lundi 22 janvier 2018

Quartier lointain - Jirô Taniguchi


L'année dernière j'avais lu journal de mon père de Jirô Taniguchi qui avait été une merveilleuse lecture et m'avait vraiment touchée.
Puis j'ai lu un ciel radieux, et j'avais été très surprise d'y découvrir une histoire basée sur un évènement fantastique : deux personnes qui échangent leur corps. Je ne m'y attendais pas et je n'ai pas tellement adhéré, même si le reste du récit est touchant.
Nous retrouvons un peu le même genre de thème dans quartier lointain : Un jour un japonais d’une cinquantaine d’années, se trompe de train et se retrouve presque malgré lui dans son village natal. Se rendant au cimetière, il s'endort et à son réveil, c'est toujours bien lui, mais revenu à l'âge et à l'époque de ses 14 ans..
Au fur et à mesure des jours qui passent, il doit bien se rendre à l'évidence, ce n'est pas un rêve, il doit retrouver ses marques dans sa famille, au collège, mais aussi avec ce corps plus jeune...
Mais avec le recul de l'âge adulte, il agit différemment et peu à peu les évènements ne se déroulent plus tout à fait comme dans ses souvenirs.
Il essaye alors de profiter de cette jeunesse retrouvée, mais un évènement le hante, dans deux mois son père va partir et mystérieusement disparaitre, jamais plus ils n'auront de nouvelle. Que doit-il faire, peut-il l’empêcher ?

Cette fois-ci je savais à quoi m'en tenir pour le côté fantastique de l'histoire. Donc je m'y attendais et ça ne m'a pas gênée. Les personnages de Taniguchi sont si profondément humains, que l'histoire, finalement assez simple, m'a vraiment touchée.
Comme dans journal de mon père, le thème principal me semble être la famille, les non-dits et la difficulté de communiquer.
Les dessins sont magnifiques, extrêmement réalistes, tout comme ses personnages. Cela donne un récit authentique et une très belle histoire abordant des thématiques vraiment intéressantes sur la famille et l'adolescence.
Que ferions nous si nous revivions nos 14 ans mais avec le recul de l'âge adulte ? J'ai trouvé ce sujet passionnant.


A choisir j'ai quand même préféré journal de mon père, mais je garderai un très bon souvenir de ce manga qui change vraiment de ce qu'on peut lire habituellement.
Jirô Taniguchi (RIP) était vraiment un artiste et un mangaka à part.

Je commence avec cette belle lecture mon challenge ABC option illustré.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire