jeudi 28 novembre 2019

Frères d'enchantement - Siana



Résumé :
Je m’appelle Ensio. Milicien engagé et apprécié de notre belle cité. J’affiche l’air d’un héros, mais une partie de moi se meurt. J’ai tué mon ami d’enfance, et ainsi brisé le lien télépathique qui nous unissait. Un lien interdit, car dangereux. Maintenant, un vide obscur me dévore petit à petit, insidieusement. Je dois le combler avant de devenir fou.

Je m’appelle Ljuka. Ils m’ont oublié, ils n’auraient pas dû. Je me souviens parfaitement de leurs moqueries, de l’immonde fierté qui imprègne autant leurs actes que leurs paroles. Ils ne comprennent toujours pas, ou plutôt, ils ne veulent pas comprendre. Alors je vais les y forcer et leur prouver qu’ils ne sont pas parfaits ni tout puissants.

La révélation d’un héros sur le déclin.
Le parcours d’un homme devenu extrémiste.
De fraternité à rivalité…


J'ai choisi ce livre un peu au hasard lors d'une des dernières opérations masse critique chez babelio.
C'est le résumé qui m'a plu et intriguée.
Je ne connaissais ni l'auteur, ni la maison d'édition Rroyzz, que je remercie pour l'envoi, mais j'ai eu un bon feeling. Par contre je ne suis pas fan de la couverture.

Nous allons suivre en alternance Ensio et Ljuka, sur deux temporalités différentes. Je les ai trouvés aussi intéressants l'un que l'autre et le fait d'avoir les deux points de vue enrichi beaucoup l'histoire.
Enfants ils avaient un lien d'amitié très fort, fusionnel, au point de lier leurs esprits afin de pouvoir discuter sans que personne ne le sache et sans mesurer les conséquences de cet enchantement interdit.
Mais à l'adolescence, l'incompréhension s'installe entre eux et leur amitié s'effondre, pour laisser place à la rancoeur et même la haine.
Vu par Ljuka, Ensio nous parait très égoïstes et guère attachant, vu par Ensio, Ljuka est faible et instable. Mais lorsque l'on est confronté aux deux points de vue, leur caractère se nuance et on arrive à les comprendre tous les deux. Des erreurs sont commises des deux côtés et l’entêtement les mène à la catastrophe.
L'univers est vraiment riche et original, avec une sorte de magie basée sur l'utilisation de pierres permettant de manipuler les ondes, que ce soit des objets et même du vivant.
Ce monde décrit est assez inégalitaire et il y a une vraie réflexion à ce sujet et aussi sur les dérives de la science et le fait de se sentir tout-puissant, sans mesurer les dangers potentiels.
Finalement c'est assez proche de notre monde, mais sans l'être, d'ailleurs aucun détail n'est donné à ce propos, on ne sait pas où et quand se situe cette histoire, peut-être sur une terre un peu parallèle à la nôtre, où l'homme et la magie ont façonné une société avec ses codes et ses règles propres. Les personnages ne sont pas vraiment décrits, donc ils pourraient très bien être des extraterrestres humanoïdes, mais très différents de nous, même physiquement. C'est très intéressant et intellectuellement stimulant.

C'est une belle réflexion sur l'amitié, sur les inégalités, avec des personnages complexes qui évoluent au fil du récit.
L'écriture est très fluide, ça se lit très bien, c'est agréable et intéressant. Il m'a peut-être manqué un peu plus de rythme et d'action.
C'est une histoire avec un univers original que j'ai beaucoup appréciée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire