jeudi 29 décembre 2016

Flocons d'amour de Lauren Myracle, John Green, Maureen Johnson


Trois auteurs pour un roman, c'est l'originalité de ce livre qui contient 3 histoires de trois plumes différentes, se déroulant en parallèle et se croisant lors d'une nuit de Noël mouvementée.

Alors qu'elle devait passer le réveillon avec son petit ami, Jubilé (oui c'est bien son prénom) doit partir précipitamment chez ses grands parents et voit son train bloqué par une tempête de neige à Gracetown, un village perdu au milieu de nul part.
Elle trouvera refuge dans un café, elle, ainsi qu'une équipe entière de pom-pom girl qui vient enflammer les esprits des garçons du coin. Le réveillon s'annonce tumultueux.

Flocons d'amour est une romance jeunesse plutôt sympathique a lire en période de Noël. Ce n'est ni très bon, ni très original, mais une lecture détente. j'ai apprécié l'humour, ainsi que suivre ces histoires qui se recoupent.
Je ne connaissais aucun des auteurs avant, même si je sais que John Green est assez réputé notamment avec son roman nos étoiles contraires (qui ne me tente pas vraiment).

J'ai lu ce roman pour mon cold winter challenge et il a parfaitement rempli son contrat de lecture de Noël, même si il sera aussi très vite oublié.

mardi 27 décembre 2016

A picture, an hour for Christmas

Le challenge il était 4 fois Noël de Samarian et Chicky Poo nous propose aujourd'hui un défi photo qui consistait à prendre une photo toutes les heures du 25 décembre. L’occasion de revenir en images sur les préparatifs et le déroulement de Noël chez nous !

Je vous propose donc mon 25 décembre en image, je dois dire que j'ai beaucoup aimé faire ce défi.

9h00 : au réveil, le grand déballage bien sur.



10h00 : un bon petit déjeuner en famille.


11h00 : pendant que les enfants profitent de leurs nouveaux jouets, un petit moment de lecture


12h00 : il va quand même falloir penser à se doucher et s'habiller, aujourd'hui tenue confort, jean, tee shirt gris à paillettes et gilet long.


13h00 : A table ! on ne peut pas dire qu'on meure de faim, mais le frigo est rempli de restes, saumon fumé, foie gras... 😋


14h00 : pendant que certains vont faire la sieste, pour les autres ce sera la belle et la bête de Disney


15h00 : toujours devant la Belle et la Bête


16h00 : les enfants ont eu des nouveaux jeux qu'on va tester, avec des chocolats pour les gourmands.


17h00 : toujours en train de faire des jeux, rejoints par mon petit deuxième qui vient de se lever de sa sieste.

18h00 : mon grand construit ses legos avec sa grand mère, son frère joue dans son bain et moi je termine mon roman en cours.


19h00 : C'est au tour du grand d'être au bain et moi je suis avec mon plus jeune fils qui me montre le super train des pirates que le Père Noël a apporté.


20h00 : A table ! Et oui encore...


21h00 : les enfants sont couchés et on décide de se revoir un Star Wars, on a revu les épisodes I à III il y a quelques semaines alors ce soir épisode IV *Nostalgie*


22h00 : Star Wars


23h00 : Star Wars se termine !


0h00 : Au lit avec un manga pour bien finir la soirée

jeudi 15 décembre 2016

Un soir de décembre - Dephine de Vigan


Un jour Matthieu s'est mis à écrire, comme ça du jour au lendemain, et le succès a été au rendez-vous pour son premier roman. Alors qu'il pense s'atteler au deuxième, il reçoit une lettre, une femme qu'il a aimé 10 ans auparavant et qui l'a reconnu lors d'une émission littéraire.
Cette lettre fait l'effet d'une bombe à Matthieu et vient tout chambouler dans sa vie. Il entame ainsi l'écriture de son deuxième roman dans une sorte d'état fébrile qui ne laisse la place à rien d'autre à commencer par sa femme et ses enfants.
D'autre lettres suivront...

Le thème du livre ne m'inspirait pas plus que ça, mais j'avais envie de continuer à découvrir les oeuvres de Delphine de Vigan. Ce livre faisait partie de ma PAL pour le challenge Cold Winter, vu son nom.

Autant le dire franchement, je n'ai pas aimé, vraiment pas. J'en suis venue à bout parce qu'il n'est pas si long et parce que malgré tout la plume de Delphine de Vigan me plait et j'aime la lire.
J'ai ressenti à peu prêt la même chose qu'en lisant les heures souterraines : de l'ennui, de l'agacement. ce qui m'a posé problèmes ce sont les personnages. Ils sont tellement vains. Je n'ai ressenti aucune empathie, aucune émotion pour ces personnages à la dérive, comme s'ils se complaisaient dans une espèce de torpeur dépressive. Bref ils m'ont agacée.


mercredi 7 décembre 2016

Il était 4 fois Noël : albums enfants


Aujourd'hui pour le challenge il était 4 fois Noël, voici une présentation d'albums et d'histoires pour les enfants sur le thème de la neige et de Noël.
J'attendais ce billet avec impatience car j'aime bien vous présenter ce que je lis avec mes enfants et Noël est une belle période pour ça.

Il nous fallait absolument un recueil de 24 histoires pour attendre le Père Noël, cette année nous lisons le magasine Pomme d'Api du mois de décembre.
ll s'agit d'une seule histoire ou nous suivons Jean le petit géant, tout triste parce que le Père Noël n'emmène pas de cadeaux aux géants, il décide alors d'envoyer une lettre au Père Noël...




Et voici d'autres lectures, tout d'abord celles de l'hiver.




 Mes fils ont adoré Bob le bonhomme de neige. Bob rencontre un autre bonhomme de neige qui mange des glaces pour ne pas fondre lorsque le printemps arrive et devient multicolore et tout crémeux je peux dire que ça leur a plu, même s'ils avaient envie de manger des glaces ensuite ^^









Dans Vive la neige, Nic Nac et Noc les petits écureuils font de la luge, papa a trop froid et maman est trop occupée pour venir avec eux, mais ils se laisseront convaincre et à la fin on ne sait pas qui s'amuse le plus des parents ou des enfants.
Une belle histoire de Kazuo Iwamura.













Ô douce nuit, un petit livre très beau et très poétique sur la naissance de Jésus, pour ne pas oublier que Noël c'est avant tout une fête chrétienne.












Quel est le secret du Père Noël est une histoire plutôt rigolote où l'on verra le père Noël tester tous les jouets, se perdre dans toutes ses notes pour être sur de donner le bon jouet au bon enfant...




Que fais-tu toute l'année Père Noël est un beau livre, riche de mille détails,  qui nous montre la vie délirante du Père Noël mois par mois.

Et oui que fais le Père-Noël de janvier à novembre ?











Contes de Noël et de neige, un recueil bien fourni de beaux contes sur Noël et toutes les belles valeurs d'amitié et de partage qui vont avec.
Une belle lecture.

lundi 5 décembre 2016

il était 4 fois Noël : défi photo

Tous les lundis de décembre, le challenge il était 4 fois Noël nous propose un défi photo.
C'est quelques chose que je ne fais pratiquement jamais, mais il faut savoir bousculer un peu ses habitudes.

Le thème proposé aujourd'hui est « gourmande chaleur », voici ce que cela m'a inspirée.

 

Comme je suis une peu enrhumée en ce moment, j'apprécie vraiment la chaleur réconfortante d'une infusion au thym agrémentée d'une cuillère de miel.
Ce miel me vient d'un apiculteur que je parraine à travers l'association un toit pour les abeilles.
Pensez-y si vous souhaitez faire une bonne action en cette fin d'année, qui vous permettra d'aider un apiculteur tout en participant à la protection des abeilles. Vous recevrez en prime du miel venant de la ruche que vous parrainez et pleins d'infos sur la vie d'une ruche.

http://www.untoitpourlesabeilles.fr/


samedi 3 décembre 2016

Un goût de cannelle et d'espoir - Sarah McCoy


Nous sommes en Allemagne en 1944. Les Schmidt tiennent une boulangerie qui marche plutôt bien, même s'ils pâtissent des restrictions. Elsie leur fille, à 16 ans et comme ses parents elle soutient le régime nazi, mais le soir de Noël, son chemin croise celui de Tobias, un petit garçon juif sorti d'un camp et recherché par la Gestapo...
Au Texas en 2007, Reba qui est journaliste doit écrire un article sur les différentes façons de fêter Noël dans le monde, elle a décidé d'interviewer Elsie qui tient une boulangerie allemande.

Je cherchais une première lecture sur le thème de Noël et quelqu'un sur livraddict conseillait ce roman qui commence à Noël 1944 et sent bon les viennoiseries.
Parler des allemands pendant la guerre m'a beaucoup intéressée, savoir comment ils vivaient, leur quotidien...

Au départ Elsie comme ses parents soutient Hitler, on sent l'endoctrinement mais aussi la peur, ils n'ont pas le choix et la moindre parole qui n'irait pas dans le droit chemin peut leur couter cher, surtout qu'étant en bon terme avec les soldats allemands et leur fournissant le pain, ils reçoivent en échange les ingrédients nécessaires pour continuer à faire tourner la boulangerie.
Hazel la soeur d'Elsie a été recrutée par le Lebensborn, qui est une sorte de foyer ou des allemandes vivaient afin de mettre au monde des enfants aryen pure souche qui appartiendraient à la patrie et seraient l'élite du futur empire.
A 1/2 mot dans les lettres échangées entre les 2 soeurs on comprend surtout qu'Hazel n'est pas traité mieux qu'une prostituée pour les SS.
Ce 24 décembre Elsie se rend à la soirée de Noël du parti nazi accompagnée d'un officier qui a des vues sur elle. Mais cette soirée va mal tourner et de retour à la boulangerie, elle croise le petit Tobias. Que fera-t'elle ?

Il y a en fait deux histoires et deux époques qui alternent tout au long du roman, leur point commun étant Elsie.
Car une autre partie du roman se déroule en 2007 où Elsie qui est maintenant une vieille dame et sa fille se lie d'amitié avec Reba une journaliste. Celle-ci est amoureuse de Riki un garde frontière qui vit assez mal son travail qui consiste principalement à renvoyer chez eux des mexicains sans papiers.
Reba est hantée par la mémoire de son père qui s'est suicidé et a bien du mal à s'engager pleinement dans sa relation avec Riki et savoir vraiment ce qu'elle veut. Reba est touchante mais un peu agaçante.
Cette partie est un peu moins intéressante que l'autre. on sent que l'auteur essaye de faire un parallèle un peu maladroit entre les deux époques avec le dilemme de Riki qui doit reconduire à la frontière des femmes et des enfants mexicains tentant de fuir un pays où ils ne sont pas en sécurité, il est tiraillé entre sa droiture, la nécessité de faire respecter les lois et le côté humain tout comme la Elsie de 1944 doit faire un choix entre les règles imposées par son pays, sa sécurité et celle de sa famille et cet enfant juif tombé du ciel.

J'ai plutôt bien aimé ce roman, c'est une belle histoire, la plume est agréable sans être exceptionnelle, l'histoire touchante et intéressante. J'ai surtout apprécié d'en apprendre plus sur l'Allemagne en 1944.
L'autre partie est un peu moins intéressante et assez cousu de fil blanc, mais ça se laisse lire.

A la fin du livre on trouvera même les recettes des pâtisseries allemandes évoquées tout au long du roman.

jeudi 1 décembre 2016

L'amie prodigieuse - Elena Ferrante


"Je ne suis pas nostalgique de notre enfance: elle était pleine de violence. C'était la vie, un point c'est tout: et nous grandissions avec l'obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile."
Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu'elles soient douées pour les études, ce n'est pas la voie qui leur est promise.
Lila abandonne l'école pour travailler dans l'échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s'éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.
Formidable voyage dans l'Italie du boom économique, L'amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu'Elena Ferrante traque avec passion et tendresse.


Mon avis
J'avais acheté ce livre un peu par hasard, suite à l'avis enthousiaste de ma libraire, et le blogoclub sur le thème de l'amitié, me l'a fait sortir de ma PAL où il aurait pu rester encore un long moment.

Il s'agit d'une quadrilogie dont 2 tomes ont été traduits pour l'instant en français, le 3e sort début janvier.
L'auteure est italienne, elle publie sous le nom de Elena Ferrante qui n'est qu'un pseudo. On ne sait rien d'elle, elle tient en effet à rester dans l'ombre. Son identité n'est pas connue et elle a toujours refusée toute publicité ou interview publique.

Mais revenons à l'amie prodigieuse, le coeur du récit est l'amitié de Elena et Lila, dont nous suivons dans ce premier volume l'enfance et l'adolescence.
Nous voyons naître cette relation très forte entre elles, une attraction emprunte également de jalousie et de compétition. C'est une amitié passionnelle.
L'une est calme, bonne élève, l'autre est insolente, surdouée.
Et en toile de fond, Naples, c'est tout un quartier qui s"anime dans sa vie quotidienne.

J'ai énormément aimé ce roman, quelle plume ! Il y a quelque chose de très intime dans cette écriture, une vraie richesse et beaucoup de profondeur et de justesse dans les personnages.
Autour d'Elena et Lila beaucoup d'autres personnages gravitent, ami(e), familles, amoureux...

Entre la misère, les haines ancestrales, le coups, dans une Naples dure et violente, les deux filles se construisent, grandissent, tour à tour proche ou distante, chacune devra faire ses propres choix.

Le tome 2 s'intitule le nouveau nom et il sera dans ma PAL dès sa sortie en poche, j'ai hâte de retrouver Elena et Lila.



http://www.sylire.com/article-26682108.html