samedi 18 juillet 2009

L'élégance du hérisson - Muriel Barbery

Description
"Je m'appelle Renée, j'ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j'ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l'image que l'on se fait des concierges qu'il ne viendrait à l'idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants. Je m'appelle Paloma, j'ai douze ans, j'habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c'est le bocal à poissons, la vacuité et l'ineptie de l'existence adulte. Comment est-ce que je le sais? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C'est pour ça que j'ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. "

Mon avis
J'avais beaucoup entendu parler de ce livre et j'aimais beaucoup le titre. Je n'ai même pas eu besoin de l'acheter, je l'ai trouvé par hasard dans la pile à lire de ma mère et me suis empressée de lui piquer.
Verdict... j'ai adoré ce livre et je ne me l'explique pas vraiment.
Il ne se passe pas grand chose, il y a quelques clichés, quelques préjugés, le discours anti-psy, m'a un peu gênée, et puis j'ai trouvé l'écriture un peu élitiste, MAIS, une fois commencé je n'ai pas pu le lâcher et je me suis plongée dans l'univers de Renée et de Paloma.
L'arrivée de M. Kakuro, pour moi qui adore le Japon, a été un grand plaisir, une vrai bouffée d'air frais...
Les réflexions philosophiques sur l'art, m'ont vraiment intéressée et fait réfléchir.
Je l'ai fini avec beaucoup d'émotion.

J'attends à présent de voir le film, et ça m'a donnée TRES envie de lire Anna Karénine...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire