mardi 14 janvier 2020

Dans le même bateau - Zelba


Résumé :
En novembre 1989, le mur de Berlin tombe. Wiebke Petersen a 16 ans et pratique l'aviron à haut niveau. En 1991, elle intègre la première équipe d'Allemagne réunifiée pour les championnats du monde et va devoir apprendre à connaître ses anciennes adversaires pour former une équipe unie malgré les bouleversements qui secouent encore leur pays. Un récit autobiographique où la petite histoire se mêle à la grande.

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec ce roman graphique choisi un peu au hasard lors de la dernière opération masse critique chez babelio.
Lorsque le mur de Berlin est tombé en 1989, j'avais 12 ans donc j'avoue être passée à côté de cet évènement historique, j'étais bien trop jeune.
Finalement même aujourd'hui encore j'en sais peu de choses, je me suis toujours plus intéressée à l'histoire ancienne qu'à notre histoire plus contemporaine.
C'est pour cela que ce roman graphique m'a donné envie afin d'en savoir plus en mélangeant la petite et la grande histoire.

Zelba est une illustratrice allemande et elle nous propose ici un récit autobiographique de son adolescence. En 1889, elle a 16 ans, elle vit à l'Ouest, et elle aussi semble passer à côté de cet évènement, beaucoup plus absorbée par ses premiers flirts, ses amitiés et surtout sa passion partagée avec sa soeur pour l'aviron.
Finalement la chute du mur ne nous est pas présentée de façon spectaculaire et devient presque secondaire, elle est évoquée au travers des petites choses du quotidien qui changent, de la confrontation de deux mondes qui doivent à présent cohabiter malgré leur différence.
Zelba va maintenant côtoyer des Allemands de l'est, pour lesquels les préparations physiques intensives (et les stéroïdes) en font des concurrents dangereux pour les compétitions d'aviron à venir. Mais ce sera l'occasion de se découvrir.

L'adolescence, les relations filles/garçons, ainsi que l'aviron et la compétition sportive sont plus au coeur du récit. Le sujet est atypique, mais traité de façon vraiment intéressante.
Cela donne un roman graphique riche et dense, au graphisme des plus agréables, avec un goût autenthique très appréciable.
Bien que je n'aie aucun goût pour le sport de haut niveau et l'aviron j'ai passé un bon moment de lecture, une plongée instructive dans le quotidien de l'époque.

Merci au Editions Futuropolis et à Babelio pour l'envoi.

2 commentaires:

  1. Hum, pourquoi pas ! Mais je sais pas si c'est vraiment quelque chose qui m'intéressera vraiment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que j'ai eu la chance de le recevoir, pas sur que je l'aurai acheté sinon.
      Je l'ai aimé, mais vu le thème j'aurai tout aussi bien pu ne pas accrocher.

      Supprimer