mercredi 27 février 2013

Sérénité. 25 histoires d'équilibre intérieur - Christophe André



J'ai déjà dit beaucoup de bien de Christophe André, psychiatre, travaillant à l’hôpital Sainte-Anne dans un service de traitement et de prévention des troubles émotionnels, anxieux et dépressifs.
Ces livres sont souvent des succès auprès du grand public.

Ce livre est en fait le prolongement d'un autre de ses écrits, les états d'âme, un de mes coups de coeur de 2009 (déjà).
Mais avec le recul je me rends compte que je me suis lassée, que finalement il dit un peu tout le temps la même chose, ce livre, 25 histoires d'équilibre intérieur, je l'ai trouvé très anecdotique, je me suis même limite ennyuée.

Donc si vous n'avez jamais rien lu de lui, je vous conseille plutôt son livres sur les états d'âme, sinon celui-ci n'apporte pas grand chose de plus.

jeudi 14 février 2013

Les Chroniques de McKayla Lane tome 3, fièvre Faë - Karen Marie Moning







Attention ce billet contient des spoiler, aussi bien sur les deux premiers volumes que sur ce troisième tome.

.
.
.

Voici une série que j'ai aimé dès le départ, même si j'ai eu un petit passage à vide sur la fin du tome 2, durant toute la partie avec le vampire Mallucé.
Néanmoins je me suis plongée dans ce tome 3 avec grand plaisir, ce qui ne m'a pas empêchée de mettre des plombes à le lire, à l'origine je devais publier ce billet le 30 janvier... Bref.

Nous retrouvons Mac qui cherche toujours à venger sa soeur Alina. Petit à petit elle commence à avoir de plus en plus d'informations sur ses ennemis et le monde des Faës
Cependant elle ne sait toujours pas quel camps elle doit rejoindre, il y a les sidhe seer, dont elle fait partie en théorie, mais leur chef Rowena est des plus antipathique, heureusement il y a Dani.

Il y a Barrons, je crois qu'on aimerait toute pouvoir se fier à lui, mais il reste impossible à cerner.
Et dans ce tome V'lane le prince Seelie à la sensualité extrême prend plus d'importance, mais il reste un Seelie qui ne comprendra jamais vraiment le monde des humains...
Mac sait à présent ce qu'est le sinsar dubh, ce livre qu'elle recherche depuis le début et qui est en fait un tel concentré de magie noire qu'il prend vie sous la forme d'une bête.
Cependant elle ne peut pas le toucher et si elle s'en emparait ne sait pas à qui le donner, ni quoi en faire, donc cela ne résout en rien ses problèmes.

Mais tout cela va bientôt passer au second plan, car la fin du roman est plutôt du style apocalyptique.
J'ai adoré ce tome, mais si j'ai mis du temps à le lire c'est justement parce que l'ambiance devient sombre et pessimiste et qu'on sent que tout va bientôt basculer.
J'ai voulu espérer jusqu'à la fin que les murs ne tomberaient pas, même si je me doutais qu'il n'y aurait pas de miracle.

La fin est des plus frustrantes et l'auteur laisse Mac dans une très très mauvaise passe, en plus d'avoir fait sombrer le monde dans le chaos...

mardi 5 février 2013

Nouvelles de Haruki Murakami


Il y a quelques mois j'avais participé à un concours organisé par audiolib. Je n'avais pas gagné, mais j'ai eu la très agréable surprise de recevoir tout de même un lot de consoltation, un CD d'extraits d'oeuvres d'Haruki Murakami, geste que j'ai beaucoup apprécié, j'en remercie d'ailleurs audiolib.

Le CD contient deux nouvelles et des extraits de son roman 1Q84, Cela tombait bien car j'hésitais justement à me plonger dans cette trilogie qui semble avoir un certain succès.
Il y a quelques années, j'avais lu à l'ouest du soleil au sud de la frontière du même auteur et je ne l'avais pas aimé, mais j'étais décidée à ne pas rester sur cette impression et retenter ma chance avec cet auteur japonais.

Les deux nouvelles sont extraites du recueil saules aveugles, femme endormie (même si je n'aime pas l'auteur, je trouve qu'il y a de la poésie dans ses titres) et elles sont lues par Irène Jacob.

Dans la première, la baie de Hanalei qui dure environ 50 min, nous partons à Hawaii (dans la baie d'Hanalaie justement) avec une femme japonaise qui y a perdu son fils. Venu surfer, il a été happé par un requin.

La seconde s'intitule les crabes et dure 17 min, durant lesquelles nous suivont un couple d'amoureux parti en vacances à Singapour et leur découverte d'un restaurant spécialisé dans le crabe.

La première nouvelle ne m'a pas déplu, mais sans plus, j'ai eu un peu de mal avec le caractère de cette mère. Par contre je n'ai pas du tout aimé la deuxième, je l'ai trouvé... bizarre et je n'ai rien compris aux réflexions métaphysiques du jeune homme.

Viennent ensuite deux extraits de 1Q84 qui ne m'ont pas spécialement emballée, même s'il est bien sur difficile de juger un roman sur deux courts extraits.

En conclusion, je crois que j'ai vraiment un problème avec cet auteur, je n'aime pas son style, je n'aime pas ses personnages et je n'accroche pas à ses histoires.
Donc je vais faire des économies car maintenant je n'hésite plus et n’achèterai pas 1Q84.