samedi 21 décembre 2019

Fucking love, tome 4 : For Pleasure de Amélie C. Astier


Fucking love c'est cette saga totalement addictive de Amélie C. Astier qui se passe dans le milieu du porno gay. Dans les tomes 1 et 2 on a suivi Jax et Dereck, puis Demon et Archer dans un tome 3 très (très) sombre.

Ce tome 4 est celui de Brooks et Lake, ils se connaissent depuis la maternelle et sont en couple depuis leur adolescence. Leurs deux familles les ont violemment rejetés suite à leur coming out et ils ont fait face ensemble.
Aujourd'hui tout va bien pour eux, ils travaillent tous les deux pour le label des Fucking boys qui fait du porno gay arty. C'est un couple hyper fusionnel et même si leur profession fait qu'ils ne sont pas exclusifs, ils fonctionnent en duo et partagent toutes leurs expériences ensembles. Le porno pour eux, c'est un espace de liberté et d'expérimentation fun et ils se sont spécialisés dans les sex toys.

Dans la première partie du roman on découvre vraiment Brooks et Lake, en effet dans les tomes précédents, j'avais un peu tendance à les confondre, ils sont si fusionnels que j'avais du mal à distinguer leur personnalité propre. Dans ce tome, chacun se dévoile, tous les deux sont drôles et pétillants, très attachants et évidemment ultra chauds bouillants.
Les voici parti pour un périple au travers de plusieurs capitales européennes avec d'autres acteurs, financé par une marque de sex toys, pour des tournages ultra hot.
Ce début de tome est enlevé, drôle et on les suit avec plaisir dans ce road trip interdit au moins de 18 ans.
Cette partie fait clairement plaisir, un peu de légèreté surtout après la noirceur du tome 3.
On découvre également de nouveaux personnages, avec surement de futurs tomes à la clé. La saga s'enrichit ainsi.

Mais, on le sait dès le prologue, la vie de Brooks et Lake va basculer et un événement dramatique va venir tout faire voler en éclat.
La seconde partie du roman est sombre, la reconstruction sera longue et difficile et leur couple soumis à la plus dure épreuve qu'ils aient connue.

C'est un roman que j’appréhendais un peu de lire vu son thème (j'en parlerai dans une partie spoiler à la fin de ma chronique), mais j'ai trouvé que c'était traité d'une belle manière. Il y a un vrai message préventif et on sent que Amélie maîtrise son sujet.
C'est une romance exceptionnelle, avec deux personnages hyper attachants et cela rend encore plus dure l'injustice de ce qui leur arrive.
J'ai dévoré ce livre en à peine 3 jours alors que c'est un beau pavé, impossible à lâcher.
Je suis passé par tout un tas d'émotions et j'ai adoré vivre ces quelques jours au côté de ce couple un peu atypique.

Attention spoiler pour la suite.

Le thème du roman est donc le VIH et j'avoue que je l'avais vu venir, vu leur mode de vie et malgré les précautions prises, ils ne sont pas irresponsables, mais la multiplication des partenaires les mettaient forcément face à ce risque.
Seul Brooks sera contaminé et bien sur cela va rendre les choses très compliquées. C'est le coeur serré qu'on le voit dans un premier temps rejeter Lake qu'il a trop peur de contaminer, alors que celui-ci n'envisage pas une seconde de le quitter.
On en apprend énormément sur les progrès de la médecine dans ce domaine, j'avoue que mes connaissances dataient un peu sur le sujet.
Le processus d'acceptation est aussi bien décrit et c'est beau de les voir faire face ensemble, trouver des solutions, aussi bien personnellement que professionnellement et affronter cette nouvelle réalité avec courage. Ce sera difficile, mais ils le feront ensembles.

par contre que dire de l'épilogue, annonciateur du prochain tome, mis à part que Amélie est une auteur sadique ! Le tome 5 qui sera consacré à Zane et Mason et sortira en mars 2020 ne s'annonce pas sous les meilleurs hospices, avec un couple en crise au bord de la rupture et un événement tragique en perspective...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire