jeudi 7 juin 2018

Réussir à l'école, moins de stress, plus de plaisir - Philippe Hindré


Comme la plupart des parents j'imagine, le rapport avec l'école de nos enfants n'est pas toujours des plus évidents. Déjà nous avons tous nos traumatismes liés à notre propre scolarité, qu'on risque de transmettre inconsciemment à nos enfants, ensuite il faut concilier notre vision de l'école, la personnalité des parents, de l'enfant, des instituteurs, ça se complique vite.

Quand mon fils ainé est rentré en maternelle, ça a été assez tendue avec sa maîtresse qu'il a quand même eu pendant 2 ans. Nous avons été convoqué à de multiples reprises et je vous avoue que je me suis beaucoup inquiétée, au point même d'envisager un changement d'école tant il était difficile de communiquer avec cette maitresse (qui en plus est la directrice).
Ensuite il a changé de maitresse et tout s'est beaucoup mieux passé. Là il termine son cp et c'est globalement positif, mais je suis toujours restée un peu inquiète malgré tout (on ne se refait pas) surtout avec l'apparition des devoirs au cp et le peu d'entrain qu'il y met (en même temps des enfants qui adore faire leur devoirs je sais pas si ça existe pour de vrais).
Ca me fatigue de passer 10 minutes à batailler pour qu'il vienne faire ses devoirs, qui la plupart du temps (pour l'instant du moins) se limiteront à une lecture faite en moins de 5 minutes.

Bref, j'ai cherché des livres sur le sujet et celui-ci m'a attiré par son titre et sa couverture rose flashy ^^
J'ai bien aimé, le ton est drôle et moderne, c'est orienté éducation positive, ce qui me m'allait très bien. En fait ce n'est que du bon sens et de l'organisation. L'auteur insiste aussi sur le fait qu'on n'a pas besoin d'être doué en maths ou un pro de l'histoire pour aider son enfant, ce qu'il faut c'est surtout lui apprendre à s'organiser, à lui mettre des objectifs réalistes qui le motiveront positivement, sans mettre la barre trop haut ce qui ne ferait que le décourager. Valoriser les petits victoires et le travail, savoir aussi l'écouter et avoir conscience qu'on en demande énormément aux enfants et qu'ignorer leurs difficultés peut saper leur moral. Il faut donc leur permettre de trouver leur motivation en les valorisant, tout en étant ferme sur le travail à accomplir et surtout être très présent et très impliqué dans le suivi des devoirs.

C'était une petite lecture motivante que je relirai surement à l'occasion, pour une piqure de rappel.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire