jeudi 25 juin 2020

Des lectures qui font réfléchir : développement personnel, ésotérisme, essai et psychologie (oui tout un programme)

Voici une petite compilation de chroniques sur des lectures qui ne sont pas de la fiction. J'ai toujours aimé ce genre de livres qui font réfléchir, nous bouscule un peu parfois...


J'arrête de râler sur mes enfants (et mon conjoint) de Christine Lewicki et Florence Leroy

J'avais ce livre depuis une éternité dans ma PAL, mais avec le confinement et la promiscuité familiale que cela à engendrée, je me suis dit qu'il était grand temps de le lire ;)
J'ai beaucoup aimé, c'est très concret et ça donne de vraies pistes pour améliorer son quotidien et les relations familiales. Les explications sont claires et ça a vraiment résonné en moi.
C'est un livre que je recommande.

J'avais déjà lu j'arrête de râler de Christine Lewicki, qui m'avait totalement marquée. Il y est souvent fait référence, celui-ci est une "suite", orienté spécifiquement sur la vie de famille.



Communiquer avec son ange gardien et kiffer sa vie de Marina Bougaïeff
Je ne sais pas trop comment j'en suis arrivée à lire ce livre en fait, un jour je me suis posée des questions sur les anges gardiens, est-ce que ça peut exister ? qui y croit ? comment ça marche ? Et je me suis retrouvée avec ce livre sur ma liseuse.
Je l'ai commencé avec un côté très sceptique, sans prendre le sujet vraiment au sérieux, mais quand même ouverte d'esprit, on ne sait jamais...
J'ai adoré le ton du livre qui est très moderne et décalé, je n'aurais jamais pu lire un texte carrément mystique ou qui se prenne trop au sérieux. C'est drôle, abordable pour tous, bien expliqué et carrément crédible. Je me suis prise au jeux, j'ai essayé et je dois dire que au long de ma lecture, certains détails me sont apparus troublants. Je ne finis pas convaincu à 100%, mais je ne suis plus si sceptique que ça.
Une lecture qui m'a carrément sorti de ma zone de confort et qui résonne en moi, malgré tout.



Contre Amazon de Jorge Carrion

Je ne suis pas 100% anti-amazon, même si j'essaye de commander chez eux le moins possible. Mais malgré tout je n'ai pas été convaincue par cet essai, car il ne s'appuie sur rien je trouve, aucun chiffre concret, rien de tangible si ce n'est l'opinion de l'auteur.
J'aurais aimé quelque chose de plus concret et argumenté.




La Force de la confiance : Une Thérapie pour s'unifier de François Le Doze

Résumé :
Vouloir faire cesser des comportements destructeurs et ne pas y parvenir ; prendre des décisions sans jamais s'y tenir... Pourquoi tant de conflits intérieurs ? Mû par cette question, le docteur François Le Doze a un jour rencontré l'IFS (Internal Family Systems), nouveau modèle psychothérapeutique créé par Richard Schwartz aux États-Unis. Des ateliers d'Esalen aux séances en individuel, l'auteur nous dévoile ce parcours qui a transformé son existence et sa pratique professionnelle : découverte des « parts » (manager, pompier, exilé, etc.) s'opposant dans le psychisme, et surtout découverte du Self, forme de conscience qui permet à chacune des « parts » de jouer son rôle sans empiéter sur les autres. Il s'agit donc de restaurer le Self dans son leadership, comme on rétablirait un capitaine à la barre d'un navire, pour permettre à la personne de récupérer l'énergie bloquée et au système de se réharmoniser... C'est ce travail intérieur qui est décrit ici.

Au départ une conférence de François le Doze vu par hasard sur youtube qui m'a intéressée et parlée. J'ai lu son livre dans la foulée et je l'ai trouvé passionnant, j'ai été totalement convaincue par cette approche qui reconnait en nous de multiples parts avec parfois des objectifs opposés qui nous empêchent de nous sentir cohérent et en accord avec nous même.
Je regrette juste que l'IFS reste assez marginal et qu'il y ait peu de thérapeute formé en France.
C'est très accessible comme lecture, bien sur il faut un minimum s'intéresser à la psychologie, mais ça ne s'adresse pas qu'à des professionnels ou des étudiants.
Une excellente lecture.

1 commentaire:

  1. J'avais lu "J'arrête de râler", mais j'avoue que ça n'a pas marché sur moi... Râler c'est mon défouloir ;)
    J'aime bien lire du développement personnel de temps en temps :)

    RépondreSupprimer