vendredi 31 mai 2019

La princesse de Clèves - Claire Bouilhac Catel et Madame de Lafayette


La Princesse de Clèves écrit par Madame de La Fayette en 1678 est un classique que je connaissais bien sur, mais que je n'avais jamais lu. Il a été dans ma wish list à une époque et je l'en avais finalement retiré. J'avoue j'avais des craintes de m'y lancer et de m'ennuyer alors que le thème m'intéressait pourtant.
Quand j'ai su qu'il sortait adapté en roman graphique j'étais très intriguée, je suis allée en librairie le feuilleter et cela m'a vraiment convaincue de le lire. Je ne l'ai pas acheté sur le coup car 25 euros c'est quand même une somme, fort heureusement j'ai eu la bonne surprise de le voir apparaitre dans la liste d'une opération masse critique chez Babelio et j'étais vraiment ravie d'être sélectionnée pour le recevoir.

L'histoire est celle de Mademoiselle de Chartres qui fait son entrée à la cour de France, sous le règne de Henri II. Elle doit bientôt se marier avec le prince de Clèves. Il est amoureux d'elle, mais malheureusement malgré sa bonne volonté, elle ne ressent rien pour lui. Après son mariage, elle tombera amoureuse du duc de Nemours et cet amour est réciproque, mais elle se refuse d'y céder, alors est-ce la passion ou la raison qui l'emportera ?

Cette bande dessinée m'a fait voyager à l'époque de Henri II, y suivre les intrigues de la cour, retrouver des personnages célèbres comme Diane de Poiters, Catherine de Médicis ou Marie Stuart. Et suivre cette histoire d'amour contrariée par les convenances et les mariages arrangés.
Il y a un vrai questionnement sur les tourments de la passion, et sur les choix et sacrifice que l'on fait pour rester maitre de soi.
J'ai beaucoup aimé découvrir cette histoire ainsi, j'ai vraiment apprécié les graphismes et le choix des couleurs, plutôt sobres. J'y suis très sensible car je lis principalement des mangas en noir et blanc et l'explosion de couleurs de certains comics par exemple, me rebute la plupart du temps. Ici cela ne m'a pas gênée, bien au contraire.
Pour moi qui craignait de me plonger dans le roman, c'était vraiment le compromis idéal.

C'est donc une très belle découverte et le travail d'adaptation est vraiment de qualité. J'aime énormément cette nouvelle façon de découvrir des oeuvres classiques autrement.

Merci aux Editions Dargaud et à babelio pour cet envoi.

lundi 27 mai 2019

Deux âmes jumelles - Raj And Co

     

Vous vous demanderez peut être pourquoi il y a deux couvertures si différentes. Et bien la première, à gauche, est celle de la version auto-éditée et l'autre est la version éditée chez Textes Gais qui est sortie tout récemment au début du mois.
Personnellement je préfère la deuxième couverture, c'est pour cela que je l'ai mise ici, mais comme ma version c'est la première car je l'avais acheté en ebook en auto-édition, j'ai choisi de mettre les deux.

Deux âmes jumelles est une romance gay un peu particulière, car elle aborde un thème tabou, celui de l'inceste entre deux frères. Donc si cela vous choque vous pouvez passer votre chemin.
J'ai choisi de lire ce livre, car ce sujet m'intrigue, je ne peux pas dire que je sois vraiment à l'aise avec ça, mais je ne trouve pas que ce soit non plus si choquant tant que tout le monde est consentant. On parle bien ici d'inceste consenti.

Gaël et Ismaël sont jumeaux et ils sont amoureux l'un de l'autre depuis aussi longtemps qu'ils s'en rappellent. Mais si Gaël assume totalement cet amour et souhaite même le revendiquer au grand jour, Ismaël lui ne l'accepte pas et le vit mal. Il a décidé de fuir son frère, malgré les sentiments qu'il lui porte. A la fin du lycée, alors que Gaël pensait qu'ils allaient pouvoir vivre ensemble et ne plus se cacher, Ismaël lui annonce qu'il part faire sa vie loin de lui. Gaël est dévasté et en colère...

J'ai un avis assez mitigé sur ce roman, je l'ai lu très vite car il est court, mais je n'ai pas été convaincue. L'autrice essaye de nous montrer un amour fusionnel et absolu, qui s'élève au dessus des conventions morales, mais je ne suis pas vraiment arrivée à le ressentir, car il y a beaucoup trop de sexe, et pourtant ce n'est pas du tout quelque chose qui me gène habituellement. Du récit ne ressort que le désir qu'ils ont l'un de l'autre et ce que je trouve problématique c'est que c'est la seule façon dont s'exprime leur amour, on ne sent aucune tendresse, aucune affection entre eux.

J'ai eu du mal à m'attacher aux personnages, surtout à Gaël qui est assez dur et blessant avec son frère, je comprends que Ismaël ait voulu le fuir car leur relation est étouffante. Bien sur le fait qu'ils soient frères est problématique, mais même sans ça, je n'ai pas trouvé que leur relation était belle et équilibrée.

A lire si le sujet vous ne vous rebute pas et si vous ne craignez pas l'overdose de sexe. Sinon passez votre chemin.


vendredi 24 mai 2019

[Challenge] Semaine à lire


Est-ce que vous connaissez le week end à mille ? C'est un challenge qui revient plusieurs fois par an et qui consiste lire mille pages sur un week end. Je n'y ai jamais participé parce que ce n'est pas un objectif atteignable pour moi, à moins de se limiter à des BD ou des mangas, mais je n'ai jamais eu l'envie de ne lire que ça durant tout un week end.
Parfois il y a des week end à lire où le principe est le même sauf qu'on choisi soit même le nombre de pages que l'on souhaite lire, mais je n'ai jamais tenté non plus, soit je n'avais pas envie, soit pas dispo à ce moment là.
Et pour finir il y a les semaines à lire, organisées deux ou trois fois par an, une semaine entière de lecture où l'on fixe soit même le nombre de pages que l'on souhaite atteindre et pour une fois j'ai envie d'y participer :)

Cela commence ce soir à 19h00 et se terminera vendredi prochain à 23h59 et je me fixe un objectif de 1200 pages.

Et voici ma PAL spéciale semaine à lire, avec tout d'abord mes 3 lectures en cours que je compte finir :



2 romans qui me permettront de boucler mon challenge du printemps :



Et je complète avec une petite sélection de BD et manga :




Alors prêt à relever le défi ? ;)

jeudi 23 mai 2019

Engrenage - Anna Martin


J'ai découvert la plume de Anna Martin très récemment avec Au delà des apparences que j'ai beaucoup aimé. Je ne pensais pas relire aussi vite un roman de cette autrice, mais celui-ci collait parfaitement avec une des consignes de mon challenge du printemps, à savoir une couverture verte.

Nous allons suivre deux histoires d'amour en parallèle, d'un côté James qui est en terminale rencontre Dylan alors qu'il vient de tomber en panne avec son pick-up. C'est Dylan qui vient le remorquer et va s'occuper des réparations. Pour James c'est sa première histoire d'amour et Dylan semble le petit ami idéal.
Mark est enseignant, père célibataire de deux adolescents. Ces dernières années, il s'est contenté de coups d'un soir afin de ne pas chambouler l'équilibre familial. Il pensait que ce serait pareil avec Steve, rencontré dans un bar, mais ils décident de se revoir et devront bien finir par s'avouer qu'il y a plus que juste du sexe entre eux. Steve est également le père adoptif d'un jeune garçon ayant eu pas mal de problèmes durant l'adolescence, ils ont donc plus de points communs qu'ils ne le croyaient au départ.

On apprend très vite (ce n'est pas un spoiler), que Mark est le père de James et Steve le père adoptif de Dylan. Et lorsque la vérité sur ces deux relations naissantes sera connue de tout le monde, les problèmes ne seront pas loin.

Engrenage c'est une romance m/m contemporaine comme j'aime de plus en plus en lire et que j'ai beaucoup apprécié. James et Dylan sont hyper attachants et j'ai adoré leur histoire. Il y a beaucoup de douceur, de tendresse et de respect entre eux.
Pour Mark et Steve, j'ai trouvé très bien d'avoir une romance entre deux hommes dans la quarantaine, ça n'arrive pas si souvent. Leur histoire est complètement différente ont sent ce côté très masculin, avec prédominance du sexe et du mal à afficher leurs sentiments. Ils trainent tous les deux les blessures liées à leur vécu et à leurs ex. J'ai trouvé cette partie forcément moins romantique mais certainement plus réaliste et ça m'a plu, ça change.

Tout comme dans Au delà des apparences j'ai aimé les personnages créés par Anna Martin et ses histoires douces et belles. Je suis conquise et j'en lirai d'autres.



lundi 20 mai 2019

ABC illustré 2019 #3

Voici 3 nouvelles lectures pour mon challenge ABC illustré.


Angélique, tome 2 - Olivier Milhaud et Dara

Ce manga reprend l'histoire de Angélique, la célèbre marquise des anges et est l'adaptation du roman de Anne Golon. J'avais bien aimé le tome 1 et ce tome 2 commençait à prendre sérieusement la poussière dans ma PAL.
Ce tome tout comme le premier est intéressant pour son contexte historique, nous sommes au début du règne de Louis XIV et les tensions sont encore vives entre catholiques et protestants, Angélique qui devient adolescente n'a connu que la vie à la campagne, mais il va bientôt être temps pour elle de quitter cela.
J'avoue que je me suis ennuyée, il faut dire que j'ai vu les films à maintes reprises (même si ça date) et lu les romans également, donc il n'y a pas vraiment de surprise. De plus ce manga adpate la nouvelle version d'Angélique, que Anne Golon avait commencé à retravailler et enrichir avant sa mort et je trouve cette partie sur l'enfance d'Angélique trop longue.
Cela reste quand même une adaptation de qualité, mais je ne pense pas continuer, d'autant plus que la série est interrompue après le tome 3.




Dans la combi de Thomas Pesquet - Marion Montaigne

Tout le monde ou presque connait Thomas Pesquet. La conquête spatiale ce n'est pas un sujet qui me passionne, mais j'avais justement envie d'en savoir plus.
Cette BD est une autobiographie de Thomas Pesquet, qui nous raconte avec beaucoup d'humour son parcours, sa formation et son séjour dans l'espace.
Ce fut une lecture très enrichissante où j'ai vraiment appris plein de choses et en même temps c'est tellement drôle.
Une lecture passionnante, vraiment intelligente et bourrée d'humour, ne passez pas à côté !




Astérix, tome 2 : La serpe d'or - René Goscinny et Albert Uderzo

2e tome des célèbres aventures d'Asterix et Obelix. Dans celui-ci, nos amis sont à la recherche d'une serpe d'or pour Panoramix le druide. Mais le principal marchand, cousin d'Obélix a mystérieusement disparu...
J'avoue m'être un peu ennuyée avec ce second tome et j'hésite à continuer. Ce n'est pas tellement mon genre d'humour finalement. Je suis tout de même contente de l'avoir lu pour ma culture personnelle, car cela reste bien évidemment un grand classique de la BD.

mardi 14 mai 2019

Seconde chance - F. V. Estyer



Je voulais découvrir la plume de F. V. Estyer, une autrice française qui écrit des romances M/M et j'avais ce titre dans ma liseuse depuis quelques semaines à la suite d'une promo (je vous ai déjà dit que la liseuse c'était la malédiction de la PAL ?). J'avoue que je l'avais un peu oublié, mais j'étais à la recherche d'un roman avec un titre en vert pour mon challenge du printemps (et ce n'est pas si facile à trouver).

Adrian et Liam étaient inséparables.
Deux amis devenus amants, jusqu'à ce qu'un beau jour, Adrian disparaisse, laissant le cœur de Liam en miettes....
Les années passent mais la douleur persiste.
Lorsqu'un soir, sept ans plus tard, Adrian refait surface, Liam n'en croit pas ses yeux.
Et surtout, il lui en veut.
Parviendront-ils à se retrouver ? À s'expliquer ?
Cette soirée leur permettra-t-elle de prendre un nouveau départ ?
Liam lui laissera-t-il une seconde chance ?


Voici une petite romance m/m, très courte, assez classique dans sa trame et donc sans réelle surprise, mais qui fait parfaitement son job et a fait battre mon petit coeur, je suis vraiment friande de ce genre d'histoires.
C'était prévisible, mais j'ai aimé Liam qui a le coeur brisé, je l'ai trouvé attachant. On découvre Adrian au fur et à mesure, notamment grâce à des flash back et on attend bien sur de savoir pourquoi il est parti 7 ans plut tôt.

Ce qu'on peut reprocher à cette lecture est du à son format court, tout est peu développé, les retrouvailles vont trop vite et ça s'arrête alors que ce n'est finalement que le début de leur histoire.
Mais comme je l'ai dit quand on sait à quoi s'attendre, c'est une lecture sympa et c'est plutôt bien écrit. J'ai passé un très bon moment et je compte bien lire d'autres titres de l'autrice.


vendredi 10 mai 2019

Sortie des sables - Victoriane Vadi


J'ai acheté ce roman au salon du livre à Paris, ce n'était pas une nouveauté, mais il sortait pour l'occasion en version semi-poche, ce qui rendait son prix plus attractif. J'ai été attiré par son résumé et l'envie de m'essayer à la romance m/m dans un univers fantasy. Je regrette par contre de n'avoir pas pu le faire dédicacer car la file d'attente était trop longue. J'espère avoir une autre occasion...

L'histoire est celle d'Aspel, un jeune garçon vivant avec sa famille. A la mort de son père, les créanciers menacent de tout leur prendre, les jetant dehors pour une vie de misère avec ses frères et soeurs. Il décide alors de se sacrifier et de se vendre comme esclave, jeune et robuste il ira travailler jusqu'à l'épuisement dans des mines. Mais les routes avant d'y arriver sont longues et amènent aux portes du Désert Nébether, peuplé de mauvais esprits et de djinn et où la magie ancienne a encore cours. Alors qu'une menace semble peser sur le convoi des esclavagistes, le chemin d'Aspel croisera celui de Menât, l'envoûtant guerrier du désert.

J'ai adoré cette lecture, qui a frôlé le coup de coeur. La grande richesse de ce roman c'est son incroyable univers fantasy, mêlant magie ancienne, esprits, sorciers, guerriers protecteurs, cité et trésors enfouis...
La majeure partie de l'histoire se déroule dans le désert, lui conférant une ambiance mille et une nuit totalement envoûtante. J'ai vraiment été embarquée, même si malheureusement, et c'est son seul défaut, ce livre est bien trop court (moins de 200 pages), alors que franchement il y a de quoi écrire toute une saga avec un univers aussi riche.

J'ai vraiment aimé les personnages, même si le récit court ne permet pas de les développer autant qu'ils le méritent. J'ai adoré Aspel, ce garçon prêt à se sacrifier pour sa famille. Mais dont la rencontre avec Ménat va changer le destin. J'ai beaucoup aimé son évolution, sa relation avec Ménat qui va l'initier à la magie du désert.
J'ai aimé Ménat, cette force tranquille qui contraste avec cette passion qu'il contient, c'est vraiment un personnage intéressant et sur lequel j'aurai aimé en savoir encore plus.
Et leur relation est si belle, pleine d'amour, de respect et de sensualité.

Vous l'aurez compris j'ai vraiment adoré cette romance et cet univers totalement envoûtant. Seul bémol qui fait que je n'ai que frôlé le coup de coeur, c'est trop court !
Je lirai d'autres titres de Victorianne Vadi qui est rentré dans la listes des auteurs que je compte suivre de prêt.

mardi 7 mai 2019

Happy Birthday to me ^^


Je viens de fêter mes 42 ans, et même si j'ai toujours du mal à me faire à l'idée que j'ai passé la quarantaine, ça ne change pas vraiment grand chose. Je n'ai pas eu envie d'organiser un grand truc, juste un repas en tout petit comité avec la famille proche. C'est surtout le prétexte pour se faire offrir des livres ;)

Je viens aussi de me rendre compte qu'en juillet mon blog va fêter ses 10 ans O_o

En avril pour le challenge des douze thèmes, il fallait lire un livre qui prenait la poussières dans notre PAL depuis trop longtemps, en rapport avec le grand ménage du printemps. J'avais opté pour un livre dans ma PAL depuis au moins 15 ans, peut être même plus et lorsque j'ai commencé à le lire je me suis rendue compte qu'il ne m'intéressait absolument pas, en plus c'était le troisième tome d'une série et comment dire qu'après tant d'années je n'étais pas dedans du tout.
Mes goûts ayant forcément évolué en 15 ans, j'en ai profité pour faire un grand tri et virer tout ce qui était là depuis trop longtemps et ne me faisait plus du tout envie, dont certaines séries entières de manga que je pensais relire. Le thème ménage de printemps à pris tout son sens.

Ma PAL a ainsi fondu et ça fait du bien, même si elle reste démesurée on est bien d'accord ^^;
Je suis descendue dans les 360 (j'étais à plus de 500 à une époque pas si lointaine).
Et puis avoir une liseuse ça à un effet boosteur de PAL dévastateur, car il y a souvent des promos, voir même parfois des ebooks gratuits et c'est difficile de ne pas craquer. Et quand je dis gratuit, j'entends gratuit légalement, je me refuse à pirater les livres !

Ma liseuse a été l'un des meilleurs achats que j'ai fait en 2018, j'en suis ravie et comme je l'ai acheté d'occas sur le bon coin, je l'ai payée une bouchée de pain et je m'en sers beaucoup. Même si j'ai toujours plaisir à acheter des livres papiers et trainer en librairie.

lundi 6 mai 2019

#gaymers, tome 1 : Status update - Annabeth Albert


Adrian est concepteur de jeu vidéo et adore son boulot, même si ce n'est pas du goût de sa famille qui le voit toujours comme un gosse trop porté sur les jeux vidéos, et gay de surcroit. Côté coeur c'est un adepte des relations à distance, ce qui lui permet surtout de ne pas trop s'investir. Mais sa dernière histoire vire au désastre et il se retrouve seul, dehors sur un terrain de camping enneigé, loin de chez lui et sans ses affaires.
Juste à côté, Noah dans son camping car s'est coupé du monde pour finir d'écrire un livre pour son boulot. Il est géoarchéologue pour une des universités catholiques les plus conservatrices du pays. Mais il ne peut tout de même pas laisser Adrian mourir de froid devant sa porte, même si l'intrusion de celui-ci le perturbe carrément...

Voici une petite romance m/m, le genre de romance douce et tendre, qui ne réserve pas de grosses surprises et met les neurones au repos, mais se déguste comme un bonbon.
C'est une belle histoire, qui aborde tout de même des thèmes importants comme les relations familiales souvent complexes, l'homosexualité (évidemment), comment concilier cela avec la religion et tout simplement s'accepter.

Adrian et Noah sont craquants et attachants et j'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, à classer dans la catégorie doudou.

jeudi 2 mai 2019

Skam France saison 4, Skam Espagne et Druck

Il y a un mois environ, je vous parlais de la série SKAM pour laquelle j'ai eu un coup de coeur. A l'origine une série norvégienne en 4 saisons qui a été adapté dans plusieurs pays.
La version française m'a beaucoup plu, j'ai bien aimé les deux premières saisons et adoré la saison 3 où l'on suivait l'histoire d'amour de Lucas et Elliot. Au thème de l'homosexualité, s'ajoutait également celui des troubles mentaux avec la bipolarité de l'un des personnages, ce qui donnait une saison 3 vraiment prenante et touchante à laquelle a succédé la saison 4, toujours en cours de diffusion, et qui s'intéresse cette fois-ci à Imane une jeune fille noire et musulmane et ce qu'elle vit au quotidien, ainsi que ces interrogations sur sa foi alors qu'elle tombe amoureuse pour la première fois.

Je dois malheureusement dire que cette saison 4 me déçoit un peu, c'est lent et ça manque de rythme, on ne voit presque plus les garçons, je veux bien que maintenant Imane soit au coeur du récit, mais j'aurai aimé plus d'équilibre, c'était le cas dans la saison 3 je trouve.
Et autant j'ai totalement adoré Youssef dans la version norvégienne et sa relation avec Sana (Imane dans la VF) qui était juste magnifique avec des échanges passionnants sur la religion, autant j'ai un peu de mal avec Sofiane (l'équivalent français de Youssef), car on veut tellement nous le présenter comme le garçon parfait que ça en devient un peu lourd.


Sana et Youssef dans la version norvégienne deviennent...


Imane et Sofiane dans la version française


En parallèle, la diffusion est en cours également pour la version espagnole et même si je ne la suis pas, je me tiens au courant et ils ont fait preuve d'originalité en remplaçant le couple gay par un couple lesbien ce qui est je trouve une excellente idée. Effectivement quelle est l'utilité de faire 10 remakes identiques...

Mais en ce moment mon coeur bat surtout pour Druck, la version allemande. Dans la saison 3 nous suivons Matteo et David, et David vient d'avouer être transgenre. L'acteur lui-même est transgenre et même si je le savais, je ne me doutais pas un instant que cela serait intégré dans l'histoire. Et la scène de son coming out à Matteo est si authentique, j'ai adoré.
Merci à Druck d'aborder ce thème d'une si belle façon.

Matteo et David

Si le sujet vous intéresse, voici une vidéo interview de Lukas Alexander, l'acteur qui joue David :
Typical questions to transgender people : Interview with Lukas Alexander