mardi 30 avril 2019

Oh, boy ! - Marie-Aude Murail


Ils sont frère et soeurs. Depuis quelques heures, ils sont orphelins. Ils ont juré qu'on ne les séparerait pas. Il y a Siméon Morlevent, 14 ans. Maigrichon. Yeux marron. Signe particulier : surdoué, prépare actuellement son bac. Morgane Morlevent, 8 ans. Yeux marron. Oreilles très décollées. Première de sa classe, très proche de son frère. Signe particulier : les adultes oublient tout le temps qu'elle existe. Venise Morlevent, 5 ans. Yeux bleus, cheveux blonds, ravissante. La petite fille que tout le monde rêve d'avoir. Signe particulier: fait vivre des histoires d'amour torrides à ses Barbie. Ils n'ont aucune envie de confier leur sort à la première assistante sociale venue.
Leur objectif est de quitter le foyer où on les a placés et de se trouver une famille. À cette heure, deux personnes pourraient vouloir les adopter. Pour de bonnes raisons. Mais aussi pour de mauvaises. L'une n'est pas très sympathique, l'autre est irresponsable, et... Ah, oui ! ces deux personnes se détestent.


J'avoue que cette chronique s'annonce difficile à écrire car je n'ai pas les idées très claires avec cette lecture. Ce roman aborde de nombreux sujets difficiles, la mort, la maladie, l'homosexualité, les violences conjugales... On pourrait s'attendre à un récit franchement dramatique et il l'est par pas mal d'aspects, mais en même temps le style est déjanté, presque léger et on arrive à en rire, mais je n'ai pas pu me débarrasser d'un certain malaise, dû aux situations.
On a 3 enfants dont le père est parti depuis longtemps et dont la mère vient de se suicider, placés en foyer, il refuse d'être séparés. A cela ajouter un demi-frère plus âgé, certes attachant mais tellement immature, que s'en est presque inquiétant et une demi-soeur pas très sympathique, qui n'ont aucune envie ni l'un, ni l'autre de récupérer cette fratrie. Mais la maladie va venir frapper sans prévenir...

Ce roman m'a remuée et m'a mise mal à l'aise aussi, les personnages sont vraiment attachants et le tragique de leur situation est bouleversant, presque anxiogène. L'humour vient contrebalancer un peu tout ça, mais parfois maladroitement j'ai trouvé, et on tombe un peu dans les clichés, surtout concernant l'homosexualité.
Malgré tout ce roman sort du lot et reste marquant. C'est le genre de livre, même après plusieurs jours je n'arrive pas à savoir si j'ai aimé ou pas.

vendredi 26 avril 2019

[#AvrilenAlbums2019] Camille veut une nouvelle famille - Yann Walcker et Mylène Rigaudie


Camille, petit hérisson grognon, aimerait changer de famille : la sienne ne lui convient plus du tout ! Sa maman lui fait bien trop de bisous, sa petite soeur lui casse les pieds et son papa ne veut jamais jouer avec lui ! Cela suffit : il part à la recherche de la famille idéale !

Cet album est une petite merveille de tolérance et de bienveillance. Camille au fil de ses rencontres, se rendra compte que chaque famille est unique : famille recomposée, familles (très) nombreuse, famille monoparentale, homoparentale, adoption, mixité... La famille parfaite n'existe pas et il n'y a pas vraiment de modèle, et chacun y trouve sa place à sa façon.
Pour moi c'est très important que mes enfants aient l'esprit ouvert sur ce genre de sujet. Nous sommes une famille des plus "classique" (papa, maman et les enfants) et je veux qu'ils comprennent que cela n'a pas à être une norme imposée. Cet album à parfaitement répondu mon attente.


mercredi 24 avril 2019

La faucheuse, tome 1 - Neal Shusterman


Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d'immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t'ont résisté.


Avec ce livre je suis clairement sortie de ma zone de confort et j'ai bien fait car je l'ai adoré.
La faucheuse est un roman de science fiction plutôt young adult, avec un univers vraiment original et riche.
Nous sommes dans un futur plus ou moins proche, où l'homme est devenu immortel. La maladie, la mort, ne sont que de lointains souvenirs pour les plus anciens, et même inconnus pour les générations les plus récentes.
Mais pour palier au problème de surpopulation, les faucheurs sont là, leur rôle est de tuer, de remplacer la mort naturel qui n'existe plus.
Les faucheurs ont des règles à respecter et notamment des quotas, mais depuis peu tout cela semble remis en cause car une nouvelle génération souhaite s'affranchir de ces règles. Pour eux tuer est un art et un jeu, contrairement aux anciens qui prennent leur mission très au sérieux, et agissent avec empathie et humilité, dans un noble but de préservation de la stabilité de l'humanité.
Nous allons suivre deux jeunes apprentis faucheurs, les voir évoluer et appréhender ce métier exigeant et particulier. Au départ devenir faucheur n'est pas un choix pour eux, quelle voie choisiront-ils ?

Ce roman faisait parti des finalistes du PLIB 2018 et il me tentait beaucoup. J'ai tout de suite senti que j'allais beaucoup aimé, je suis rentrée facilement dans l'univers, il est vraiment intéressant et même fascinant par les nombreuses questions qu'il soulève, sur la mort bien sur, mais aussi sur notre humanité. Quel sens donner à sa vie lorsqu'on peut vivre indéfiniment ?
Ca fait réfléchir, ça glace le sang parfois, car on assiste à certaines exécutions des faucheurs.

Les personnages sont intéressants, l'histoire également, c'est même assez addictif, je n'ai pas vu venir la plupart des rebondissements.
Il s'agit d'une trilogie et je lirai la suite avec grand plaisir, le tome 2 est déjà disponible.

mardi 23 avril 2019

[#AvrilenAlbums2019] Vite, vite ! - Magdalena et Isabelle Maroger


C'est la matin, il faut se préparer pour partir à l'école et comme d'habitude c'est la course, maman est stressée et son fils lui ne souhaite que prendre son temps et profiter des petites joies du quotidien, faire un bisou à son doudou, manger tranquillement son petit déjeuner, s'habiller à son rythme...
A chaque page, maman dit vite, vite et son fils répond, attend, maman...
Mais à force de trop courir, une seconde d'inattention et ils risquent tous les deux de se faire une belle frayeur...

Cet album est d'une simplicité déconcertante, peu de dialogue, toujours le même schéma et des dessins pas particulièrement beaux, mais le thème est percutant.
Vite, dépêche toi, arrête de trainer... Quel parent n'a pas déjà répété cette phrase à mainte reprises...
C'est parfois difficile de faire autrement, mais c'est usant pour tout le monde non ?
Voici un excellent album pour en parler avec ses enfants et avoir leur ressenti.
Lu déjà à de nombreuses reprises chez nous.

dimanche 21 avril 2019

[#AvrilenAlbums2019] Le Mange-doudous - Julien Béziat


L'autre jour, un truc terrible est arrivé à mes doudous. Ça s'est passé quand j'étais à l'école, c'est Berk mon canard qui me l'a raconté. Une espèce de patate molle est entrée dans la chambre. Personne n'y a fait attention. Et puis... GLOUP ! elle a avalé Lapinot ! Et elle a pris la forme de Lapinot ! Tous mes doudous l'ont observée et ils ont compris : c'était un Mange-doudous ! À partir de ce moment-là, ça a été l'affolement général.

Je vous présente un deuxième album de Julien Béziat où l'on retrouve Berk le doudou et ses copains, confrontés à l'impitoyable mange doudou.
Comment nos amis vont-ils se sortir de cette situation ?
Encore un excellent album, qui fera frissonner les plus petits, mais avec humour et tendresse. Ils adorent également s'imaginer ce que font leurs doudous quand ils ne sont pas là.
Je suis vraiment fan des aventures de Berk le canard, l'histoire est originale et plait aux enfants.
Les illustrations sont belles et il y a pas mal de détails à observer.
Je le recommande, à partir de 3 ans.



vendredi 19 avril 2019

Pourquoi je lis du M/M ?


Si vous me suivez régulièrement, vous aurez remarqué un nouveau genre de lectures qui est apparu sur le blog depuis fin 2018 et y prend une place de plus en plus importante, il s'agit des romances MM, qu'on peut aussi appeler homoromance ou romance gay, bref des histoires d'amour impliquant 2 hommes.
Je suis tombée dedans il y a quelques mois et ça m'a fait l'effet d'un tsunami émotionnel et à chamboulé mes habitudes de lectrices.
Et comme je suis le genre de filles qui se prend la tête avec des questions existentielles, je me suis interrogée sur le pourquoi de cet attrait ?

Ce type de lectures même s'il reste assez peu répandu attire néanmoins suffisamment de lecteurs pour que des éditeurs s'y consacrent et que de nombreux titres soient publiés, finalement le marché est assez dynamique. J'ai l'impression que la production américaine est même assez conséquente, mais la France s'y est bien mise également.
Ce qui peut paraitre surprenant au premier abord c'est que la majeure partie des lecteurs et des auteurs sont des lectrices et des autrices.
J'avais lu l'interview d'un auteur de romance mm, lui même gay (désolée je ne sais plus de quel auteur il était question et je n'ai pas retrouvé l'interview) qui s'étonnait que 75% de son lectorat soit des femmes.
Donc il y a un public de femmes hétéros pour les romances mm, ça c'est un fait.

Pour ma part, avant de découvrir ce genre je ne lisais pratiquement jamais de romance, je n'aimais pas, et ca ne m'attirait pas. Quant à la littérature érotique, ce n'était pas vraiment mon truc.
Mais ça c'était avant le MM ! Mais pourquoi ?
Dans ce genre de roman, je trouve qu'il y a généralement une intensité dans la relation et les émotions qu'on ne trouve pas ailleurs. Bien sur il y a du fantasme et ce fantasme est d'autant plus permis qu'en tant que femme on ne va pas s'identifier mais être seulement spectatrices. J'imagine que de ce fait on est moins sensible aux clichés qui peuvent vite énerver : pas de filles nunuches, pénibles, qui va nous exaspérer, dans laquelle on ne va pas se reconnaitre. Pour moi c'est libérateur. Franchement, qui en lisant une romance mf n'a jamais levé les yeux aux ciel d'exaspération en ayant envie de baffer l'héroïne ?
Les scènes de sexe quand il y en a sont souvent méga torrides, je n'ai jamais ressenti la même chose en lisant des scènes mf que je trouvais la plupart du temps ridicules, peu réalistes, voire même parfois génantes.

Je trouve également que ce genre de lecture permet de s'ouvrir l'esprit à toutes les formes d'amour et de lutter contre les préjugés et la stupidité de l'homophobie.
J'avoue que tout cela me fait également réfléchir à la notion du genre, me donne envie de me renseigner, d'en savoir plus sur la communauté LGBT sous ses différentes formes. J'ai appris ce qu'était l'asexualité, l'intersexualité (à ce propos allez lire ce témoignage poignant). Je me suis interrogée sur la différence entre la bisexualité et la pansexualité...
J'en suis venue à prendre vraiment conscience de l'homophobie ordinaire, celle insidieuse du quotidien dont la plupart des gens n'ont même pas conscicence, et qui me fait de plus en plus grincer des dents. Mais c'est pareil pour le sexisme et le racisme, toutes ces causes n'en sont qu'une seule en fait.

Pour en revenir au sujet des livres, je me suis vraiment prise de passion pour ce genre à tel point que j'ai du mal à lire autre chose en ce moment. Mais ce n'est pas vraiment un problème parce que le choix est vaste et le mm ne se limite pas à la romance, il se décline dans tous les genres existants comme la fantasy, ou les romans policier, vous trouverez des romances légères et d'autres plus sombres, des héros luminueux, d'autres torturés, des loups garous, des vampires... Il y en a vraiment pour tous les goûts et je me sens encore novice dans ce domaine, je suis loin d'en avoir fait le tour et ma PAL et ma wish list sont remplis pour les 10 années à venir ;)

Si cela vous intéresse et que vous souhaitez vous lancer dans ce genre de lecture et bien n'hésitez pas, moi j'y suis venue avec les romans de Lily Haime, que je vous recommande.
Si vous cherchez des idées de lecture, allez voir du côté de la maison d'édition MxM Bookmark par exemple.
Et si vous avez des réticences, je vous invite à visionner la saison 3 de Skam France (j'en ai parlé récemment).

Je vous renvoie également vers quelques unes de mes chroniques, dont la plupart sont des coups de coeur :
Clair obscur de Lily Haime (mon premier mm et une grosse claque)
Malibu de Lily Haime
With Love, tomes 1 et 2 de Marie H. J.
Love, Simon de Becky Albertalli
Hors jeu de Amheliie et Maryrhage
Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers de Benjamin Alire Saenz
Fierté, tome 1 : En mâle de toi et tome 2 : Coming out de Sarina Bowen et Elle Kennedy
Au-delà des apparences de Anna Martin
Inside lines de Amheliie et Maryrhage
Pourquoi pas nous ? de Becky Albertalli et Adam Silvera

Et plein d'autres à venir ;)

lundi 15 avril 2019

[#AvrilenAlbums2019] Le Bain de Berk – Julien Beziat


L'autre jour un truc terrible est arrivé dans mon bain. C'est Berk, mon doudou, qui me l'a raconté. J'ai posé Berk sur le bord de la baignoire et je suis allé dans ma chambre, le temps que l'eau finisse de couler. Le problème, c'est qu'il a glissé, et PLOUF ! « Berk se noie ! » a crié Trouillette ma tortue. Drago, Poulp et Aspiro étaient prêts à tout pour l'aider mais qu'est-ce que le doudou-chouchou essayait de leur dire avec la bouche remplie d'eau ?

Cet album est l'un de nos préférés. Même mon grand de 8 ans me le réclame encore de temps à autre. Nous l'avons relu il y a peu de temps et mes deux fils l'adorent.
L'histoire est irrésistiblement drôle. On s'attache à cette bande de doudous qui s'aident les uns les autres. Les mésaventures dans le bain et surtout la chute finale feront à coup sur rire les enfants.
J'aime beaucoup les illustrations, sobres, colorées et efficaces.
Une belle réussite.

samedi 13 avril 2019

[#AvrilenAlbums2019] Bienvenue sur mon île - Satomi Ichikawa


Chaque année l'école de mes enfants propose un abonnement de livres à l'école des loisirs qui permet de recevoir un livre par mois durant toute l'année scolaire à un tarif préférentiel.
Cela permet de découvrir des albums vers lesquels on ne serait pas forcément aller, sachant que l'école des loisirs c'est quand même une valeur sure avec des sélections de qualité par tranche d'âge.

Dernièrement nous avons reçu celui-ci : sur l'île de Kounié en Nouvelle-Calédonie, Mahi-Mahi accueille des touristes avec sa maman. La petite Lucie découvre l'île et son environnement. Elle regarde les poissons exotiques sur la tablette, mais Mahi-Mahi veut les lui faire découvrir en vrai, il connait l'endroit idéal ! C'est parti pour une petite excursion.

Voici un album idyllique, sur une île paradisiaque qui fait rêver les enfants (et les parents). Mahi-Mahi et Lucie auront quand même une petite frayeur, attention à la marée montante.
Mais tout se termine bien autour d'un délicieux plat traditionnel de poissons et légumes au lait de coco.

Un bel album pour s'évader.


vendredi 12 avril 2019

Pourquoi pas nous ? - Becky Albertalli et Adam Silvera



Becky Albertalli est l'autrice de love simon qui avait été un de mes coups de coeur de 2018, j'ai donc lu avec grand intérêt Pourquoi pas nous ? écrit à 4 mains avec Adam Silvera. Ce roman nous propose à nouveau une romance gay s'adressant à un public adolescent, ce qui est suffisamment rare pour être noté.

Arthur est lycéen et passe l'été à New York pour un stage d'été, il croise Ben au bureau de poste et c'est le coup de foudre, mais après un bref échange, ils se séparent sans avoir échangé leurs coordonnées. Pris de regrets ils tentent de se retrouver, mais les indices sont minces et New York est grand...

Pourquoi pas nous est une jolie romance entre deux adolescents, c'est drôle, tendre et plein de fraîcheur. J'ai apprécié que l'histoire soit sans drame, ici l'homosexualité ne pose pas de soucis (ou presque) et c'est tant mieux ! On ne parle pas de coming out, Arthur et Ben s'aiment et c'est aussi simple que cela.
New York a également une place dans l'histoire et j'ai aimé la ballade et l'ambiance retranscrite.
On y parle d'amour, d'amitié, de comédie musicale, Broadway oblige... C'est l'amour à 16 ans, les premières fois, les questionnements.
J'ai quand même eu un peu de mal avec le caractère d'Arthur qui est trop naïf et maladroit à mon goût. Ben est plus posé mais comme il sort d'une rupture, il est aussi maladroit car il ne sait pas quel place donner à son ex qui était aussi son meilleur ami avant qu'ils ne sortent ensemble.
Je n'ai pas tellement aimé la fin qui est trop ouverte à mon goût et un peu décevante. Tout ça pour ça...

Mais c'est tellement nécessaire d'avoir des histoires telle que celle-ci, s'adressant aux adolescents ou l'homosexualité n'est pas un problème !


jeudi 11 avril 2019

[#AvrilenAlbums2019] mille secrets de pousins - Claude Ponti


Ah Claude Ponti ! Mon fils ainé est particulièrement fan de cet auteur et illustrateur français à l'imagination débordante. Ses albums préférés sont ceux avec Blaise et les poussins. Nous avons empruntés celui-ci à la bibliothèque et pour l'instant il refuse de le rendre.

Dans cet album nous saurons tout sur la vie d'un poussin, comment il nait, ce qu'il mange, ses activités préférées... C'est bourré de jeux de mots délirants, de clins d'oeil rigolos appréciables aussi bien par les enfants que par les parents. C'est intelligent et une porte ouverte sur l'imaginaire. Quelle plaisir de se plonger avec ses enfants dans des lectures aussi riches !

Un vrai régal à lire et à relire.


mercredi 10 avril 2019

Inside lines - Amheliie et Maryrhage


Il y a quelques temps je vous parlais de hors jeu, une romance mm écrite à 4 mains par Amheliie et Maryrhage et se passant dans le milieu du foot, pour lequel j'avais eu un coup de coeur.
Inside lines n'est pas vraiment la suite de hors jeu mais se passe dans ce même milieu du foot anglais. Kade King a 20 ans et est bourré de talent, mais il n'est pas reconnu à sa juste valeure car il n'arrive pas à maîtriser sa colère et est surtout connu pour cela, ce qui lui a valu le surnom de Furious. Kade est gay et engagé pour la cause LGBT, surtout dans le milieu du foot réputé pour son homophobie. Il s'en prend malheureusement plein la tête et fini souvent par se battre y compris sur le terrain. Du coup sa carrière est au point mort et il a la rage.
Asher Grant a 32 ans, c'est un ancien joueur vedette, mais à la suite d'une vilaine blessure sa carrière s'est arrêtée net. Il est à présent entraineur. Lorsqu'il arrive pour prendre en main l'équipe dans laquelle joue Furious, la rencontre de ces deux hommes blessés au fort caractère sera explosive.

J'ai adoré cette lecture, vraiment, vraiment adoré, je l'ai même encore plus aimé que hors jeu qui était déjà un coup de coeur.
L'histoire est prenante, la relation de Kade et Asher forte et intense. C'est surtout Kade qui m'a touchée et émue.
La façon dont leur histoire se construit, comment ils doivent s'apprivoiser l'un l'autre, puis la façon dont ils se soutiennent mutuellement dans les épreuves, cela donne un récit beau et puissant.
Il y a des moments sombres et de nombreux thèmes difficiles sont abordés, ce n'est pas forcément une lecture facile, ni une romance toute douce.
J'ai adoré également retrouver (même brièvement) Wade et Nikki de hors jeu.

