plus importants.

Merci à Babelio et aux éditions les Arènes pour cet envoi.

mercredi 18 mars 2020

Changer de bord - Candice Ulrik


J'avais acheté ce livre à Livre Paris l'année dernière, c'est ma première lecture de cette autrice française, mais pas la dernière car sa série Going wild avec des métamorphes me tente énormément.

T. est né d'un viol et sa mère n'a jamais été capable d'assumer son rôle. Pour son malheur, il ressemble à son père et dans les yeux de sa mère il ne voit depuis toujours que rejet et dégoût.
Heureusement il y a son beau-père qui l'a adopté et aimé comme son propre fils et sa petite soeur, son petit rayon de soleil. Il a aussi trouvé un dérivatif dans la boxe.
Un jour il rencontre Nathan, jeune étudiant en médecine à la langue bien pendue, provocateur, insolent, et bisexuel assumé. Il a décidé de mettre le grappin sur le beau boxeur qui n'a rien demandé.
Ces deux là ne peuvent être plus à l'opposé, mais Nathan derrière son apparence superficielle et rentre dedans, cache ses propres blessures.

J'ai eu un gros coup de coeur pour ce roman. Je l'ai adoré et dévoré. Je suis tombée amoureuse de T, je l'ai trouvé parfait et son histoire m'a tellement émue.
J'ai eu un peu plus de mal au départ avec Nathan qui se comporte comme un sale gosse, mais petit à petit, il se dévoile et nous touche.
La romance prend son temps, il n'y a pratiquement aucune scène de sexe, mais on sent bien l'amour qui naît et s'installe. J'ai vibré avec eux.
J'ai trouvé de l'originalité dans les caractères des personnages et le début est très drôle.
Je trouve d'ailleurs que le titre, le résumé et même la couverture ne sont pas tellement en adéquation avec l'histoire qui n'est pas si sombre qu'ils ne le laissent présager, même si T. et Nathan ont vécu de choses affreuses.

Un petit coup de coeur et un roman qui change un peu de part les caractères de ses personnages.

mardi 17 mars 2020

[PLIB2020] L'Arrache-mots - Judith Bouilloc


Résumé
La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie.
Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale !
Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait.

Ce livre était parmi les 20 présélectionnés du PLIB et son résumé me tentait beaucoup.
C'est une lecture que j'ai trouvée très belle, fraîche, douce et originale, peut-être parce que ça change de ce que je lis habituellement (non, il n'y a pas l'ombre d'une relation m/m 😉).
J'ai beaucoup aimé l'héroïne, son don et l'univers construit.
Il y a une vraie ressemblance avec la passe-miroir de Christelle Dabos. Mais même si l'univers créé par Judith Bouilloc est moins complexe, je l'ai trouvé très poétique et je l'ai préféré à la Passe-miroir. En effet je dois être l'une des rares à n'avoir pas apprécié plus que cela cette saga que l'on a vu partout, j'ai abandonné au début du tome 3 et je vois beaucoup de déçus du tome 4...

Toutes les références à la littérature m'ont plu, c'était beau et bien amené, la romance est belle, sans être trop envahissante, c'est bien équilibré.
Ce n'est pas un coup de coeur, mais une très belle lecture qui m'a faite rêvée.

#ISBN9782016270080

 

vendredi 13 mars 2020

L'Oiseau de mauvais augure - Camilla Läckberg


Voici le quatrième tome de la saga policière suédoise de Camilla Läckberg. Je lis très peu de roman policier, ce n'est pas un genre que j'apprécie particulièrement, mais cette série fait exception car je l'aime beaucoup.

Patrick et Erica préparent leur mariage, mais Patrick n'a pas la tête à ça, car il se retrouve avec deux enquêtes pour meurtre à gérer, avec en plus la pression des médias car l'une des victimes était une star de la télé réalité.
Le mélange d'une enquête avec en trame de fond la vie de Erica et Patrick, ainsi que les personnages secondaires que l'on suit depuis le tome un pour la plupart, marche plutôt bien.
C'est même ce que j'ai préféré dans ce tome, Erica et Patrick, l'histoire de la soeur d'Erica, la vie du commissariat, les déboires amoureux du commissaire...
J'ai trouvé l'enquête moins intéressante que les précédentes et j'ai deviné dés le départ qui était le coupable, un peu déçue de ce côté là.
J'ai regretté aussi des personnages ou des situation parfois trop clichés à mon goût.
Mais j'ai quand même apprécié cette lecture et je continuerai cette saga avec plaisir.

jeudi 12 mars 2020

Quand la nuit tombera - Reru



Résumé :
Adec est druide, guérisseur. Depuis l'extermination de sa meute d'adoption, dix ans plus tôt, Adec a décidé qu'il ne s'attacherait plus à personne, et encore moins à un Sélène loup. Cela serait trop douloureux si cela tournait mal, et le trou béant dans son coeur est déjà bien assez grand. À Crépuscule, il a trouvé son équilibre. 
Quand son village est attaqué par des tueurs de Sélènes, Eivind fuit avec sa meute. L'alpha, secoué par cette attaque et par la trahison de son ancien amant, semble trouver en Crépuscule un havre de paix où il pourra s'établir avec les siens et se reconstruire. 
Adec et Eivind n'avaient pas prévu de se rencontrer. Ils n'avaient pas prévu de se plaire. Pour s'aimer, ils devront dépasser leurs passés et leurs blessures. Mais surtout, ils devront échapper au groupe d'assassins extrémistes qui semblent penser que le monde serait plus beau sans les descendants des dieux.


