mercredi 30 janvier 2013

La chambre des dames - Jeanne Bourin



La chambre des dames est un roman historique plutôt connu, se déroulant au Moyen Age. Il a été écrit en 1979, et la préface en a été écrite par l'historienne Régine Pernoud.

Nous y suivons la vie de la famille Brunel. Le père est un orfèvre réputé de Paris, il travaille avec sa femme Mathilde et leur fils cadet.
Leur fille ainée Florie, a 15 ans et va se marier, un mariage d'amour. Mais le jour de son union, elle rencontre Guillaume, le propre cousin de son mari, au premier regard il tombe éperdument amoureux d'elle. Cette passion sera destructrice...

Ce roman dresse surtout un véritable portrait de la vie à cette époque dans le milieu de la bourgeoisie parisienne.
Plein de petits détails du quotidien sont intéressants et nous renseignent sur ce Moyen Age que l'on connait finalement assez mal.
C'est donc un roman de la vie quotidienne et des passions humaines, bien loin des clichés que l'on peut avoir d'habitude, ici pas de chevaliers, ni de château fort.

On se rend compte également de l'importance de la religion, qui régente chaque aspect de la vie. Dieu est omniprésent dans le récit et dans les esprits des personnages.
Nous sommes à l'époque de Saint Louis qui fait d'ailleurs une rapide incursion dans le récit pour rendre la justice sous son arbre, avant de partir en croisade.

Pour ces aspects ce roman est intéressant, il arrive à nous rendre très familier ces personnages d'un autre temps, mais je trouve qu'il met l'histoire au second plan et tourne un peu en rond.
L'ennui s'est peu à peu installé, surtout qu'il fait tout de même plus de 700 pages pour une intrigue qui n'en nécessitait pas tant.
Au bout d'un moment j'avais vraiment hâte de le finir pour passer à autre chose.

Il existe une suite intitulé le jeu de la Tentation, mais je n'ai pas prévu de le lire pour l'instant.

A l'occasion j'aimerai bien voir tout de même l'adaptation en série qui en a été faite.


6 commentaires:

  1. Il y'a quelques longueurs, c'est vrai, et les dialogues sont parfois un peu lourdingues. Mais c'est sympa de lire un roman relatant la vie quotidienne des bourgeois...c'est une couche sociale dont on parle peu, pourtant, à cette époque, elle était en pleine expansion, notamment grâce au commerce.
    Jeanne Bourin nous livre en plus une vision très moderne du Moyen Âge, mais sans jamais tomber dans les anachronismes...on se rend compte que le Moyen Âge n'est pas cette période d'obscurantisme comme ont bien voulu nous le faire croire certains historiens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui cette vision du Moyen Age est vraiment intéressante, même si il y a eu un peu d'ennui je suis très contente d'avoir découvert cette oeuvre. Merci pour la LC :)

      Supprimer
  2. Je partage complètement l'avis d'A-Little-Bit-Dramatic, je ne la paraphraserai donc pas...
    Jeune adolescente, j'avais eu l'occasion de suivre la série tirée des deux livres. Tu peux en trouver un extrait sur Youtube je crois... Par contre, je pense que cette série a terriblement vieilli, mais à l'époque elle avait eu son franc succès... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai vu quelques extraits et effectivement ça fait vieillot. A voir malgré tout je pense.

      Supprimer
  3. Bonjour, j'ai la série en cassette VHS: que de bons souvenirs. La série avait été "descendue" par la critique mais comme l'écrit Parthenia, elle avait eu pas mal de succès. François Duval qui joue Guillaume Dubourg était plutôt pas mal (physiquement). J'avais lu le roman de Jeanne Bourin après. Cela se laisse lire. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en avais pas entendu parler avant de cette série. J'essayerai de la voir à l'occasion.

      Supprimer