C'était une lecture addictive que j'ai eu du mal à lâcher, forte en émotions, un coup de coeur.


lundi 8 avril 2019

[#AvrilenAlbums2019] Va-T'en, Bebe Cadum! - Stephanie Blake



La semaine dernière je vous présentais l'album je veux des pâtes de Stephanie Blake.
Depuis un nouveau vient de rejoindre notre collection, il s'agit de Va-T'en, Bebe Cadum!

Simon construit un super garage et bien sur son petit frère Gaspard est dans ses pattes et veut faire comme lui. Et là c'est le drame, Gaspard casse accidentellement la construction de Simon.

J'ai lu ce livre avec mon fils de 5 ans, puis nous l'avons relu au moins deux fois avec son grand frère. Comment ne pas se reconnaitre dans cette histoire. Tous les parents de plusieurs enfants ne pourront que sourire à cette lecture qui sent tellement le vécu. Mais du coup c'est parfait pour en rire, prendre du recul et dédramatiser.
Les enfants adorent et s'y reconnaissent totalement et moi aussi j'ai bien ri. Encore une réussite.


vendredi 5 avril 2019

[#AvrilenAlbums2019] Je veux des pâtes - Stephanie Blake


Durant ce mois d'avril je participe au challenge Avril en Albums,qui vise à mettre les albums jeunesse à l'honneur. Une belle occasion de vous montrer les albums préférés de mes enfants et nos lectures du soir.
Et je vais commencer avec Stephanie Blake et sa série des histoires de Simon lapin. Mon fils de 5 ans l'a découvert il y a peu, et il a vraiment accroché, on en lit souvent en ce moment. Son préféré, c'est je veux des pâtes.
Cette série parle vraiment aux enfants qui s'y reconnaissent totalement, c'est son gros point fort.

Simon ne veux plus manger que des pâtes et il le fait comprendre bruyamment, ce qui lui vaudra de finir puni dans son chambre. Il veut des pâtes, un point c'est tout ! Mais papa a fait un gâteau au chocolat, est-ce que ça ne vaudrait quand même pas le coup de manger sa soupe pour en avoir ?
Et que se passera-t'il lorsque enfin des pâtes seront au menu ? Pas ce à quoi on s'attend, les enfants sont les enfants ;)

Ca marche à tout les coups avec mon fils qui éclate de rire à la chute final et l'attend toujours avec impatience même après 20 lectures.

jeudi 4 avril 2019

Au-delà des apparences - Anna Martin


Ceci n’est pas une histoire d’amour banale. Ben Easton n’a rien du héros classique. Non, c’est un dur à cuire tatoué, qui veut devenir rock star et qui travaille dans un horrible boui-boui de Camden Town. Il a une belle vie, aussi n’est-il pas vraiment préparé à ce qu’un homme la mette sens dessus dessous.
Stan n’est pas non plus une personne ordinaire. En tant qu’homme gender-fluid, il porte avec fierté ses longs cheveux blonds, ses talons vertigineux et son maquillage impeccable. Prodige de l’industrie de la mode, Stan vit à Londres après avoir travaillé en Italie et à New York. Mais sous son apparence parfaite et élégante, Stan cache de nombreuses cicatrices ; stigmates de sa bataille contre l’anorexie lorsqu’il était adolescent. Une bataille qui n'est jamais tout à fait gagnée.
Deux opposés qui n’étaient pas voués à s’aimer. Et pourtant…


J'ai ramené ce roman du salon du livre et je n'aurai pas trainé à le lire. C'est la couverture qui m'a attirée en tout premier, puis le résumé.
Je lis de plus en plus de romance mm, c'est devenu en quelques mois mon genre de prédilection. Mais je n'avais encore rien lu qui traite de transidentité ou plus précisément ici du fait d'être gender fluid, ce qui est encore différent et qui peut se traduire en français par non binaire, c'est à dire ne se sentir ni homme, ni femme ou bien les 2 à la fois.
C'est le cas de Stan, c'est un homme et il ne souhaite pas changer cela, mais son apparence est celle d'une femme (vêtements, maquillage, coiffure...)
Néanmoins même s'il s'accepte tel qu'il est à présent, cela n'a pas toujours été le cas et l'a fait sombrer dans l'anorexie durant son adolescence.
Il vient d'emménager à Londres pour le travail et rencontre Ben par hasard dans un pub où il est barman.

Cette histoire est une romance que j'ai trouvé vraiment très douce et bienveillante. Ben est bisexuel et il n'a aucun problème à accepter Stan tel qu'il est, c'est beau et touchant. J'ai beaucoup aimé leur relation.
Stan est un personnage vraiment intéressant et il a su me toucher, il est à la fois fort dans sa façon de s'assumer, mais également fragile et vulnérable.
Il est également question d'amitié, de musique et de mode...

J'ai aimé aussi que la romance prenne son temps et que la sexualité ne soit pas au coeur de l'histoire.
Je dirais qu'une seule chose m'a chiffonnée c'est la banalisation du fait de fumer des joints et de le voir présenter comme un truc cool. Je suis peut être vieux jeu, mais je ne cautionne pas.
J'ai déploré aussi quelques grosses coquilles au niveau du texte et une relecture plus minutieuse n'aurait pas été du luxe.

J'ai quand même passé un très bon moment avec cette lecture, qui n'est pas un coup de coeur, mais une belle romance qui présente des personnages qui changent un peu et qui mériteraient plus de visibilité.

lundi 1 avril 2019

Attends-moi au ciel, capitaine - Jorge Enrique Botero


C'est le résumé, mais également la couverture qui a attiré mon attention lors d'une des dernières opérations masse critique de Babelio. Un grand merci aux Editions Marchialy pour l'envoi.
J'étais très intriguée et ne savais pas trop à quoi m'attendre avec ce roman.

Jhonny Gerardo, surnommé Manzana est un jeune homosexuel en Colombie. Il est présenté comme tel, mais à mon sens on est plus dans la transidentité car il se travestit et envisage de prendre des hormones pour avoir de la poitrine.
Son père ayant découvert ses penchants, le fait enrôler de force dans l'armée, pour lui apprendre ce que c'est d'être un homme, "un vrai".
Manzana se retrouve ainsi au milieu de la jungle, pris dans une attaque, une arme entre les mains dont il ne sait même pas se servir. Lui et les survivants seront capturés par les FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie). C'est le début pour Manzana d'une longue captivité, mais aussi d'une grande passion amoureuse pour son capitaine.
En parallèle on suit Fuentes, un journaliste obsédé par l'histoire de Manzana et qui parcourt la jungle afin de le trouver.

L'auteur Jorge Enrique Botero est un journaliste et écrivain spécialistes des FARC. Il écrit ici un roman, mais tiré d'une histoire vraie, comme il le précise en introduction.

J'ai beaucoup aimé cette lecture, assez courte, surtout l'histoire de Manzana. La partie sur le journaliste Fuentes m'a moins intéressée et apporte des longueurs je trouve, surtout qu'on ne sait pas exactement pourquoi il est si obsédé par le jeune colombien prisonnier, à part pour écrire un article sur lui.
L'écriture est très accessible, ça se lit vraiment bien, même si comme moi vous ne connaissez pas grand chose à l'histoire de la Colombie et des FARC.
Manzana m'a beaucoup touchée, il est courageux et tente de vivre sa vie et de rester lui-même malgré le rejet de la société, de son père et même des hommes qu'il aime et qui n'assument pas toujours leur attirance pour lui.
Le style est assez peu descriptif, c'est parfois frustrant, malgré tout il y a des scènes assez durs.
J'ai ressenti beaucoup d'émotion à la fin de cette histoire et c'est vraiment une lecture que j'ai aimée et dont je me rappellerai.

J'avoue je me suis demandée quelle était la part de vrai et où commençait la fiction, mais je n'ai pas trouvé grand chose sur internet. J'aurais aimé en savoir plus sur Manzana et son histoire atypique.