mercredi 11 septembre 2019

[PLIB2019] la fille qui tressait les nuages - Céline Chevet


Voici ma cinquième et dernière lecture pour le PLIB.

Saitama-ken, Japon.
Entre les longs doigts blancs de Haru, les pelotes du temps s'enroulent comme des chats endormis. Elle tresse les nuages en forme de drame, d'amour passionnel, de secrets. Sous le nébuleux spectacle, Julian pleure encore la sœur de Souichiro Sakai, son meilleur ami. Son esprit et son cœur encore amoureux nient cette mort mystérieuse. Influencée par son amie Haru, Julian part en quête des souvenirs que sa mémoire a occultés. Il est alors loin de se douter du terrible passé que cache la famille Sakai...
Fable surréaliste, la Fille qui tressait les nuages narre les destins entrecroisés d'un amour perdu, une famille maudite et les tragédies d'une adolescence toujours plus brève.


Que voici un roman étrange, je ne m'attendais vraiment pas à ça.
Son titre poétique, sa couverture magnifique, tout en rose et pétales de cerisier façon shōjo et son autrice très sympathique avec qui j'ai pu discuter à livre Paris, ne laissent rien paraitre de la profonde noirceur de l'intrigue. C'est une histoire de deuil, de vengeance et de malédiction.

J'ai eu beaucoup de mal à m'attacher aux personnages mais c'est surtout l'univers qui m'a déroutée, un monde à la fois très concret, ancré dans la réalité d'adolescents japonais, mais avec des touches de surnaturels inexplicables, des passages surréalistes qui m'ont laissée perplexe, car non expliqués.

L'écriture est poétique, belle et fluide, là-dessus, je n'ai rien à redire. Mais on découvre peu à peu une histoire tout simplement sordide et malsaine, notamment par l'intermédiaire d'un journal écrit à une autre époque, expliquant la genèse d'une malédiction familiale.
J'attendais le retournement de situation et il y en a plusieurs, certains que j'ai vu venir, d'autres non, mais n'ayant pas accroché avec les personnages aucun ne m'a réellement bluffée.

Finalement, je dirais que la fille qui tressait les nuages est un roman atypique, étrange et original, onirique et poétique, mais aussi sombre et dérangeant.
J'avoue reconnaitre certaines qualités à ce livre, mais être passée totalement à côté.

#PLIB2019
#ISBN9782375680797

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire