lundi 14 juin 2010

Quand j'étais nietzchéen - Alexandre Lacroix


Il s'agit ici d'un récit autobiographique sur l'adolescence. D'ailleurs le sous-titre du livre est "l'adolescence à coups de marteau", ce qui résume tout à fait l'esprit du livre.

Je pense que le mieux est encore de laisser parler l'auteur lui-même pour présenter ce livre...

" A seize ans, j'ai découvert les livres de Nietzsche. J'ai lu La Généalogie de la morale au moment de mon anniversaire. Ces lectures m'ont plongé dans une douce, amère et terrible folie. Leur effet a duré un peu plus d'un an. Pendant quatorze mois, j'ai vu le monde, j'ai parlé, j'ai agi, j'ai respiré même à travers Nietzsche. Rien d'autre n'existait, j'étais habité par sa pensée, possédé par elle. Le livre que vous tenez entre les mains est une reconstitution, aussi fidèle que la mémoire le permet, de cette possession. "

'Quandj'étais nietzschéen, je ne savais même pas écrire l'adjectif.J'hésitais toujours sur ces foutues consommes, sur l'ordre exact dans lequel il faut placer le s, le z, le c, le t et le h : schzt ? chszt ? zchtzschzt ? (...) Quandj'étais en pleine crise d'adolescence, que je vouais un culte à l'ennemi de tous les cultes, je me trompais à chaque coup sur le nom de mon idole. Mais peu importe. Quandj'étais nitszchéain, je m'estimais largement au-dessus des règles et des conventions en tous genres. Un surhomme n'a pas besoin de l'orthographe.'

J'ai beaucoup aimé cette lecture, les paragraphes sont courts et percutants, le style assez cru mais jamais vulgaire.
Une vision de l'adolescence qui cherche ses limites, qui veut s'affranchir de la morale.
Je trouve que tout sonne juste dans ce livre, c'est profond et plein de sens, dérangeant parfois.

C'est avec ce genre de lecture que je suis contente de participer à des challenges car sans le challenge du 1% de la rentrée littéraire, je n'aurais jamais eu l'idée de le lire, je serais passée à côté et ça aurait été fort dommage.


3 commentaires:

  1. Tiens, c'est la première fois que je lis un billet à propos de ce livre.
    Ca donne envie, mais j'ai un peu peur de l'écriture...
    Je serai attentive à son éventuelle parution en poche !

    RépondreSupprimer
  2. Ben moi ça me donne envie de lire Nietzsche :D

    RépondreSupprimer
  3. Je ne sens pas assez calée en philo pour aborder Nietzche, mais c'est sur que ça doit être intéressant, certainement un peu extrême...

    RépondreSupprimer