jeudi 26 juillet 2012

Pêle mêle

Je regarde ma liste de billets en retard à écrire et la liste s'allonge de lectures que je n'ai qu'à moitié aimées, voir abandonnées en cours de route et forcément pas spécialement motivée pour en parler, mais comme je n'aime pas laisser des lectures sans billets, je me suis dit que le meilleur moyen de m'en débarrasser était de faire un billet un peu fourre-tout.

Voici donc quelques titres en vrac qui n'ont pas su capter mon intérêt.



 

Etre père, disent-ils - collectif

Inattendus, sincères, vibrants, sept écrivains parlent pour la première fois de l'expérience la plus intime : être père.


des écrivains livrent leur vision de la paternité, concept intéressant, mais que j'ai finalement trouvé ennyeux.









La tentation d’Isabeau - Anne Courtillé

1348, en Auvergne. Fille d’un hobereau déchu, Isabeau travaille au cœur de l’un des plus grands chantiers de la Chrétienté, celui de l’abbatiale de la Chaise-Dieu, aux côtés de fresquistes venus d’Italie.
Le jour où son père lui impose le couvent, elle se révolte. Belle et talentueuse, elle souhaite mener sa vie en toute liberté, et n’entend pas suivre le destin de sa mère, éreintée par la maternité et soumise à son mari.
Amoureuse de Gilles, le fils du pire ennemi du patriarche, la jeune femme n’en est pas moins sensible au charme de Paolo, artiste italien. Mais l’angoisse de la peste noire et les vicissitudes du chantier ne lui laisseront pas le loisir de s’abandonner aux hésitations de son cœur…


Un roman historique auquel je n'ai pas du tout accroché dès le départ, question de style je pense.





Millenium 2, La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette - Stieg Larsson

On ne présente plus, je crois, cette célèbre trilogie suédoise.
Le premier tome m'avait un peu rebutée par les scènes de violences sexuelles, j'ai commencé le tome 2 dans la foulée, mais je me suis arrêtée assez vite et je ne suis pas tentée de le reprendre.











Blue cerise, saison 1

Un roman écrit par quatre auteurs : Sigrid Baffert, Maryvonne Rippert, Jean-Michel Payet, Cécile Roumiguiere.

Où il est question d'amour (avec un petit "a"), de balade sur les toits de Paris, de rencontre mystérieuse et de tir à l'arc. Quatre ados, quatre amis. Chacun son histoire et un secret commun : Olivia.


L'idée de départ est vraiment originale, l'histoire de 4 ados, chacun est narrateur à tour de rôle et chacun est "incarné" par un auteur différent. C'est véritablement un roman à 4 voix.

Je n'avais lu que du bien de ce livre et je dois dire que la première partie m'a bien plu. Mais je n'ai pas tellement aimé les 3 autres. Surtout la deuxième, je n'ai pas adhéré du tout au personnage et à cette histoire bizarre de concert façon revenants entre rêve et réalité...
Et le mystère entourant cette Olivia ne m'a pas suffisamment captivée ou intriguée pour me donner envie de lire la suite.

2 commentaires:

  1. J'ai bien aimé être pères, disent-ils (surtout celle d'Olivier Adam). mais je ne suis pas fan de Blue Cerise (assez mou).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Blue cerise, c'est sur je ne lirai pas la suite, ça ne m'a franchement pas emballée.

      Supprimer