lundi 1 avril 2019

Attends-moi au ciel, capitaine - Jorge Enrique Botero


C'est le résumé, mais également la couverture qui a attiré mon attention lors d'une des dernières opérations masse critique de Babelio. Un grand merci aux Editions Marchialy pour l'envoi.
J'étais très intriguée et ne savais pas trop à quoi m'attendre avec ce roman.

Jhonny Gerardo, surnommé Manzana est un jeune homosexuel en Colombie. Il est présenté comme tel, mais à mon sens on est plus dans la transidentité car il se travestit et envisage de prendre des hormones pour avoir de la poitrine.
Son père ayant découvert ses penchants, le fait enrôler de force dans l'armée, pour lui apprendre ce que c'est d'être un homme, "un vrai".
Manzana se retrouve ainsi au milieu de la jungle, pris dans une attaque, une arme entre les mains dont il ne sait même pas se servir. Lui et les survivants seront capturés par les FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie). C'est le début pour Manzana d'une longue captivité, mais aussi d'une grande passion amoureuse pour son capitaine.
En parallèle on suit Fuentes, un journaliste obsédé par l'histoire de Manzana et qui parcourt la jungle afin de le trouver.

L'auteur Jorge Enrique Botero est un journaliste et écrivain spécialistes des FARC. Il écrit ici un roman, mais tiré d'une histoire vraie, comme il le précise en introduction.

J'ai beaucoup aimé cette lecture, assez courte, surtout l'histoire de Manzana. La partie sur le journaliste Fuentes m'a moins intéressée et apporte des longueurs je trouve, surtout qu'on ne sait pas exactement pourquoi il est si obsédé par le jeune colombien prisonnier, à part pour écrire un article sur lui.
L'écriture est très accessible, ça se lit vraiment bien, même si comme moi vous ne connaissez pas grand chose à l'histoire de la Colombie et des FARC.
Manzana m'a beaucoup touchée, il est courageux et tente de vivre sa vie et de rester lui-même malgré le rejet de la société, de son père et même des hommes qu'il aime et qui n'assument pas toujours leur attirance pour lui.
Le style est assez peu descriptif, c'est parfois frustrant, malgré tout il y a des scènes assez durs.
J'ai ressenti beaucoup d'émotion à la fin de cette histoire et c'est vraiment une lecture que j'ai aimée et dont je me rappellerai.

J'avoue je me suis demandée quelle était la part de vrai et où commençait la fiction, mais je n'ai pas trouvé grand chose sur internet. J'aurais aimé en savoir plus sur Manzana et son histoire atypique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire