samedi 13 août 2016

Les noces de soie - trilogie de Jean-Paul Malaval


tome 1 : Les Noces de soie
tome 2 : La Villa des Térébinthes
tome 3 : Rendez-vous à Fontbelair

Cette histoire débute à la fin du XIXe siècle en Ardèche, une terre rude où la famille Andromas vit de la culture des vers à soie.
Théodore Andromas, le patriarche espère voir son fils Silvius lui succéder tandis qu'il n'accorde aucune valeur à ses deux filles Pauline et Eugénie.

Dans le tome 1 nous suivons l'enfance de Silvius et ses soeurs et les relations difficiles avec ce père irascible, entre secret de familles, haine et dureté de la vie paysanne. 
Silvius rencontre Roxane, fille d'un riche soyeux lyonnais, son amour pour elle va lui permettre de s'extirper de son milieu social. Cela ne sera pas sans conséquence, ni difficultés.

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans cette histoire au début et puis finalement passés les premiers chapitres j'ai apprécié ce premier tome. J'ai surtout aimé cette peinture du contexte social de l'époque et le côté saga familiale.

L'intrigue du tome 2 se déroule majoritairement à Lyon, les relations entre Silvius et Roxane sont difficiles et l'industrialisation chamboule toute la société. Le monde change en ce début de XXe siècle.
Le contexte et l'histoire ont continué de m'intéresser, mais néanmoins j'ai trouvé des longueurs dans ce 2e tome et les personnages sont finalement assez décevants, aucun n'est vraiment attachant.

Le 3e tome continue dans la même veine et se terminera à l'aube de la première guerre.
j'ai trouvé ce dernier volet décevant, il se passe peu de chose et je n'ai pas aimé la fin.
J'ai terminé cette trilogie avec une pointe d'ennui.

Les noces de soie est donc une fresque familiale et sociale qui nous entraîne dans les grands chamboulements du changement de siècle, avec son industrialisation galopante et la lutte des classes. 
J'ai bien aimé en apprendre plus sur cette époque, assisté par exemple à l'arrivée de l'électricité.
Mais même si la peinture sociale m'a intéressée, j'ai trouvé les personnages peu attachants et beaucoup de longueur. 
L'histoire de Silvius est la plus développée, mais on suit également (avec plus ou moins d'intérêt) le destin des parents et de ses 2 soeurs.

C'est une oeuvre que j'ai écouté en livre audio. Si la qualité est comme toujours au rendez-vous chez audiolib, j'ai regretté que ce ne soit pas le même lecteur sur les 3 tomes. Il m'a fallu un petit temps d'adaptation entre chaque.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire