vendredi 11 mars 2011

le bonheur - Philippe Delerm


Présentation de l'éditeur
" Je suis heureux. Est-ce que ça va durer ? Voilà le sujet de ce livre. Ce sera un thriller, le plus authentique du siècle. Je suis cerné de toutes parts, et jusqu'au fond de mon terrier. Sur chaque page va planer une menace de mort ou de cancer, d'accident de voiture, de mal de vivre, simplement. Mais je suis fort, j'ai plein de munitions, je vous en parlerai. Si la menace se précise, vous la vivrez au cœur de mon sang, de mon encre. Si j'en réchappe, nous partagerons le butin. Peut-être... "

Encore un livre qui ne m'a guère inspiré.
Reçu lors du swap doudou, je ne connaissais pas du tout ni le titre, ni l'auteur, mais je trouvais le 4e de couverture intrigant et un peu mystérieux, concrètement on ne sait pas trop où ce livre va nous emmener et j'aimais bien cette idée.

Le départ m'a plu, correspondant bien à mon état d'esprit actuel, c'est à dire pour résumer à ma sauce, comment trouver le bonheur dans le présent ? Souvent on voit le bonheur lorsqu'il s'est achevé, ce qui nous conduit à la nostalgie ou on attend un bonheur futur, c'est l'espoir du bonheur.
Mais ensuite l'auteur ne fait que se lancer dans des descriptions, des tableaux comme il le dit lui même, des petits détails de sa vie, des petits riens, toutes ces petites choses anodines mais qui le rendent heureux au quotidien. Alors c'est très bien pour lui, mais j'ai trouvé cela d'un ennui profond.
J'ai toujours du mal avec les passages trop descriptifs, je décroche vite (j'ai d'ailleurs du mal à lire et apprécier de la poésie) et là le livre n'est fait que de ça. Pas pour moi donc.
Une belle écriture cependant...

4 commentaires:

  1. Ouh, bah je vais éviter !
    J'avais pourtant bien aimé "La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules"

    RépondreSupprimer
  2. Acr0> Je ne l'ai pas lu celui-là, le titre est sympa ;)

    RépondreSupprimer
  3. Dommage qu'il ne t'ait pas plu. C'est un de mes Delerm préféré.

    RépondreSupprimer
  4. Edelwe> J'essaierai peut être un autre titre, La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules me tente assez.

    RépondreSupprimer