mardi 30 avril 2019

Oh, boy ! - Marie-Aude Murail


Ils sont frère et soeurs. Depuis quelques heures, ils sont orphelins. Ils ont juré qu'on ne les séparerait pas. Il y a Siméon Morlevent, 14 ans. Maigrichon. Yeux marron. Signe particulier : surdoué, prépare actuellement son bac. Morgane Morlevent, 8 ans. Yeux marron. Oreilles très décollées. Première de sa classe, très proche de son frère. Signe particulier : les adultes oublient tout le temps qu'elle existe. Venise Morlevent, 5 ans. Yeux bleus, cheveux blonds, ravissante. La petite fille que tout le monde rêve d'avoir. Signe particulier: fait vivre des histoires d'amour torrides à ses Barbie. Ils n'ont aucune envie de confier leur sort à la première assistante sociale venue.
Leur objectif est de quitter le foyer où on les a placés et de se trouver une famille. À cette heure, deux personnes pourraient vouloir les adopter. Pour de bonnes raisons. Mais aussi pour de mauvaises. L'une n'est pas très sympathique, l'autre est irresponsable, et... Ah, oui ! ces deux personnes se détestent.


J'avoue que cette chronique s'annonce difficile à écrire car je n'ai pas les idées très claires avec cette lecture. Ce roman aborde de nombreux sujets difficiles, la mort, la maladie, l'homosexualité, les violences conjugales... On pourrait s'attendre à un récit franchement dramatique et il l'est par pas mal d'aspects, mais en même temps le style est déjanté, presque léger et on arrive à en rire, mais je n'ai pas pu me débarrasser d'un certain malaise, dû aux situations.
On a 3 enfants dont le père est parti depuis longtemps et dont la mère vient de se suicider, placés en foyer, il refuse d'être séparés. A cela ajouter un demi-frère plus âgé, certes attachant mais tellement immature, que s'en est presque inquiétant et une demi-soeur pas très sympathique, qui n'ont aucune envie ni l'un, ni l'autre de récupérer cette fratrie. Mais la maladie va venir frapper sans prévenir...

Ce roman m'a remuée et m'a mise mal à l'aise aussi, les personnages sont vraiment attachants et le tragique de leur situation est bouleversant, presque anxiogène. L'humour vient contrebalancer un peu tout ça, mais parfois maladroitement j'ai trouvé, et on tombe un peu dans les clichés, surtout concernant l'homosexualité.
Malgré tout ce roman sort du lot et reste marquant. C'est le genre de livre, même après plusieurs jours je n'arrive pas à savoir si j'ai aimé ou pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire