mercredi 27 mars 2019

ABC illustré 2019 #2

J'avance tranquillement dans mon challenge ABC illustré de 2019. Voici 2 nouvelles lectures.

Astérix, tome 1 : Astérix le gaulois de René Goscinny et Albert Uderzo


Est-il nécessaire de présenter cette bande dessinée ?
Il y a quelques mois nous avons emmené les enfants pour la première fois au Parc Astérix et ce fut vraiment une très chouette journée, qui m'a donné envie de lire les aventures d'Astérix et Obélix. Car même si j'ai dû en lire quelques tomes lorsque j'étais enfant, je ne me suis jamais vraiment plongée dedans.
Ce premier tome pose les bases de l'histoire que l'on connait tous, les irréductibles gaulois face aux envahisseurs romains qui tenteront de capturer Panoramix le druide afin de percer le secret de la potion magique.
Les dessins font assez vieillots et l'intrigue ne réserve pas vraiment de surprise, mais c'est drôle et j'ai vraiment aimé me plonger dans ce grand classique de la BD.
Je compte bien continuer.

Les vieux fourneaux, tome 1 : Ceux qui restent de Wilfrid Lupano et Paul Cauuet



J'ai beaucoup entendu parler de cette BD et le tome 1 était à disposition dans la bibliothèque de mon chéri. L'histoire de ces 3 septuagénaires, syndicalistes dans l'âme et casse pieds de première m'a bien fait rire. Il y a des répliques bien sentis qui font mouche. C'est original et ça change vraiment.
J'aimerai bien voir le film à l'occasion, car il y a une belle brochette d'acteurs. Par contre je ne sais vraiment pas si je lirai la suite, car même si j'ai apprécié cette lecture, ce n'est pas tellement mon style habituel et ma PAL BD/manga déborde tellement qu'il faut faire des choix.

lundi 25 mars 2019

Totally Nuts - Cha Raev



Buster est un sale con. C’est un fait avéré et l’accident de parachute qui l’a cloué en fauteuil roulant n’a pas contribué à adoucir son caractère d’ours mal léché. Sans même s’en rendre compte, il tient tout le monde à distance. Jusqu’au jour où un géant blond débarque avec son équipe de rugby dans le pub de Buster. Nuts, lui, se fiche complètement des défenses érigées par l’irascible cuisinier. Toute la question est de savoir si ce dernier acceptera de se laisser attraper aussi facilement.

Pour le challenge des douze thèmes du mois de mars le thème était « Masterchef » et il fallait trouver un livre où il est question de nourriture ou d'un métier en rapport avec l'alimentaire. Et ce ne fut pas simple, certainement le thème qui m'a donné le plus de fil à retordre cette année (quoique la montagne en février, c'était pas mal aussi). En farfouillant dans ma wish list, J'ai finalement trouvé ce titre, Totally nuts. L'histoire se déroule en Angleterre et Buster tient un pub où il fait la cuisine. Il n'avait déjà pas bon caractère avant son accident, mais depuis c'est pire ! Mais cela ne semble pas vouloir arrêter Nuts, tombé amoureux du fish and ships préparé par Buster, il a décidé d'épouser la cuisinière, lorsqu'il constate que la cuisinière est un cuisinier, cela lui convient encore mieux...
Mais Buster lui donnera bien du fil à retordre.

Voici une petite romance m/m toute simple qui aborde également le thème du handicap. Malheureusement je n'ai pas accroché. Je n'ai pas réussi à m'attacher à Buster et Nuts et l'histoire m'a laissé assez indifférente, je n'ai pas ressenti d'émotions particulières et je me suis même ennuyée.
Pourtant les critiques sur livraddict sont bonnes, donc c'est tout simplement que ça ne l'a pas fait avec moi.

jeudi 21 mars 2019

Mon salon du livre 2019

Samedi je suis allée au salon du livre de Paris, je n'y étais pas allée depuis un paquet d'année. 
Ce fut une véritable journée marathon, levée à 5h30 et retour à la maison à 23h00, avec 4h de train et la foule à affronter, le tout chargée de livres, mes épaules s'en rappellent encore.

Mais j'ai passé une chouette journée et j'ai ramené 11 dédicaces ! C'est un beau bilan je trouve.
La veille au soir ce fut le grand brainstorming savoir quels livres déjà en ma possession j'allais emmener pour des dédicaces, je ne voulais pas trop me charger du départ, sachant que j'avais des précommandes à récupérer sur place et d'autres achat prévus (pourquoi c'est si lourd les livres ?!), j'ai dû faire des choix déchirants pour la survie de mon dos ^^
J'y suis allée avec ma maman qui lit principalement des thriller et de la science fiction et qui a bien apprécié notre petite virée également. Moi j'étais surtout axée sur l'imaginaire et la romance mm.

J'ai bien dû passer la moitié de la journée sur le stand de mxm Bookmark et je suis trop contente, de mes achats, mais aussi des auteurs que j'ai rencontrés. Même si je n'ai pas pu voir Faith Kean, il y avait trop de monde, j'ai capitulé.
Par contre avec mon sens de l'orientation désastreux, j'ai tourné en rond plusieurs fois pour trouver certains stands. Mais je garderai un bon souvenir de cette journée.

Je vous montre mes achats et les livres que j'ai fait dédicacer ?
C'est parti.

Chez Mxm Bookmark :
- Au delà des apparences de Anna Martin, c'était une avant première il n'est pas encore sorti (dédicacé)
- Clair Obscur de Lily Haime, je l'ai déjà lu en audiobook et en ebook, mais j'aime ce roman d'amour donc je le voulais en version papier, c'est un semi-poche.
- Sortie des sables de Victorianne Vadi (j'ai loupé la dédicace, elle était avec Faith Kean)
- Les Chroniques de Ren, tome 1 : Prisonnier de Faith Kean (j'ai loupé la dédicace, il y avait trop de monde)
- Quand la nuit tombera de Reru (dommage elle dédicaçait trop tard, j'ai pas voulu prendre le risque de louper mon train)
- Rien de spécial de Jay Northcote (achat impulsif non prémédité, je me suis dit que je n'étais plus à un prêt ^^)
- Changer de bord de Candice Ulrik, , c'était une avant première il n'est pas encore sorti (dédicacé)
- Les fragments d'éternité, tome 1 : Paris, 1899 de Séverine Mikan (dédicacé)
- La ballade du roi et de son chevalier, tome 1 : Le grand fracas de Camille Wright (dédicacé)





Chez mxm Bookmark, j'ai également craqué sur des mugs. Celui en avant première du prochain roman de Rohan Lockhart, chroniques d'un shinigami ordinaire tome 1 (la version illustrée sort en autoédité en mai et ensuite il sera chez mxm Bookmark sans les illustrations cet été) et un mug de Lily Haime



Chez Milady :
- Prince captif, intégrale de C. S. Pacat (je n'avais pas prévu de l'acheter mais je suis tombée dessus par hasard, et mes mains l'ont pris malgré moi, en vrai j'ai même crié quand je l'ai vu ;))
- Smoke & Mirrors, tome 1 : La cité des mirages de Lily Haime et Rohan Lockhart (dédicacé par Rohan Lockhart et j'espère rajouter la dédicace de Lily Haime à Japan Expo).









Editions Lynks :
- Le Garçon & la Ville qui ne souriait plus de David Bry (dédicacé)










Aux Editions du Chat noir :
- La fille qui tressait les nuages de Céline Chevet, finaliste du PLIB (dédicacé)










Et un seul manga, chez Akata : Celle que je suis, tome 2.
Parce qu'il vient tout juste de sortir et que j'ai ADORE le tome 1.










Et voici les 4 titres que j'avais déjà en ma possession et que j'avais emmené pour dédicaces :
- Comment le dire à la nuit de Vincent Tassy, qu'on m'a offert à Noël et qui est finaliste du PLIB.
- Teamplay de Rohan Lockart, ma première lecture de cet auteur que j'ai énormément aimé.
- Le passageur, tome 1 : Le coq et l'enfant de Mel Andoryss, un titre présélectionné pour le PLIB une très bonne lecture. Et l'autrice m'a confirmée la sortie du tome 2 pour le 5 mai, excellente nouvelle !
- Mousseline la sérieuse de Sylvie Yvert, une biographie de la fille de Marie-Antoinette et Louis XVI qui m'avait passionnée.



vendredi 15 mars 2019

Le faire ou mourir - Claire-Lise Marguier


Vus de l'extérieur, ils faisaient plutôt peur, ceux de la bande à Samy, avec leurs coupes de cheveux étranges, leurs vêtements noirs, leurs piercings... Mais le jour où les skateurs s'en sont pris au nouveau du collège, Dam, avec son physique de frite molle, c'est Samy qui s'est interposé et lui a sauvé la mise. Et c'est comme ça qu'ils se sont rencontrés, et que l'histoire a commencé. Samy a essuyé le sang qui coulait de la tempe de Dam, avec sa manche noire.
C'était la première fois que quelqu'un le touchait avec autant de douceur...


J'ai reçu ce livre en cadeau à Noël, il me faisait très envie et en même temps j'avais un peu peur de le lire. Je me suis jetée dessus et je l'ai dévoré le jour de Noël. C'est une lecture courte et addictive.
Tout d'abord, j'ai complètement craqué sur cette couverture, je suis vraiment fan. Quant au contenu, bon sang quelle claque ! Ce n'était peut être pas une bonne idée de le lire à Noël car ce livre est dur, c'est un coup de poing en pleine face, un livre marquant, pas très joyeux pour un 25 décembre.

C'est un récit d'adolescence tellement poignant, alors certes il y a une histoire d'amour entre deux garçons, mais en fait ça aurait pu être une fille et un garçon ça aurait été pareil, le thème c'est plutôt le mal être de Dam et sa relation avec ses parents. Comment des parents en arrivent par leur comportement à détruire leur enfant, c'est effrayant. On ne parle pas de violence physiques ici, mais de violences morales, à se demander si ce n'est pas pire. C'est sombre, c'est dur, c'est révoltant et bouleversant. Et au milieu de toute cette noirceur, la naissance d'un amour, une lumière à laquelle se raccrocher.

Je recommande vraiment ce livre qui aborde des thèmes très importants.

Une fois n'est pas coutume, je vais parler de la fin du roman, donc ATTENTION SPOILER !

Ne lisez pas la suite si vous comptez lire ce roman un jour.
J'ai malgré tout été déçue par la fin. En fait l'auteur nous propose deux fins différentes et on ne sait pas laquelle est la vraie et laquelle n'est qu'un rêve. Mais malheureusement après avoir vibré tout au long de ma lecture, je n'ai aimé aucune de ces deux fins.
La première fini mal, mais vraiment très très mal. Et ça va tellement loin que j'ai eu du mal à trouver cela totalement crédible. La seconde fini bien, mais bien genre le pays des bisounours et du coup la encore ça manquait de crédibilité.
La première fin est choquante et marquante et la deuxième adoucît nos coeurs meurtris, mais j'aurais aimé plus de mesure, dans les deux cas on tombe dans les deux extrèmes opposés et j'ai terminé ma lecture plutôt frustrée.

jeudi 14 mars 2019

[#PLIB2019] les finalistes

Les 5 titres finalistes du PLIB 2019 ont été annoncés samedi dernier. Les voici :



Je suis assez surprise de certains résultats, mais je lirai cette sélection avec grand plaisir.

Sur les cinq, je n'en ai lu qu'un pour l'instant, Rouille de Floriane Soulas et j'en garde un souvenir plutôt mitigé.

Comment le dire à la nuit de Vincent Tassy est dans ma PAL depuis Noël et sera le prochain que je lirai. Je suis très intriguée par ce roman, qui était dans ma sélection des 5 finalistes.

Puis je lirai la fille qui tressait les nuages de Céline Chevet qui me tente beaucoup et qui était également dans ma sélection. Je ne l'ai pas encore en ma possession car j'attends de l'acheter ce week end au salon du livre et le faire dédicacer.

Les deux derniers n'étaient pas dans ma sélection, mais je découvrirai avec plaisir la plume de Cindy Van Wilder dont je n'ai encore rien lu, avec Terre de Brume.
Par contre j'avoue que le dieu oiseau de Aurélie Wellenstein me fait un peu peur de par ses thématiques (cannibalisme, meutre, viol...) et sa violence. Je vais essayer de m'y plonger sans trop d'a priori et on verra ce que ça donne.

La date limite pour les lire est fixé au 15 septembre.

mardi 12 mars 2019

Fierté, tome 1 : En mâle de toi et tome 2 : Coming out - Sarina Bowen et Elle Kennedy


Jamie n’a jamais compris pourquoi Wes, son meilleur pote, a cessé de donner signe de vie l’année de leurs dix-sept ans, après cette soirée à deux un peu limite, certes, mais trop arrosée pour être prise au sérieux… Cinq ans plus tard, leurs chemins se croisent de nouveau à l’occasion d’une compétition de hockey. Jamie reproche à Wes son long silence. Wes explique alors qu’il est gay. Un aveu qui risque bien de faire vaciller leur lutte sur la glace et, surtout, leurs existences…

Cette saga en 2 tomes est un de mes coups de coeur de fin 2018. Un romance MM dans le milieu du hockey sur glace et je peux vous dire que Wes et Jamie sont devenus l'un des mes couples préférés.
Dans le tome 1 on assiste à la naissance de leur amour, qui n'aura rien d'évident au départ car même si Wes est amoureux de Jamie depuis l'adolescence, Jamie quand à lui se considère comme hétéro et ne s'est jamais vraiment posé de questions sur son orientation sexuelle.
Dans le tome 2, leur couple sera mis à rude épreuve, car Wes devenu hockeyeur professionnel refuse de faire son coming out de peur de compromettre sa carrière. Jamie aura de plus en plus de mal à n'être que le coloc de Wes au yeux des autres.

J'ai ADORE ces 2 tomes que j'ai dévoré en à peine 3 jours, je n'avais pas prévu de les enchaîner, mais une fois fermé le tome 1, je n'ai rien pu faire d'autre que me précipiter sur le 2 (et rien que pour ça je suis contente d'avoir à présent  une liseuse qui permet les achats compulsifs immédiats à n'importe quelle heure ;))

Wes et Jamie sont hyper attachants, je les ai adoré tous les deux, leur relation est belle, forte et intense, c'est mega torride, mais pour moi ce n'était pas trop. Bien dosé entre intensité et émotion, avec aussi de l'humour et de la tendresse.
Leur histoire est loin d'être simple et leur couple aura des hauts et des bas.
J'ai adoré que l'on suive à la fois la naissance de leur couple, puis les débuts de leur vie commune. Et l'univers du hockey m'a beaucoup plu. J'ai aimé aussi les personnages secondaires, comme la famille de Jamie, haute en couleur, qui apporte un vrai plus à l'histoire.
Chose rare j'ai même encore plus aimé le tome 2 que le tome 1.
C'était vraiment une lecture addictive et un gros coup de coeur !
Après avoir terminé ces 2 tomes, j'ai continué pendant plusieurs jours à relire certains passages, j'avais vraiment du mal à les quitter.
Un petit bijou de romance qui m'a transportée.

mercredi 6 mars 2019

Boy Erased - Garrard Conley


Garrard Conley est américain, à 19 ans ses parents découvrent son homosexualité et pour eux, chrétiens ultra-conservateurs, ce n'est pas acceptable, leur fils doit être "guéri". Ils l'envoient dans un centre de "conversion".
Ce livre est une autobiographie, aujourd'hui Garrard Conley à la trentaine et il milite contre ces centres de conversion. Il nous raconte dans ce livre son parcours d'adolescent, ses débuts à la fac, jusqu'à ce que ses parents apprennent son homosexualité, puis son séjour dans ce centre et comment il en est sorti.

C'était une lecture vraiment édifiante. Je ne savais même pas que ce genre de centre existait et, encore pire, que ça existe toujours !
La question religieuse est très présente et permet de comprendre les mécanismes qui font qu'on en arrive là. Quand la religion prend toute la place et dicte toutes nos actions et nos pensées, comment trouver sa place lorsque Dieu n'accepte pas ce que l'on est ?
Cet aspect là est vraiment glaçant, la bible pris au pied de la lettre et la menace de l'Enfer pour chaque écart de conduite.
Tout est d'autant plus frappant que c'est une histoire vraie.

Dans ce centre ex-gay, c'est tout simplement de la torture mentale, un lavage de cerveau abrutissant basé sur la culpabilité. Le titre prend tout son sens, Boy Erased soit le garçon effacé. Effacer sa véritable personnalité pour se couler dans le moule de ce que la communauté attend. Ne plus penser par soi-même...

C'est une lecture nécessaire afin d'ouvrir les yeux sur ces sujets et même si j'ai trouvé quelques longueurs, je suis très contente de l'avoir faite.
Ce livre a été adapté en film, celui-ci sortira en France à la fin du mois, avec notamment Nicole Kidman et Russel Crowe dans le rôle des parents.




Je l'ai reçu le cadre d'une opération Masse critique chez Babelio, merci à eux et merci aux Editions Autrement pour l'envoi.

vendredi 1 mars 2019

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers - Benjamin Alire Saenz


Derrière ce titre un peu mystérieux se cache un fabuleux roman jeunesse de chez PKJ. Enfin quand je dis jeunesse, c'est plutôt pour les ados. Dans tous les cas, ce n'est pas un livre de philo. Quoique, il est tellement riche, profond, et merveilleusement beau, que si en fait, d'une certaine façon ^^

Nous sommes dans les années 80 et nous suivons Aristote, que tout le monde appelle Ari, il a 15 ans et c'est un adolescent en colère et renfermé. Son frère est en prison et ses parents ne veulent pas en parler, son père est traumatisé par la guerre, mais il ne veut pas en parler... Ca fait beaucoup de non-dits.
Dante lui est un jeune garçon expansif et drôle. A priori ces deux là n'ont pas grand chose en commun et pourtant, ils vont créer une merveilleuse et profonde amitié.
Mais avoir 15 ans quand on est tourmenté comme Ari ou en plein questionnement existentiel comme Dante, ce n'est vraiment pas de tout repos.

Dans ce roman on suit les pensées de Ari, nous sommes dans sa tête et c'est merveilleusement bien écrit, bien pensé et raconté. C'est riche et profond, c'est beau et poétique. Vous l'aurez compris j'ai été conquise par ce roman, qui parle d'amitié, d'amour, de la famille, de la complexité des sentiments et de l'adolescence.
Aristote et Dante sont des personnages si attachants, je les ai tellement aimés. Souvent dans les histoires d'ado, les parents sont soient inexistants, soit pénibles et là ce n'est vraiment pas le cas et ça apporte beaucoup à cette si belle histoire.

Un roman d'une justesse étonnante et bourré d'émotion, à lire et à relire.