samedi 30 juin 2012

Nord et Sud - adaptation


Il y a quelques temps je vous avais parlé de l'énorme coup de coeur que j'ai eu pour le roman Nord et Sud de Elisabeth Gaskell, j'avais d'ailleurs dans la foulée lancé un challenge consacré à cet auteur.
Il existe une adaptation de ce roman, adaptation faite en 2004 pour la BBC, en 4 épisodes. C'était de bonne augure car les adaptations BBC sont souvent de bonne qualité (je pense bien sur à celles faites des oeuvres de Jane Austen).

Dans les années 1850, Margaret Hale et ses parents quittent le sud de l'Angleterre et leur campagne pour s'installer dans le nord industriel. le changement est radical et Margaret aura bien du mal à s'y faire.
John Thornton, patron d'une usine tombe amoureux d'elle, mais elle est rebutée par ses manières.
Bientôt les ouvriers menacent de faire grêve...



  

Cette adaptation a beaucoup de qualité, mais je trouve que certaines choses vont un peu vite et sont moins approfondies que dans le roman.
De plus certains personnages sont assez différents, Bessy par exemple ou encore Mr Bell.

Certaines scènes sont ajoutées et ou modifiées et sont moins crédibles, à deux reprises Margaret et Thornton se retrouvent par hasard, c'est un peu gros, notamment la scène finale sur le quai de la gare lorsqu'elle revient du Nord et lui du Sud.

L'énorme atout de cette production c'est l'acteur incarnant Thornton, Richard Armitage qui est parfait dans ce rôle (oui j'ai craqué !!) et que l'on a parfois comparé à Colin Firth pour son rôle de Darcy.

En conclusion, ce n'est pas vraiment une déception car il y a de très jolies scènes, mais j'ai largement préféré le roman.

jeudi 21 juin 2012

manga no mokuyöbi


 Voici mes dernière lecture manga, pour ce jeudi du mange (manga no mokuyöbi).




Après avoir relu Nana jusqu'au tome 10 (j'en avais déjà parlé dans un précédent billet), j'ai enchaîné avec les volumes que je n'avais jamais lus, jusqu'au  21 le dernier sortit. Aurons-nous la suite un jour ? Cela est de moins en moins probable, quel dommage !!

Ce manga qui s'adresse plus à un public féminin à de grandes qualité, des dessins magnifiques et des personnages vraiment recherchés auxquels on s'attache réellement.
J'ai eu une petite petite perte de motivation à un moment où je trouvais que les choses trainaient en longueur et j'ai eu quelques difficultés à comprendre la nature de la relation entre Ren et Reira, cela m'a quelque peu perturbée et agacée. De toute façon Reira m'énerve à ne pas savoir ce qu'elle veut.
Je trouve les autres personnages touchants chacun à leur façon (avec un faible pour Nobu et Yasu). Ce que j'ai aussi dans ce manga, c'est qu'il n'y a pas de "méchants", même si certains sont moins sympathiques, il y a toujours un moment où ils nous touchent.

Puis est arrivé le drame du tome 20 (auquel je m'attendais car j'avais été spoilé il y a longtemps), et J'ai lu le tome 21 comme en en apné, tant la situation est dramatique.

Je n'ai jamais vu la série anime, je ne sais pas si elle vaut le coup...

Pour ma prochaine lecture, j'ai décider de continuer avec Ai Yazawa et de relire Gokinjo.




Le jeudi du manga est un rendez-vous organisé par  par Azilis et TheChouille.

mercredi 13 juin 2012

Comment j'ai découvert l'ostéopathie - Dr Abdelaziz MACH-HOUTY


Avant de parler de ce livre qui parle d’ostéopathie comme son nom l'indique, je vais d'abord vous parler de mon expérience sur le sujet.
Je suis informaticienne, ce qui veut dire évidemment journée de boulot entière sur PC, sans compter les heures passées pour le loisir.
Je suis sortie de ma période geek, mais il y a de cela 10/15 ans, je passais la majeure partie de mon temps sur ordinateur. Cela n'est pas sans conséquence sur l'organisme, j'ai souffert d'une tendinite au bras et de douleurs au poignet pendant plusieurs années, anti-inflammatoire et kiné n'y faisaient pas grand chose.
Jusqu'au jour où j'ai décidé d'aller voir un ostéopathe un peu contre l'avis de mon médecin général (car comme de nombreux médecins il est plutôt opposé à l'ostéopathie malheureusement) et j'en suis ressortie définitivement soulagée au bout de deux séances.
Depuis j'en vois un régulièrement, une ou deux fois par an, car j'ai assez régulièrement des maux de tête venant de mes cervicales.

Autant vous dire donc que je suis totalement pour ce genre de médecine, d'ailleurs je fais partie de ces gens qui préconisent d'emmener tous les bébés chez l'ostéopathe, car l'accouchement laisse toujours des traces.
Et d'ailleurs on constate souvent que des petits qui ne faisaient pas leurs nuits où avaient des problèmes digestifs (reflux, colique...) se porte beaucoup mieux après cette visite.
Par contre prudence, ne pas aller voir n'importe qui ! Mais le bouche à oreille fait souvent des merveilles.

Pour en revenir à ce livre, le Dr Mach-Houty est chirurgien de formation et tout en continuant à exercer, il a découvert l'ostéopathie et toutes ses vertus.
Il raconte son parcours, comment pour lui chirurgie et ostéopathie se complète et comment il se bat pour que cette spécialité soit enfin reconnue et enseignée en fac de médecine.

J'ai lu ce livre avec beaucoup de plaisir car il est très intéressant, mais également bien écrit et touchant. On sent que cet homme est passionné.
D'autre part le docteur Mach-Houty exerce juste à côté de chez nous, mon mari a déjà eu affaire à lui en tant que chirurgien et ne tarit pas d'éloge à son égard. Quand à moi ce n'était pas mon ostéopathe attitré, mais après cette lecture, j'ai décidé d'aller le consulter la prochaine fois, ce qui ne saurait tarder...

mercredi 6 juin 2012

the summer I turned pretty - Jenny Han


Voici déjà quelques temps que l'idée me préoccupait, serais-je capable de lire un livre intégralement en anglais. J'hésitais à ma lancer et quoi lire ?
C'est Bladelor qui m'avait conseillé le roman the summer I turned pretty de Jenny Han, comme étant une première lecture abordable en VO. Heureux hasard peu de temps après il était en vente flash pour kindle chez amazon, le temps d'une journée à 0,99 centimes, autant dire que je n'ai guère hésité.

L'histoire est la suivante :
Depuis toujours Belly a passé ses étés dans cette maison de vacances au bord de mer avec sa mère, son frère, la meilleure amie de sa mère et ses deux fils, Conrad et Jeremiah. Et d'aussi loin qu'elle se souvienne, elle a toujours été amoureuse de Conrad.
Belly à 15 ans et cet été là ne sera pas comme les autres, tout va changer...

J'ai été vraiment agréablement surprise car la lecture en anglais, ne m'a pas posé beaucoup de problème, par contre je ne suis pas sur que je renouvellerai régulièrement l'expérience.
Je reste très attachée à la langue française et toutes ses subtilités et même si je suis fier d'être capable de lire en anglais, je n'en ai pas retiré un plaisir particulier du point de vue de la langue anglaise.

En ce qui concerne l'histoire, et bien j'ai aimé, malgré tout... je dis malgré tout car beaucoup de chose ne m'ont pas convaincue, à commencer par les personnages qui manquent d'épaisseur, par l'histoire qui traine un peu...
Mais il y a de très belles choses et sur le fin je n'arrivais plus à lâcher ce livre.
J'aurais aimé quand même que les personnages soient un peu plus fouillés, mais finalement cela permet à tous les ados de s'y reconnaitre...

Est-ce que je lirai la suite (il s'agit apparemment d'une trilogie) ? Peut être, à l'occasion.

Une belle histoire d'ado, à lire l'été au bord de la piscine, pour avoir 15 ans à nouveau...
Mais j'espérais plus un coup de coeur je crois.


Catégorie YA

vendredi 1 juin 2012

Arsène Lupin contre Herlock Sholmès - Maurice Leblanc


C'est aujourd'hui le rendez-vous du blogoclub, qui nous proposait une découverte de l'oeuvre de Maurice Leblanc, le créateur du personnage d'Arsène Lupin, à travers une lecture libre.
L'idée me tentait beaucoup, car c'est certainement une lecture que je n'aurai jamais pensé faire de moi-même, et cela m'a donné envie de découvrir cet auteur français et son célèbre personnage.

Lorsque j'ai étudié la bibliographie de Maurice Leblanc, un titre m'a particulièrement attiré : Arsène Lupin contre Herlock Sholmès.
Maurice Leblanc confronte son héro au célèbre détective dans deux histoires, la dame blonde et la lampe juive, prétexte à un face à face entre deux génies.

J'ai trouvé cette lecture agréable et plutôt amusante, mais même après, on sait finalement très peu de chose sur Arsène Lupin, qui reste un personnage mystérieux. Sherlock Holmes, pardon Herlock Sholmès est vraiment réussi et assez proche de l'original j'ai trouvé, par contre Wilson (Watson bien évidemment) s'en prend plein la tête et devient vraiment le benêt de service.
C'est peut être ce que j'ai un peu regretté, il y a d'un côté Holmes et Lupin et de l'autre et bien tout le reste des personnages qui ne leur arrive pas à la cheville. C'est un peu caricatural tout de même et je ne m'attendais pas à ce qu'on sache si peu de chose sur Arsène Lupin, du coup il n'est guère attachant.
Mais peut être que je cherche de la psychologie là où il n'y a pas lieu et cela reste malgré tout une lecture distrayante que j'ai apprécié, avec un style enlevé et efficace.



Catégorie classique