Je continue mon incursion dans l'univers des métamorphes avec ce roman acheté au salon du livre de Paris l'année dernière.
L'univers est plutôt sympa et original, car l'histoire se passe dans un futur lointain, alors que le mode de vie laisse plus à penser que cela se passe dans le passé.
Il y a une mythologie, autour des astres, des métamorphes et des dieux créateurs que j'ai bien aimé, c'est beau et assez poétique.

La romance est chouette et les personnages plutôt touchants, malgré un certain manque de charisme. Mais je ne peux pas dire que ce roman m'est embarquée, c'est assez lent et j'aurais aimé plus de rythme. L'histoire entre Adec et Eivind prend un peu trop son temps et ne réserve pas vraiment de surprise.

Au niveau de l'écriture il y a des transitions bizarres et j'ai été parfois un peu perdue.
Mais c'était malgré tout une lecture sympa et agréable.

mardi 10 mars 2020

[#PLIB2020] Félines - Stéphane Servant


Résumé :
Personne ne sait exactement comment ça a commencé. Ni où ni quand d'ailleurs. Louise pas plus que les autres. Ce qui est sûr, c'est quand les premiers cas sont apparus, personne n'était prêt et ça a été la panique. Des adolescentes qui changeaient d'un coup. Des filles dont la peau se recouvrait de... dont les sens étaient plus... et les capacités... Inimaginable... Cela n'a pas plu à tout le monde. Oh non ! C'est alors qu'elles ont dû se révolter, être des Félines fières et ne rien lâcher !

Félines est l'un des cinq finalistes du PLIB 2020. C'est ma première lecture de Stéphane Servant qui a déjà bien fait parler de lui avec son roman précédent Sirius qui était déjà finaliste du PLIB l'année dernière.
J'ai trouvé ce roman vraiment prenant et passionnant, il m'a fait l'effet d'un coup de poing car les thèmes abordés sont percutants et traités d'une façon que j'ai adorée.
On suit Louise, une adolescente qui se retrouve confrontée à une mystérieuse mutation qui touche les adolescentes et les transforme peu à peu en félines. Le premier symptôme est la pilosité qui devient abondante, symptôme difficile à cacher et qui les expose directement.
Très vite la panique s'installe, les Félines sont stigmatisées, les esprits s'échauffent et la situation dégénère.
On assiste ce rejet, à la peur qui s'installe, à la montée d'un intégrisme religieux flippant. Les familles sont déchirées, les libertés individuelles bafouées...
Ces thèmes sont forts et tellement d'actualité. Bien que le point de départ soit fantastique, tout le reste est d'une crédibilité frappante.
Evidemment le féminisme est au coeur du roman, car seules les adolescentes sont touchées, mais même avant d'être une féline, Louise a vécu des choses difficiles.
Il y a un questionnement sur l'adolescence et la difficulté des jeunes filles à trouver leur place.
J'avoue avoir été très agréablement surprise de voir ce thème traité ainsi par un auteur et non une autrice.

J'ai vraiment aimé ce roman, le style est agréable et le récit très prenant, c'est addictif avec une vraie profondeur.
J'ai aimé les personnages, la romance m'a surprise, mais je l'ai trouvé originale et là encore il y a un vrai message sur l'acceptation et ne pas se laisser enfermer dans des cases.

Félines est pour moi une vraie pépite et un roman engagé à mettre dans les mains des adolescent(e)s.

#ISBN9782812618291


 

mardi 3 mars 2020

L'Équation du miracle : Transformer le possible en certitude de Hal Elrod


Had Elrod est l'auteur du très fameux Miracle morning et voici son nouveau livre de développement personnel.
J'avoue que j'étais intriguée et en même temps sceptique en commençant cette lecture.
Déjà j'ai un peu de mal avec ce genre de livre qui nous promet des miracles. Et il y a cette approche typiquement américaine, très "success story", où la réussite sociale et l'argent semblent les valeurs de base, où on vous citera forcément Steve Jobs et Bill Gates en exemple (comment triplez votre revenu en travaillant moins, oui je schématise, mais vous voyez le genre).

Finalement après lecture, ce livre m'a interpellée. J'y ai bien retrouvé les aspects négatifs que je craignais, mais le propos est quand même percutant et fait réfléchir, c'est indéniable.
Cette équation miracle nous dit simplement que nous avons toutes les capacités pour agir et réussir, mais que la plupart du temps nous ne le faisons pas, parce que nous avons peur de l'échec, doutons de nous et tombons dans les solutions de facilité.
Ce livre peut nous aider à identifier nos priorités, ne pas douter de nous, garder une foi inébranlable dans ce que nous entreprenons et planifier les actions nécessaires à cette réussite.

Le parcours de l'auteur est édifiant, il a par deux fois échappé à la mort, suite à un accident d'abord, il ne devait plus remarcher, puis un cancer où il avait moins de 30% de chances de survivre. Dans les deux cas, il a surmonté cela avec une force et une acceptation rare.
Nul doute qu'il soit absolument convaincu de sa méthode après ces expériences de vies marquantes.
Cependant le tout reste beaucoup trop auto-centré et très américain, mais si on arrive à en faire abstraction, il y a des choses très positives à tirer de ce livre, croire en soi, agir pour ses valeurs et ses convictions.
Après l'avoir terminé, vous vous sentirez probablement prêt à soulever des montagnes.

#LÉquationdumiracle #NetGalleyFrance