lundi 23 mars 2020

Blabla, confinement et lectures mangas/comics

J'espère que vous allez tous bien en cette période carrément bizarre.
Une pensée bien sur pour tout ceux qui sont en première ligne, les soignants, ceux qui travaillent dans la grande distribution, les policiers qui doivent gérer ceux qui s'en foutent...
Alors que tu sois au boulot dehors, en télétravail ou en arrêt/chômage technique, que tu sois seul chez toi à te demander comment tu vas occuper ton temps ou à courir partout entre télétravail et école à la maison de tes enfants, prends soin de toi !

Petit bambou à mis gratuitement à disposition sa série de méditation pour mieux gérer l'angoisse et l'anxiété, n'hésitez pas ça aide vraiment.

Et parce qu'on essaye de garder un semblant de normalité, je vais vous parler de quelques lectures graphiques que j'ai faites récemment.



Ce manga est un one-shot, un boy's love avec une histoire touchante entre deux lycéens. Une petite romance douce, très soft, sans drame, ni complication. C'est agréable pour une fois.

 

Ce manga a été écrit par une autrice française. Nourrie depuis son plus jeune âge aux dessins animés japonais, elle  nous raconte cette passion dévorante qui a fait d'elle une illustratrice et une autrice de bande dessinée.

La partie sur son enfance est vraiment drôle et je me suis totalement reconnue, c'était la grande période Récré A2 d'abord, puis le Club Dorothée, la découverte et cette passion pour les dessins animés japonais. Ensuite elle nous explique beaucoup de choses sur son métier, sa façon de travailler, les avantages, les inconvénients et les difficultés.

C'était une lecture vraiment sympa.



Dans ce tome 23, on découvre la vraie nature des chuchoteurs. C'est un tome plutôt intéressant, introductif d'une nouvelle partie de l'histoire. Le personnage de Karl prend de l'importance dans l'histoire et j'ai hâte de découvrir la suite.


Il s'agit d'un manga de vulgarisation scientifique où Einstein en personne vient nous expliquer sa fameuse théorie, mais avant cela d'autres grands noms, tel que Galilée, Newton, Copernic... expliquent comment leurs découvertes ont fait avancer la science et la vision du monde.
C'était parfois un peu brouillon mais néanmoins très intéressant.

vendredi 20 mars 2020

Comment je suis devenue Bo - Bo Van Spilbeeck


Lorsque j'ai vu ce livre dans une opération masse critique, j'ai tout de suite eu envie de le mettre dans ma liste.
Comme vous le savez surement je suis très sensible à la cause LGBTQ+, sans en faire moi-même partie (mais ça n’empêche rien) et également aux questions de genre.
De ce fait le sujet de la transidentité me paraît important et est encore beaucoup trop peu évoqué, y compris au sein de la communauté LGBT.

Bo, autrefois Baudouin, est un reporter très connu en Flandre. A 58 ans il a décidé de faire sa transition et de devenir officiellement une femme.
Il nous raconte ici son expérience, toutes les étapes de son coming out et de sa transition.

Ce genre de témoignage est absolument nécessaire et j'ai vraiment apprécié de le lire, de comprendre ce que peut ressentir quelqu'un qui se sent piégé dans un corps qui ne lui correspond pas, ainsi que les étapes nécessaires à une transition.
Bo a eu la chance d'avoir le soutient inconditionnel de sa famille, sa femme et ses enfants. C'est beau et précieux.
Par contre j'ai été moins convaincue par l'écriture et des dialogues restitués de façon un peu artificielle.
Néanmoins le message et le contenu me paraissent des plus importants.

Merci à Babelio et aux éditions les Arènes pour cet envoi.

mercredi 18 mars 2020

Changer de bord - Candice Ulrik


J'avais acheté ce livre à Livre Paris l'année dernière, c'est ma première lecture de cette autrice française, mais pas la dernière car sa série Going wild avec des métamorphes me tente énormément.

T. est né d'un viol et sa mère n'a jamais été capable d'assumer son rôle. Pour son malheur, il ressemble à son père et dans les yeux de sa mère il ne voit depuis toujours que rejet et dégoût.
Heureusement il y a son beau-père qui l'a adopté et aimé comme son propre fils et sa petite soeur, son petit rayon de soleil. Il a aussi trouvé un dérivatif dans la boxe.
Un jour il rencontre Nathan, jeune étudiant en médecine à la langue bien pendue, provocateur, insolent, et bisexuel assumé. Il a décidé de mettre le grappin sur le beau boxeur qui n'a rien demandé.
Ces deux là ne peuvent être plus à l'opposé, mais Nathan derrière son apparence superficielle et rentre dedans, cache ses propres blessures.

J'ai eu un gros coup de coeur pour ce roman. Je l'ai adoré et dévoré. Je suis tombée amoureuse de T, je l'ai trouvé parfait et son histoire m'a tellement émue.
J'ai eu un peu plus de mal au départ avec Nathan qui se comporte comme un sale gosse, mais petit à petit, il se dévoile et nous touche.
La romance prend son temps, il n'y a pratiquement aucune scène de sexe, mais on sent bien l'amour qui naît et s'installe. J'ai vibré avec eux.
J'ai trouvé de l'originalité dans les caractères des personnages et le début est très drôle.
Je trouve d'ailleurs que le titre, le résumé et même la couverture ne sont pas tellement en adéquation avec l'histoire qui n'est pas si sombre qu'ils ne le laissent présager, même si T. et Nathan ont vécu de choses affreuses.

Un petit coup de coeur et un roman qui change un peu de part les caractères de ses personnages.

mardi 17 mars 2020

[PLIB2020] L'Arrache-mots - Judith Bouilloc


Résumé
La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie.
Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale !
Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait.

Ce livre était parmi les 20 présélectionnés du PLIB et son résumé me tentait beaucoup.
C'est une lecture que j'ai trouvée très belle, fraîche, douce et originale, peut-être parce que ça change de ce que je lis habituellement (non, il n'y a pas l'ombre d'une relation m/m 😉).
J'ai beaucoup aimé l'héroïne, son don et l'univers construit.
Il y a une vraie ressemblance avec la passe-miroir de Christelle Dabos. Mais même si l'univers créé par Judith Bouilloc est moins complexe, je l'ai trouvé très poétique et je l'ai préféré à la Passe-miroir. En effet je dois être l'une des rares à n'avoir pas apprécié plus que cela cette saga que l'on a vu partout, j'ai abandonné au début du tome 3 et je vois beaucoup de déçus du tome 4...

