vendredi 26 octobre 2018

bonheurs d'enfance - Christian Signol


Nul ne guérit de son enfance... En 1958, à onze ans, Christian Signol doit quitter son village natal, dans le Quercy, pour devenir pensionnaire à la ville. Une blessure qui ne se refermera jamais.
Le romancier des Vignes de Sainte-Colombe rouvre la porte à ses souvenirs : les arbres, les champs, les goûters près du fourneau, le garde champêtre et le meunier, les forains de passage. Les fenaisons et les vendanges, la pêche aux écrevisses, les feux de la Saint-Jean. Et puis aussi la petite école, l'instituteur, la découverte de la poésie grâce à Victor Hugo... Toutes les senteurs, tous les instants qui pour lui firent de ces années un paradis.
Écrit dans une langue savoureuse, voici un hymne bouleversant à un monde disparu.


Christian Signol est un auteur prolifique dans la littérature du terroir, certains de ces romans sont très connus et ont même eu les honneurs d'adaptations sur le petit écran, tel la rivière espérance.
Ce n'est pas un genre qui m'attire plus que ça, mais j'avais trouvé ce livre, bonheurs d'enfance, dans une boîte à livre et il m'a donné envie.
En fait, il ne s'agit pas d'un roman, mais des souvenirs de l'auteur, ses souvenirs et ses bonheurs d'enfance. C'est une lecture vraiment très belle et très émouvante, très vivante aussi. C'est rempli de nostalgie, et c'est vraiment une autre époque qu'il fait revivre au fil des pages. Une enfance au contact de la nature, pleine d’authenticité d'insouciance, de liberté. 
J'ai été émue par ce récit et un peu triste aussi, triste de cette époque révolue, mais aussi de sentir à quel point l'auteur vit dans les regrets de son enfance, avec une sorte de rejet de notre époque actuelle, ce que je trouve un peu dommage.

Je rattrape peu à peu mon retard pour le challenge des douze thèmes.

2 commentaires:

  1. Mon papa adore Christian Signol. Je n'ai jamais tenté l'expérience je dois dire.

    RépondreSupprimer
  2. Christian Signol est un auteur très attaché à son terroir natal et qui en parle très bien. ;) Ironie du sort, il est originaire du même coin que moi (à quelques kilomètres près) et je n'ai découvert son oeuvre qu'en 2015, avec Le Printemps de ce Monde et Les Noëls Blancs, une saga familiale qui se passe en Haute-Corrèze, un peu dans la veine de Claude Michelet ou Henri Troyat avec Les Semailles et les Moissons. J'avais beaucoup aimé ces deux romans qui décrivent une France rurale et agricole disparue mais finalement pas si éloignée que ça de nous, dans le temps.

    Je ne connais pas celui-ci mais je suis ravie de voir que tu as passé un moment. ;)

    RépondreSupprimer