vendredi 11 mai 2018

Quand sort la recluse - Fred Vargas


Je pense qu'on ne présente plus Fred Vargas, elle fait partie de ces auteurs français parmi les plus connus, plusieurs de ces romans ont été adaptés pour la télévision et quand sort la recluse à été dans le top des ventes à sa sortie.
Et pourtant je n'en avais jamais lu. Il faut dire aussi que je lis peu de polar, ce n'est pas mon genre de prédilection. J'avais tout de même envie de découvrir cette autrice aussi j'étais très contente de voir son dernier roman dans la sélection pour le prix audiolib 2018.

Ce titre fait partie de la série des enquêtes du commissaire Adamsberg et je me suis demandée si ça n'allait pas poser problème que je n'ai pas lu les autres enquêtes avant, mais je n'avais pas vraiment le temps, ni l'envie de tout lire, donc je me suis plongée dans quand sort la recluse sans trop savoir à quoi m'attendre.
J'ai eu beaucoup de difficulté à rentrer dans l'histoire, je me suis même posé la question d'abandonner. Ne connaissant ni les personnages, ni leurs relations, j'étais un peu perdue, je trouvais les dialogues lourds, je n'accrochais pas. Et puis finalement ça a été, passé un certain cap, c'est devenu plus fluide et plus prenant et j'ai suivi l'enquête avec intérêt.
Mais néanmoins, je suis restée sceptique de la façon de faire d'Adamsberg et de ses méthodes vraiment tirées par les cheveux. En fait toute cette histoire de recluse est vraiment trop improbable pour être réellement crédible.
Et bien que ce soit mon premier roman de l'autrice et que je lise peu de polar, j'ai vu venir l'identité du coupable à des kilomètres, donc côté suspens, c'était franchement moyen.

En fait je suis déçue, je m'attendais à beaucoup mieux, plus percutant. Ce n'était pourtant pas une lecture désagréable et à part le début que j'ai trouvé laborieux, j'ai plutôt passé un bon moment. Mais au vu de la popularité de Fred Vargas, je n'ai pas trouvé que c'était suffisant.

Le roman est lu par Thierry Janssen et la qualité est au rendez-vous, il arrive à donner une voix propre à chaque personnage, avec beaucoup de talent.
Sachant que c'est également lui qui a relevé le défi de lire le seigneur des anneaux, fraîchement sorti chez audiolib et que je compte bien écouter, j'ai vraiment hâte.

2 commentaires:

  1. J'avais tenté une fois de lire du Vargas, mais je n'avais pas accroché et du coup je n'ai jamais retenté... Chaud échaudé craint l'eau froide comme on dit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je te comprends, pas sur que j'en lirai un autre moi non plus.

      Supprimer