Toutes les références à la littérature m'ont plu, c'était beau et bien amené, la romance est belle, sans être trop envahissante, c'est bien équilibré.
Ce n'est pas un coup de coeur, mais une très belle lecture qui m'a faite rêvée.

#ISBN9782016270080

vendredi 13 mars 2020

L'Oiseau de mauvais augure - Camilla Läckberg


Voici le quatrième tome de la saga policière suédoise de Camilla Läckberg. Je lis très peu de roman policier, ce n'est pas un genre que j'apprécie particulièrement, mais cette série fait exception car je l'aime beaucoup.

Patrick et Erica préparent leur mariage, mais Patrick n'a pas la tête à ça, car il se retrouve avec deux enquêtes pour meurtre à gérer, avec en plus la pression des médias car l'une des victimes était une star de la télé réalité.
Le mélange d'une enquête avec en trame de fond la vie de Erica et Patrick, ainsi que les personnages secondaires que l'on suit depuis le tome un pour la plupart, marche plutôt bien.
C'est même ce que j'ai préféré dans ce tome, Erica et Patrick, l'histoire de la soeur d'Erica, la vie du commissariat, les déboires amoureux du commissaire...
J'ai trouvé l'enquête moins intéressante que les précédentes et j'ai deviné dés le départ qui était le coupable, un peu déçue de ce côté là.
J'ai regretté aussi des personnages ou des situation parfois trop clichés à mon goût.
Mais j'ai quand même apprécié cette lecture et je continuerai cette saga avec plaisir.

jeudi 12 mars 2020

Quand la nuit tombera - Reru



Résumé :
Adec est druide, guérisseur. Depuis l'extermination de sa meute d'adoption, dix ans plus tôt, Adec a décidé qu'il ne s'attacherait plus à personne, et encore moins à un Sélène loup. Cela serait trop douloureux si cela tournait mal, et le trou béant dans son coeur est déjà bien assez grand. À Crépuscule, il a trouvé son équilibre. 
Quand son village est attaqué par des tueurs de Sélènes, Eivind fuit avec sa meute. L'alpha, secoué par cette attaque et par la trahison de son ancien amant, semble trouver en Crépuscule un havre de paix où il pourra s'établir avec les siens et se reconstruire. 
Adec et Eivind n'avaient pas prévu de se rencontrer. Ils n'avaient pas prévu de se plaire. Pour s'aimer, ils devront dépasser leurs passés et leurs blessures. Mais surtout, ils devront échapper au groupe d'assassins extrémistes qui semblent penser que le monde serait plus beau sans les descendants des dieux.


Je continue mon incursion dans l'univers des métamorphes avec ce roman acheté au salon du livre de Paris l'année dernière.
L'univers est plutôt sympa et original, car l'histoire se passe dans un futur lointain, alors que le mode de vie laisse plus à penser que cela se passe dans le passé.
Il y a une mythologie, autour des astres, des métamorphes et des dieux créateurs que j'ai bien aimé, c'est beau et assez poétique.

La romance est chouette et les personnages plutôt touchants, malgré un certain manque de charisme. Mais je ne peux pas dire que ce roman m'est embarquée, c'est assez lent et j'aurais aimé plus de rythme. L'histoire entre Adec et Eivind prend un peu trop son temps et ne réserve pas vraiment de surprise.

Au niveau de l'écriture il y a des transitions bizarres et j'ai été parfois un peu perdue.
Mais c'était malgré tout une lecture sympa et agréable.

mardi 10 mars 2020

[#PLIB2020] Félines - Stéphane Servant


Résumé :
Personne ne sait exactement comment ça a commencé. Ni où ni quand d'ailleurs. Louise pas plus que les autres. Ce qui est sûr, c'est quand les premiers cas sont apparus, personne n'était prêt et ça a été la panique. Des adolescentes qui changeaient d'un coup. Des filles dont la peau se recouvrait de... dont les sens étaient plus... et les capacités... Inimaginable... Cela n'a pas plu à tout le monde. Oh non ! C'est alors qu'elles ont dû se révolter, être des Félines fières et ne rien lâcher !

Félines est l'un des cinq finalistes du PLIB 2020. C'est ma première lecture de Stéphane Servant qui a déjà bien fait parler de lui avec son roman précédent Sirius qui était déjà finaliste du PLIB l'année dernière.
J'ai trouvé ce roman vraiment prenant et passionnant, il m'a fait l'effet d'un coup de poing car les thèmes abordés sont percutants et traités d'une façon que j'ai adorée.
On suit Louise, une adolescente qui se retrouve confrontée à une mystérieuse mutation qui touche les adolescentes et les transforme peu à peu en félines. Le premier symptôme est la pilosité qui devient abondante, symptôme difficile à cacher et qui les expose directement.
Très vite la panique s'installe, les Félines sont stigmatisées, les esprits s'échauffent et la situation dégénère.
On assiste ce rejet, à la peur qui s'installe, à la montée d'un intégrisme religieux flippant. Les familles sont déchirées, les libertés individuelles bafouées...
Ces thèmes sont forts et tellement d'actualité. Bien que le point de départ soit fantastique, tout le reste est d'une crédibilité frappante.
Evidemment le féminisme est au coeur du roman, car seules les adolescentes sont touchées, mais même avant d'être une féline, Louise a vécu des choses difficiles.
Il y a un questionnement sur l'adolescence et la difficulté des jeunes filles à trouver leur place.
J'avoue avoir été très agréablement surprise de voir ce thème traité ainsi par un auteur et non une autrice.

J'ai vraiment aimé ce roman, le style est agréable et le récit très prenant, c'est addictif avec une vraie profondeur.
J'ai aimé les personnages, la romance m'a surprise, mais je l'ai trouvé originale et là encore il y a un vrai message sur l'acceptation et ne pas se laisser enfermer dans des cases.

Félines est pour moi une vraie pépite et un roman engagé à mettre dans les mains des adolescent(e)s.

#ISBN9782812618291

mardi 3 mars 2020

L'Équation du miracle : Transformer le possible en certitude de Hal Elrod


Had Elrod est l'auteur du très fameux Miracle morning et voici son nouveau livre de développement personnel.
J'avoue que j'étais intriguée et en même temps sceptique en commençant cette lecture.
Déjà j'ai un peu de mal avec ce genre de livre qui nous promet des miracles. Et il y a cette approche typiquement américaine, très "success story", où la réussite sociale et l'argent semblent les valeurs de base, où on vous citera forcément Steve Jobs et Bill Gates en exemple (comment triplez votre revenu en travaillant moins, oui je schématise, mais vous voyez le genre).

Finalement après lecture, ce livre m'a interpellée. J'y ai bien retrouvé les aspects négatifs que je craignais, mais le propos est quand même percutant et fait réfléchir, c'est indéniable.
Cette équation miracle nous dit simplement que nous avons toutes les capacités pour agir et réussir, mais que la plupart du temps nous ne le faisons pas, parce que nous avons peur de l'échec, doutons de nous et tombons dans les solutions de facilité.
Ce livre peut nous aider à identifier nos priorités, ne pas douter de nous, garder une foi inébranlable dans ce que nous entreprenons et planifier les actions nécessaires à cette réussite.

Le parcours de l'auteur est édifiant, il a par deux fois échappé à la mort, suite à un accident d'abord, il ne devait plus remarcher, puis un cancer où il avait moins de 30% de chances de survivre. Dans les deux cas, il a surmonté cela avec une force et une acceptation rare.
Nul doute qu'il soit absolument convaincu de sa méthode après ces expériences de vies marquantes.
Cependant le tout reste beaucoup trop auto-centré et très américain, mais si on arrive à en faire abstraction, il y a des choses très positives à tirer de ce livre, croire en soi, agir pour ses valeurs et ses convictions.
Après l'avoir terminé, vous vous sentirez probablement prêt à soulever des montagnes.

#LÉquationdumiracle #NetGalleyFrance

vendredi 28 février 2020

Le clan Flaherty, tome 1 : La terre du sorcier de AurElisa Mathilde


Résumé :
Peu importe qu’il soit un sorcier.
Il n’a plus qu’un simulacre de pouvoirs.
James fuit son passé, ses souvenirs et un Alpha cruel qui réclame vengeance. Terrifié, il traverse plaines et montagnes, jusqu’à tomber, à bout de force.
C’est au cœur d’un clan de métamorphes atypiques qu’il reprend connaissance et au côté d’un homme au regard envoûtant.
Cependant, le danger rôde toujours. Son ancienne meute se rapproche et elle est assoiffée de sang... son sang.
Peu importe qu’il n’ait jamais voulu faire de mal.
Il a fait des choix et doit vivre avec les conséquences.


Après avoir adoré le tome 1 des loups de Riverdance, j'avais vraiment envie de faire d'autres lectures dans l'univers des métamorphes, celui-ci est l'une des nouveautés chez Mxm Bookmark et je me suis laissée tenter.
Ce fut vraiment une excellente lecture, je ne m'attendais pas à aimer autant.

James est un sorcier en fuite, il ne maîtrise plus vraiment ses pouvoirs. Peu à peu on découvre son passé et le fonctionnement de sa magie.
Blessé, il est recueilli par un clan de pumas et parmi eux il y a Cillian. la romance entre James et Cillian est vraiment sympa, ça ne traîne pas en longueur, on voit l'attachement rapide qui nait entre eux, malgré leurs doutes.
J'ai aussi adoré Nolan, l'un des personnages secondaires et j'espère qu'on en saura plus sur lui dans le prochain tome, j'ai vraiment envie de le retrouver. J'aime beaucoup les thématiques que sa particularité soulève.
Le personnage de Maverick m'a également interpellée, je ne suis pas arrivée à le cerner et il m'intrigue.
J'ai vraiment hâte de retrouver le clan Flaherty dans le tome 2, d'autant plus qu'il reste pas mal de zones d'ombres.

Le début parait très classique et il faut un peu de temps pour se mettre dedans, mais le récit s'étoffe et devient vraiment prenant.
Finalement ce fut une très bonne lecture et je vais guetter le tome 2 avec impatience.

Merci aux éditions mxm Bookmark et à netgalley pour cette lecture.
#LaterreduSorcier #NetGalleyFrance

mardi 25 février 2020

Mes dernières lectures mangas et comics


Deep sea aquarium Magmell, tome 2 de Kiyomi Sugishita

Dans la continuité du tome 1, ce manga nous présente des créatures des abysses, c'est instructif et les personnages sont sympas, mais ça reste un peu trop jeunesse et gentillet à mon goût.



Éclat(s) d'âme, tome 4 de Yuhki Kamatani

Dernier tome de cette série, un manga très riche qui balaie les clichés de genre.
Pas mal d'émotion et une belle fin.



Mermaid Prince de Kaori Ozaki

Un recueil de 3 nouvelles que j'ai bien aimé. D'habitude ce n'est pas mon genre les nouvelles, mais j'avais lu le précédent manga de l'autrice, our summer holliday qui avait été un coup de coeur. Ici j'ai trouvé les histoires originales, avec des adolescents un peu en marge. Une belle lecture.




Ginza Neon Paradise de Unohana

Ce manga yaoi est une romance historique qui se passe 3 ans après la seconde guerre mondiale et la défaite du Japon. J'ai beaucoup aimé ce contexte, avec l'occupation des américains. J'ai trouvé la romance vraiment touchante, même si l'un des deux personnages peut se révéler assez agaçant.




Walking Dead, tome 21 et 22 de Robert Kirkman

Dans le tome 21, La guerre contre Negan se termine dans ce tome, on va pouvoir passer à autre chose. Ce que j'aime le plus dans ce comics c'est comparer avec la série car les différences sont nombreuses. Ce n'est pas mon tome préféré, il y avait plus de tension dans le précédent.

Dans le tome 22, on fait un bon de plusieurs années en avant, les choses ont bien changées, les différentes communautés sont organisées et un semblant de société s'est recréée.
C'est intéressant de voir ça, on assiste également à l'arrivée des chuchoteurs.
En parallèle je regarde la saison 9 de la série et avec ce tome, j'ai rattrapé la série. J'ai hâte de continuer, ces chuchoteurs m'intriguent beaucoup.

samedi 22 février 2020

[#PLIB2020] Annonce des finalistes

C'est aujourd'hui dans un live en direct de la librairie le Furet du Nord à Lille que les cinq finalistes du PLIB viennent d'être annoncés.

Avant de vous les présenter, ainsi que mon avis sur cette sélection, je vais vous montrer ceux pour lesquels j'ai voté.
Sur les 20 présélectionnés, j'en ai lu 5, un quart c'est pas si mal. Malheureusement pour 3 d'entre eux, ce fut un abandon (j'en ai parlé ici), mais j'ai adoré les deux autres, il s'agit de Félines de Stéphane Servant et l'Arrache-mots de Judith Bouilloc (mes chroniques arriveront bientôt, je suis en retard comme d'habitude).
J'ai donc voté pour ces deux là sans hésiter. Il me fallait en choisir trois autres sans les avoir lus.
J'avais décidé dès le départ de voter pour Mers mortes de Aurélie Wellenstein, le thème est important et j'avais beaucoup aimé le dieu oiseau.
J'ai également choisi Je suis fille de rage de Jean-Laurent Del Socorro, car le contexte historique m'intéresse et ce mélange historique/SFFF m'intrigue.
Le choix du 5e fut plus compliqué (j'avoue je misais beaucoup sur les héritiers d'Higashi, que j'ai malheureusement abandonné) et je me suis décidée pour Les Brumes de Cendrelune, tome 1 : Le jardin des âmes de Georgia Caldera, notamment après avoir vu une interview de l'autrice.

Il est temps de découvrir la sélection finale :


Félines de Stéphane Servant

Personne ne sait exactement comment ça a commencé. Ni où ni quand d'ailleurs. Louise pas plus que les autres. Ce qui est sûr, c'est quand les premiers cas sont apparus, personne n'était prêt et ça a été la panique. Des adolescentes qui changeaient d'un coup. Des filles dont la peau se recouvrait de... dont les sens étaient plus... et les capacités... Inimaginable... Cela n'a pas plu à tout le monde. Oh non ! C'est alors qu'elles ont dû se révolter, être des Félines fières et ne rien lâcher !









Je suis fille de rage de Jean-Laurent Del Socorro

1861 : la guerre de Sécession vient de commencer. Du général Grant à la simple soldate, de la forceuse de blocus à l'esclave affranchie… Autant de personnages pour décrire tous les visages de cette Amérique ensanglantée pendant quatre années de conflit.
La mort se réincarne pour arpenter ce Nord et ce Sud qui se déchirent. Elle va faire face à celui qui la convoque, le président Abraham Lincoln, pour lui faire comprendre que cette guerre doit désormais épouser une cause plus grande : celle de l’abolition de l’esclavage.







Mers mortes de Aurélie Wellenstein

Les humains ont massacré les mers et les océans. L’eau s’est évaporée ; les animaux sont morts. Quelques années plus tard, les mers et les océans reviennent. Ils déferlent sur le monde sous la forme de marées fantômes et déplacent des vagues de poissons spectraux, tous avides de vengeance. Les fantômes arrachent leurs âmes aux hommes et les dévorent. Bientôt, les humains eux aussi seront éteints… Leur dernier rempart face à la mort : les exorcistes. Caste indispensable à l’humanité, les exorcistes sont bien entendu très convoités. L’un d’eux, Oural, va se faire kidnapper par une bande de pirates qui navigue sur les mers mortes à bord d’un bateau fantôme. Voilà notre héros embarqué de force dans une quête sanglante et obligé, tôt ou tard, de se salir les mains…




Les Brumes de Cendrelune, tome 1 : Le jardin des âmes de Georgia Caldera

Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes, et leur Exécuteur, l’Ombre, veille à condamner tous ceux qui nourriraient des envies de rébellion.
Or, il semble que certaines failles existent. À l’âge de 17 ans, Céphise ne vit en effet que pour se venger. Depuis qu’on l’a amputée d’une partie d’elle-même et privée de sa famille, elle ne rêve plus que d’une chose : s’affranchir de la tyrannie du tout-puissant Orion, Dieu parmi les dieux. Et contre toute attente, il se pourrait qu’elle ne soit pas seule...





La cité des chimères de Vania Prates

Le monde tel qu'on l'a connu a disparu. Chaos, misère, famine ... Les Hommes ont enfin trouvé un équilibre et se sont organisés en guildes, guidé par leur chi, leur nature profonde. Guilde des Marchands, des Inventeurs, des Alchimistes, des Gardiens ; tous demeurent fidèles à ce qu'ils sont afin de vivre en harmonie avec la nature et les animaux particulièrement respectés, créant une cité semblable à une ville sylvestre.
Dans ce monde proche de l'utopie, Céleste, une jeune fille de 17 ans, n'a pas de chi. Le jour où elle rencontre Calissa, mystérieuse contrebandière, elle est loin de se douter qu'elle va se retrouver embrigadée bien malgré elle dans une histoire complexe qui même non seulement le dirigeant de Lowndon Fields, mais également la très redouté "Confrérie des Sans-loi".
Entre ruse, savoir, intrigues et faux-semblants, Céleste va devoir changer sa vision du monde.

J'en avais 4 sur 5, je suis donc plutôt ravie de cette sélection et pour le 5e, la cité des chimères, je le découvrirai avec grand plaisir.
J'ai déjà lu Félines et il mérite vraiment sa place de finalistes.

vendredi 21 février 2020

Amen - Vivane Cerf


Aujourd'hui je vais vous parler d'un roman réellement surprenant que j'ai reçu dans le cadre d'une opération masse critique. Merci à Babelio et aux éditions Des femmes-Antoinette Fouque.

Gabriel et sa soeur sont nés dans une famille catholique très pratiquante. ils n'étaient pas vraiment désirés, mais la religion n'autorisant pas la contraception, ils sont là.
Pour ces parents à l'étroitesse d'esprit assez sidérante, pas de chance, un fils homosexuel et une fille qui lit, réfléchit et remet en cause les saintes écritures. Drame, rejet, la violence familiale au nom de la religion (!!?).
Le frère et la soeur quitte rapidement leurs parents et, se soutenant l'un l'autre, tentent de trouver leur place.

Ce roman très court est une petite pépite, dont la principale originalité est son style ainsi que sa narration. C'est décalé, incisif et percutant.
C'est néanmoins très accessible, facile à lire, on s'adapte vite à ce style mordant et atypique.
La religion est un thème très important de cette histoire, nous en avons une vraie critique, enfin surtout des personnes qui prennent tout cela au pied de la lettre, sans recul, ni réflexion.

J'ai totalement adoré les premières pages du roman, qui commence comme un conte de fée, avant de recoller brutalement à la réalité et nous montrer l'absurdité de certains principes religieux.

Ce livre nous fait réfléchir sur ce que nous impose la société, souvent au travers de la religion, ou de la bonne morale, au détriment de la liberté d'être soi-même.

J'ai beaucoup aimé ce texte puissant, d'autant plus écrit par une jeune autrice.

mercredi 19 février 2020

Quelques secondes, tome 2 : Sacha & Calvin - Séverine Balavoine


J'avais beaucoup aimé le tome 1 et c'est avec grand plaisir que je me suis plongée dans le tome 2.
Colin et Hunter (les personnages principaux du tome 1) vont se marier et leurs amis sont bien évidemment conviés. Sacha est parti à New York pour essayer d'y vivre de sa musique, mais là-bas, il ne se sent pas vraiment à sa place.
Il revient pour le mariage de ses amis et revoit Sacha, ils s'étaient déjà vus (l'un est un ami de Colin, l'autre un ami de Hunter) et s'appréciaient, mais là, quelque chose de spécial se passe, comme un coup de foudre à retardement. Et cela semble réciproque.
Mais Sacha doit très vite repartir. Ils vont tout d'abord nouer une relation longue distance qui fait se poser beaucoup de question à Sacha. Doit-il rester pour sa carrière ? Rentrer pour Calvin alors que rien n'est sur entre eux ?

J'ai bien aimé cette romance, Sacha et Calvin sont tous les deux bisexuels et ne se sont jamais casés, après avoir beaucoup papillonné, ils sentent qu'entre eux quelque chose de sérieux se passe.
J'ai bien aimé ce processus, où ils décident de se mettre en couple, à distance, avant même qu'il ne se soit passé quoi que ce soit de concret, avant de faire le grand saut et chambouler toute leur vie pour être ensemble.
J'ai aimé que tout ne soit pas parfait, à l'image de leur première fois ratée, parce qu'ils s'étaient trop mis la pression.
C'est une jolie romance, qui change un peu, tout en restant dans les clichés du genre. On a beaucoup d’introspection de la part de Sacha et ça m'a plu. Ces doutes, ces hésitations, les ratés, mais aussi sa détermination à faire fonctionner cette relation sont bien décrits et apportent de la profondeur à cette histoire.

Je suis à présent curieuse de savoir sur qui sera le tome 3.

samedi 15 février 2020

[#PLIB2020] Des abandons

Afin de faire ma sélection pour les cinq finalistes du PLIB, j'ai essayé de lire quelques uns des 20 présélectionnées. J'ai eu deux belles surprises dont je vous parlerai prochainement, mais aussi des abandons que voici :


Résumé :
"Olivier Moreau, un auteur de romans policiers en manque d'inspiration, décide de retourner dans le village de sa grand-mère tout juste décédée afin d'y régler certains détails. Il y renoue avec les souvenirs de son enfance, et redécouvre un étrange personnage de conte populaire local surnommé le Vert-de-Lierre, sorte d'antique vampire végétal qui le fascinait enfant. Cet intérêt va déclencher des visions et cauchemars chez l'écrivain en mal d'imaginaire ainsi que la rencontre de deux femmes tout aussi intrigantes l'une que l'autre. Olivier découvrira que cette figure païenne ancestrale est bien plus qu'un simple conte bon à effrayer les enfants ..."

Ce n'est pas que je n'ai pas aimé, le style était agréable et l'histoire s'annonçait intéressante, mais ça tourne vraiment histoire de fantômes et moi je suis une flipette des fantômes. Quand j'ai vu que ça prenait cette tournure, j'ai voulu persévérer quand même car le roman est court, mais sur une scène je me suis dit que je ne pouvais vraiment pas continuer (je tiens à dormir la nuit 😅).



Résumé :
Il y a bien longtemps à Higashi, les différentes lignées de bakemono, ces humains porteurs d’esprits animaux et dotés de pouvoirs incroyables, vivaient en harmonie. Mais la guerre les a décimés, et depuis un siècle le clan Odai et les descendants des renards règnent sans partage sur l’archipel, reléguant les autres bakemono aux brumes du passé.
Ayané, jeune disciple de l’Ordre de la Main Pure, se soucie bien peu de ces légendes. Pleine d’énergie mais peu disciplinée, elle aimerait surtout faire ses preuves au combat. Jusqu’au jour où ses supérieures lui assignent une mission très spéciale : partir au service d’un clan prestigieux dans le nord du pays et veiller sur leur hôte, Numié Dayut, une princesse exilée qui cache un lourd secret.

Ce roman sur le thème du folklore japonais avait en théorie tout pour me plaire, mais je n'ai pas du tout réussi à rentrer dans l'histoire, trop de noms et de mots japonais m'ont perdue (et pourtant je pense avoir l'habitude avec les mangas), je n'ai pas accroché avec le style. Je lisais mais je m'ennuyais ferme, donc j'ai abandonné. Il faut dire quand même, pour sa défense, que je l'ai commencé juste après un énorme coup de coeur (Mathias de Lily Haime), donc ça n'a peut être pas aidé à me mettre dans ce bouquin. Un rendez-vous raté, tant pis.


Résumé :
« Aujourd’hui, je suis morte. »
Amélia Pratt était une simple domestique, pauvre et sans avenir. Mais par une froide nuit d’hiver de l’année 1850, un homme la précipite dans la mort.
Elle renaît alors sous les traits de Red Death, l’une des sept petites faucheuses. Désormais, son rôle est de pourchasser les esprits errants et les fantômes. Et à ce petit jeu-là, elle est la meilleure !
Pourtant, elle n’a pas choisi l’Ankou le plus docile pour la seconder dans sa tâche. En effet, le beau Rain n’est autre que son propre meurtrier, désormais contraint de lui obéir pour l’éternité…
Entre complots, dangers et trahisons, parviendra t-elle à accomplir son rêve : devenir la prochaine Grande Faucheuse du Sanctuaire de la Mort ?

J'étais plutôt contente quand j'ai vu que le roman se passait avant la guerre de sécession, mais le contexte historique n'est vraiment pas assez développé à mon goût et j'ai trouvé que le style et le vocabulaire n'était pas en adéquation avec l'époque. Ca m'a vraiment dérangée.
Les événements s'enchaînent à toute vitesse et l'héroïne accepte son sort et change de comportement du tout au tout en 30 secondes. Ca ne m'a pas donné envie de continuer.

#ISBN9782490417247
#ISBN9782375681084
#ISBN9791094173374

vendredi 14 février 2020

Un automne à Madison - Hugo Chatel


Un automne à Madison est le récit autobiographique d'un couple d'hommes qui veulent devenir parents. Ils feront le choix de passer par la GPA aux Etats Unis.
Nous avons ici le récit de cette expérience, comment ils en sont arrivés à prendre cette décision et leur cheminement. Nous les suivrons tout au long du processus qui sera parsemé d'embuches, mais au bout une famille va naître.

C'était une lecture très touchante et émouvante, qui permet de comprendre ce que peuvent ressentir ces couples qui n'ont pas accès naturellement à la parentalité alors que le désir d'enfant est bien présent.
Hugo Chatel fait un juste rappel de la situation en France, j'ai trouvé ces propos très justes, ils font se poser de bonnes questions sur ce qu'est une famille, sur les besoins des enfants.

C'est bien écrit, avec sensibilité et justesse, on mesure les difficultés, les espoirs et déceptions qui jalonnent ce parcours.
Je pense qu'il est très important d'avoir ce genre de témoignage en espérant que cela puisse faire réfléchir les personnes ignorantes du sujet, qui juge sans savoir.

Merci à NetGalley pour cette lecture.

#UnautomneàMadison #NetGalleyFrance

jeudi 13 février 2020

Mathias - Lily Haime


Nouvelle lecture de Lily Haime et nouveau coup de coeur, c'est même plus que ça, c'est le genre de lecture qui vous remue, vous bouleverse et laisse une trace indélébile en vous.
Et c'est loin d'être la première fois que je ressens ça avec Lily Haime, elle a vraiment ce don de me toucher en plein coeur.

Mathias est en terminale. Entre ses amis, sa famille, plutôt hippie et décalée, mais aimante, les filles qu'il aime passionnément, mais pas longtemps, il est heureux, il a la vie devant lui.
Jusqu'au jour ou un nouvel élève arrive dans sa classe, il s'appelle Eden, il est sombre, intriguant, un brin dangeureux... et gay.
Mathias ne comprend pas, n'accepte pas, ce qu'il ressent soudain pour Eden. Son quotidien et ses certitudes s'effritent.

Mathias et Eden m'ont embarquée dans leur histoire, dans leur souffrance, dans cet amour compliqué... c'était puissant, c'était magnifique, parfois déchirant. Mathias m'a énervée dans la première partie puis Eden dans la deuxième, ils y mettent bien du leur pour tout compliquer ces deux têtes de mules, pas un pour rattraper l'autre.
C'est une histoire qui marque, avec des thèmes difficiles, mais c'est surtout l'histoire d'un amour passionné, parfois destructeur.
Ce que j'aime tellement avec Lily Haime, ce sont ses personnages complexes, compliqués, attachants, imparfaits et si marquants qu'ils nous accompagnent encore longtemps après avoir refermé le livre...

Ce roman regroupe deux tomes dans une intégrale, c'est un beau pavé, mais il est difficile de le lâcher et il ne vous laissera pas de répit. Le début m'a un peu rappelé l'effet papillon, de la même autrice.
Je ne veux pas trop en dévoiler au niveau de l'intrigue, mais au vu du résumé, on peut s'attendre à une simple histoire d'amour entre deux adolescents, on est loin de se douter de ce qu'ils traverseront. Certaines thématiques sont sombres et douloureuses. Lily Haime ne ménage pas ses lecteurs, encore moins ses personnages.

Ce que j'aime énormément aussi avec ses romans ce sont les longs épilogues qui s'étalent souvent sur plusieurs années. Dans les romances on peut être frutré(e) quand l'histoire s'arrête juste après le happy end et qu'on aimerait savoir ce qu'ils deviennent ensuite, dans Mathias, comme dans l'effet papillon et d'autre de ses romans, Lily Haime répond à cette question et j'adore découvrir cela.
Mais cela rend encore plus difficile de quitter ses personnages...

Depuis que j'ai lu Mathias j'ai eu du mal à me replonger dans une lecture. Difficile de passer après un tel roman.

lundi 10 février 2020

Harem, tome 1 : Insoumis au Jaguar - Maje Adams


Sous le pseudo de Maje Adams se cache Marie H.J. autrice de romance mm que j'aime beaucoup.
Pourquoi ce pseudo ? parce qu'elle s'est essayée à un nouveau genre et qu'au départ ce n'était qu'une petite histoire qu'elle n'était même pas sur de publier, un défouloir.

Insoumis au jaguar est une nouvelle érotique gay dans un univers de métamorphes.
Avaghar est un prince Jaguar et lorsque Kheran, un guerrier humain, capturé et ramené blessé après un affrontement, rejoint son harem, il sait que ce guerrier sera pour lui un vrai défi.
L'attraction est là, mais aucun des deux n'est prêt à céder à l'autre.

J'avoue que la nouvelle érotique, ce n'est pas mon genre de prédilection, ce n'est pas le côté érotique que je n'apprécie pas, mais le fait que ce soit le thème principal. J'aime quand il y a un minimum d'histoire quand même. Mais je ne sais pas résister à la plume de Marie HJ.
Nous avons quand même un univers de métamorphes qui est développé et plutôt sympa, même si tout tourne autour d'Avaghar et Kheran, duquel cèdera à l'autre et de comment ils finiront dans le même lit.
Ce n'était pas déplaisant, quand on aime ce genre très descriptif, avec une dose de second degré c'est même sympa d'assister à cet "affrontement" entre ces deux mâles dominants.
J'ai apprécié ma lecture parce que je n'en attendais rien de spécial, donc pas de déception possible et je comprends qu'elle ait utilisé un pseudo car si je l'avais lu comme un nouveau roman de Marie HJ, là j'aurai été déçue.

dimanche 9 février 2020

Mon bilan du cold winter challenge

Le Cold winter challenge organisé depuis déjà pas mal d'année par Margaud c'est le challenge cocooning d'hiver par excellence. Lire au coin du feu sous un plaid avec un chocolat/thé/café chaud...
J'avoue que cette année je l'ai fait sans entrain, à voir si je le refais l'hiver prochain. Il risque d'évoluer, Margaud ayant décidé de passer le relais pour l'organisation.



Pour la magie de Noël, j'ai lu quatre romances M/M, il ne m'en aurait pas fallu plus, l'overdose n'était pas loin.



Dans la catégorie flocon magiques, j'ai lu Félines de Stéphane Servant que j'ai complètement adoré. Je n'ai pas encore écrit ma chronique. Les thèmes de ce roman sont fort et j'ai du mal à trouver les bons mots pour en parler.



Pour marcher dans la neige, en trichant un peu sur le thème (le héros est en fuite à travers les Etats Unis et le côté métamorphe donc animal en lien avec la nature... oui c'est un peu tiré par les cheveux, mais c'est pas grave), j'ai lu les loups de Riverdance tome 1 de HV Gavriel, un quasi coup de coeur.



Et pour terminer avec stalactites ensanglantées, j'ai lu la 7e enquête de Nicolas le Floch, le cadavre anglais de Jean-François Parot.


C'est un tome que j'ai plutôt bien aimée. Disons qu'on est dans la continuité et que cette histoire se lit très bien, sans forcément renouveler la série. On sent bien les prémices de l'affaire du collier, c'est intéressant. Le contexte est toujours aussi riche, le vocabulaire aussi, j'apprend de nouveaux mots à chaque tome. L'intrigue m'a un peu perdue par moment, mais finalement tout s'explique. Par contre la relation entre Nicolas et Aimée traîne en longueur et j'avoue que ça m'agace.

vendredi 31 janvier 2020

#challengefeelgoodsaison2 - le bilan


Le mois de janvier se termine et avec lui deux challenges, le challenge feel good et le cold winter challenge.
Concernant le cold winter challenge, je l'ai fait sans entrain cette année, mais je vous ferai quand même un petit bilan la semaine prochaine.

Le challenge feel good était très sympa et m'a permis de vous proposer du contenu différent, en ne parlant pas que de livres.


Je vous ai d'abord présenté des BD humoristiques, je vous ai parlé de mes infusions préférées pour un petit rituel feel good, je vous ai expliqué ma définition du roman feel good avec quelques romans que j'ai lu l'année dernière, sans oublier ma petite sélection de livre de développement personnel.
J'ai fait un point sur ma pratique de la méditation et pour finir j'ai parlé d'une de mes dernière lectures, le livre de la joie du Dalaï-Lama et Desmond Tutu.

Merci à Sookee pour l'organisation 😀

jeudi 30 janvier 2020

Le livre de la joie - le Dalaï-Lama et Desmond Tutu


Résumé
Sa Sainteté le Dalaï-Lama et l'archevêque Desmond Tutu, deux des plus grands maîtres spirituels de notre temps et dont la joie est contagieuse, se sont réunis en Inde à l'occasion du 80e anniversaire du Dalaï-Lama. Ce livre retranscrit une semaine de dialogue profond, pendant laquelle les deux hommes partagent des anecdotes personnelles et leurs pratiques spirituelles afin d'offrir au monde leur art de la joie face aux grands défis de la vie. Car si le bonheur est souvent considéré comme dépendant de circonstances extérieures, la joie, elle, ne l'est pas. Grâce à cet échange, nous apprenons à construire un bonheur durable dans un monde incertain.

Ce livre est la rencontre de deux personnalités incroyables, deux amis qui ne s'étaient plus revus depuis plusieurs années, deux prix Nobel de la paix, qui vont échanger et partager leur point de vue durant une semaine  sur le thème de la joie.
J'ai trouvé ce livre tout simplement lumineux et inspirant. Une belle leçon de vie ! Il fait réfléchir sur nous-même, sur le monde. Mais il reste très accessible, facile et agréable à lire.
On en apprend plus sur ces deux hommes, sur ce qu'ils ont vécu et aussi sur ce qui les différencie de part leur religion, mais aussi ce qui les rassemble, le partage, des valeurs positives, la compassion, le pardon, la joie...

mardi 28 janvier 2020

Les loups de Riverdance, tome 1 : Lucas - H.V. Gavriel


Lucas a passé toute sa vie à fuir. Il est traqué et vit au jour le jour. Mais il est fatigué de tout ça et rêve de pouvoir enfin se poser. Il croit pouvoir le faire à North Cascades, il a même trouvé un petit ami, ce qu'il n'avait jamais connu, et il y a son amitié avec Léo, qu'il découvre bientôt être un loup garou. Le père de Léo, Marcus est l'alpha de la meute et Lucas tombe amoureux de lui. Mais son passé le rattrape et il ne veut plus fuir, pourra-t'il encore cacher longtemps sa véritable nature ?

Les loups de Riverdance est une saga bit-lit m/m, qui compte cinq tomes. Je voulais la découvrir depuis un moment déjà et je n'ai absolument pas été déçue, j'ai même adoré cette lecture qui s'est révélée très addictive.
C'est la première fois que je lis un roman avec des métamorphes et j'ai bien aimé ce côté meute de loups. Ca m'a donné envie d'en lire d'autres du même genre.

Lucas m'a vraiment plu, un mélange de force et de fragilité. Et Marcus est du genre charismatique. La romance est belle, même si ça prend carrément son temps, un vrai jeu du chat et de la souris. Mais il y a un bon mélange d'action, d'émotion, c'est bien rythmé, avec un bon suspens.
Et j'ai beaucoup aimé Léo aussi, il est jeune et plutôt naïf encore, mais très attachant, donc je suis ravie que le tome suivant soit sur lui.

C'est un beau pavé de plus de 500 pages, mais je l'ai dévoré en quelques jours, l'univers est intéressant, les personnages vraiment sympas.
J'ai bien aimé le style d'écriture, c'était très immersif.
Je suis passée pas loin du coup de coeur et je lirai le tome 2 avec grand plaisir.

lundi 27 janvier 2020

#challengefeelgoodsaison2 - Une pratique positive : la méditation


Aujourd'hui pour le challenge Feel Good, Sookee nous propose de parler d'une pratique positive et ce sera l'occasion pour vous parler méditation.

J'avais écrit un article en juin 2018 où je partageais mes premiers pas dans ce domaine, ainsi que des lectures sur le sujet. Je vous invite à le lire.
Alors 1 an 1/2 plus tard où en suis-je ?

J'ai arrêté de méditer durant quelques mois, j'avais même résilié mon abonnement à petit bambou. J'étais découragée et l'impression de ne pas du tout avancer. Je ne voulais plus y consacrer de temps.
Et puis j'ai eu une période assez pénible avec beaucoup d'angoisses, je ne savais plus quoi faire et j'ai repris à ce moment là et ça m'a fait le plus grand bien.
J'ai réalisé définitivement à quel point la méditation aide vraiment et qu'il faut s'accrocher, j'en ai réellement besoin pour équilibrer mon quotidien et mieux gérer mon stress.

J'ai repris avec petit bambou, j'essaye de méditer au moins 10 à 15 minutes tous les deux jours, plus si je peux.
Par contre j'ai complètement lâché prise sur la position de méditation, maintenant je médite allongée, c'est ce qui me convient le mieux, et si je finis par m'assoupir, tant pis, je ne culpabilise plus à ce propos.
Chaque séance est différente et apporte quelque chose, même si c'est infime, même si on a l'impression d'avoir raté, une idée qu'il faut s’ôter de l'esprit, on ne peut pas rater une méditation, ça n'a pas de sens, on peut avoir des difficultés et ça fait partie du processus.

Pour ceux qui hésiterait, lancez-vous, je vous le conseille, vous n'avez rien à perdre, en plus avec petit bambou c'est vraiment simple, vous êtes guidé et accompagné.

vendredi 24 janvier 2020

[#Weekendà1000] Suivi du week end

Premier week end à mille de 2020, je me motive !
Je ne suis pas du tout sur d'arriver aux mille pages, mais ce n'est pas grave.
Ca débute ce soir à 19h00, jusqu'à dimanche 23h59.

Au programme, mes deux lectures en cours :


Et je compléterai avec des mangas et les lectures éventuelles avec mes enfants.

Je vous propose de m'accompagner tout au long du week end, je viendrai faire des MAJ régulière ici.

Vendredi, 22h00
Je me mets enfin dans mon canapé avec une infusion, un plaid et mes livres 😋

Avant cela j'ai quand même déjà lu avec mes enfants. J'ai entrepris depuis quelques temps de leur lire Harry Potter à l'école des sorciers. Je leur en ai lu 8 pages à voix haute avant qu'ils n'aillent se coucher.
Pour le reste de la soirée, je vais continuer Mathias et j'ai également le manga Éclat(s) d'âme, tome 4.


0h15
Bilan de la soirée, j'ai lu Éclat(s) d'âme, tome 4, un manga qui fait réfléchir et balaie tous les clichés de genre. Il fait 242 pages, puis j'ai lu 40 pages de Mathias de Lily Haime.
Je m'arrête là pour ce soir.
Rendez-vous demain pour la suite.

Bilan provisoire : 290 pages

Samedi, 15h20
Les samedis matins jusqu'en début d'après midi c'est le marathon des activités, celles des enfants et les miennes. L'inconvénient c'est que je suis tout le temps en vadrouille, l'avantage c'est qu'entre deux je peux lire un peu.
J'ai voulu relire une série de manga que j'avais déjà lu il y a longtemps, la série Fake de de Sanami Matoh, sauf que plus ça va, plus je me rends compte que ce n'est pas forcément une bonne idée de vouloir relire de vieilles séries que j'ai aimées. J'ai eu trop de mal à l'apprécier, les dessins ont vieilli, certaines choses me gênent à présent. Bref j'ai laissé tomber au bout de 50 pages.

Pour le reste j'ai lu 20 pages du cadavre anglais la 7e enquête de Nicolas le Floch que j'apprécie.
Je ne sais pas si je pourrais beaucoup lire le reste de l'après midi, le marathon continue avec les devoirs des enfants, le ménage...

20h40
Depuis mon dernier tour par ici, j'ai lu... 0 page. Oups. Je peux déjà dire qu'avec 360 pages au compteur, je n'atteindrai pas les mille.
Je m'y remets à présent, je vais continuer un peu Nicolas le Floch et je finirai la soirée avec Mathias.
En fond sonore j'ai retour vers le futur que mes fils regardent pour le première fois.

0h20
Je m'arrête là pour ce soir après avoir lu 20 pages du tome 7 des enquêtes de Nicolas le Floch, puis 70 pages de Mathias de Lily Haime.

Bilan provisoire : 450 pages

Lundi, 9h50
Je n'ai pas pris le temps de faire de mise à jour ici dimanche. Voici l'heure du bilan de ce week end à mille.
Hier, j'ai lu un peu en fin de matinée, en début d'après midi, puis durant la soirée.
J'ai également partagé une lecture du soir avec mes enfants.

Avec le petit nous avons lu ce très bel album plein de tendresse avec un message très rassurant pour les enfants.


Et avec le grand, un bout d'une encyclopédie sur les chateaux-forts et les chevaliers.
Ce qui m'ajoute avec les deux une quarantaine de page.

Pour le reste :
- 40 pages du cadavre anglais, j'ai dépassé la moitié.
- 65 pages de Mathias, je m'approche de la fin du tome 1 de cette intégrale.

Bilan : 595 pages
Je suis loin des 1000 pages, mais ce n'est pas si mal.

mardi 21 janvier 2020

#challengefeelgoodsaison2 - développement personnel


Voici une nouvelle contribution au challenge feel good chez Bouquinbourg.
Je me suis amusée à parcourir les chroniques que j'ai pu écrire ici sur des livres de développement personnel et voir plusieurs mois ou année après les avoir lus, lesquels m'avaient vraiment marquée, lesquels avaient réellement eu un impact positif sur moi et finalement j'en ai retenu assez peu.

Je vous renvoie vers les chroniques que j'avais écrites pour ces différentes lectures :


http://jelydragon.blogspot.com/2016/11/jarrete-de-raler-christine-lewicki.html

http://jelydragon.blogspot.com/2012/03/eloge-de-la-lenteur-carl-honore.html

http://jelydragon.blogspot.com/2016/10/parler-pour-que-les-enfants-ecoutent.html

http://jelydragon.blogspot.com/2012/02/jai-tout-essaye-isabelle-filliozat.html