samedi 15 janvier 2011

Vamp in love, saison 1 - Kimberly Raye


Je me présente : comtesse Liiliana Arabella Guinevere du Marchette mais appelez-moi Lit. Je suis une " vampirette " de 500 ans addict aux cosmétiques et dont la garde-robe est garnie pour... l'éternité. Mon genre d'hommes ? Plutôt Brad Pitt que Marylin Manson. Le noir ? Très peu pour moi merci. Question alimentation, je ne suis pas du genre à rôder dans les rues pour mordre mes victimes (sauf s'il s'agit de beaux garçons consentants), je préfère boire le sang dans un verre à cocktail. Dernier détail : je suis une incorrigible romantique ! D'où l'idée de lancer une agence de rencontres ; bon moyen de joindre l'utile (combler un gouffre financier d'acheteuse compulsive) à l'agréable (permettre à des humains, vampires et garous esseulés de trouver l'âme soeur ", et surtout d'échapper à l'entreprise familiale. Ainsi naît " Vamp'n'Love ". Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, un vampire-chasseur-de-primes sur les traces d'un tueur en série s'est présenté à l'agence. Son allure, son odeur... terriblement sexy ! Seulement c'est un " mordu " et non un vampire de naissance. Impossible dans ces conditions d'envisager quoi que ce soit. Mais bon, il arrive parfois qu'on se laisse emporter par ses bas instincts...

La bit lit est à la mode c'est indéniable, mais j'ai beau faire c'est pas tellement mon truc. Pourtant j'avais vraiment bien aimé comment se débarrasser d'un vampire amoureux et j'ai voulu continuer sur ma lancée avec ce titre dont j'avais lu de bonnes critiques également, mais là j'ai vite été stoppée, je n'ai pas accroché du tout.

On est plus proche de la chick lit dans une version soit-disant vampire avec un soupçon de sex and the city. Je n'ai pas aimé le style et l'héroïne m'a très vite tapé sur les nerfs, quand à l'histoire... et bien je n'ai pas grand chose à en dire, de toute façon j'ai rapidement fermé ce bouquin sans aucune envie de le reprendre.
Ce titre n'était vraiment pas fait pour moi.

2 commentaires:

  1. Un rendez-vous manqué, donc ! Oh, il y a tellement d'autres bon bouquin, ce n'est pas très grave ;o)

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait ! Avant je me forçais souvent pour finir des livres qui ne me plaisaient pas, mais maintenant, je n'hésite plus à tout arrêter et passer à autre chose.

    RépondreSupprimer