jeudi 12 novembre 2020

Yardam - Aurélie Wellenstein [#PLIB2021]


À Yardam, la folie est sexuellement transmissible. Dans l’espoir d’endiguer l’épidémie, la population est mise en quarantaine, isolée du reste du monde.
Le virus n’a pas épargné Kazan. À l’image de la ville qui s’enfonce dans le chaos, il sombre lentement. 
Pour s’en sortir, il serait prêt à toutes les extrémités, y compris à manipuler Feliks et Nadja, un couple de médecins étrangers venu s’enfermer volontairement dans la cité pour trouver un remède. Dans son désespoir, il va accomplir le pire…  

Après le dieu oiseau et mers mortes que j'ai beaucoup aimés, j'ai ouvert les pages du dernier roman de Aurélie Wellenstein intriguée et impatiente de plonger dans cet univers qui s'annonçait sombre et tourmenté. Et puis lire un livre qui parle d'une ville en quarantaine quand on est soi-même confiné, l'ironie n'échappe à personne.

L'histoire m'a vraiment plu et m'a happée, je ne m'attendais pas vraiment à ce que cela prenne cette tournure, j'ai été surprise régulièrement au cours de ma lecture et même la fin, je n'avais aucune idée de ce qui allait se passer et là encore j'ai été prise au dépourvu, mais avec le recul, c'est une fin qui me convient parfaitement.

J'accroche toujours bien avec les "héros" de Aurélie Wellenstein, elle a cette capacité à rendre attachant des personnages qui ne le sont pas vraiment et nous les faire aimer, alors que c'est loin d'être évident, tant ils ont leurs démons et leurs faiblesses. Leurs choix sont aussi souvent discutables, Kazan n'échappe clairement pas à la règle, mais malgré tout je suis arrivée à le comprendre.

La relation entre Kazan, Feliks et Nadja m'a vraiment plu, tant de chose entrent en jeu entre eux, tout est compliqué et contradictoire. Entre amour et haine, c'était clairement addictif.

L'ambiance du livre est très bonne également, très psychologique. Cette descente dans la folie, aussi bien pour Kazan que pour toute la ville dans une quarantaine qui s'éternise, alors que les habitants se sentent clairement abandonnés à eux même, la psychose s'installe. C'est glauque et parfois dérangeant.

Seul petit bémol, j'ai trouvé quelques longueurs, mais rien de grave, cela reste une excellente lecture. Aucun doute que je vais continuer à découvrir l'oeuvre de cette auteure.

#ISBN9782367408637

Aucun commentaire:

Publier un commentaire